AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Elric
Gentilhomme
Gentilhomme
avatar

Masculin Date d'inscription : 03/10/2011
Messages : 31

MessageSujet: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Mar 7 Fév - 3:33

Un ordre, il était flagrant et grand, il s'imposait à son esprit et le marquait tout comme un fer chaud marquait la chair. Pourtant il avait refusé cet ordre en dépit de tout. Oui, il avait refusé de servir le chaos et sa souffrance était maintenant horrible. C'était à cause de ceci que l'autre était là devant lui, le narguant. Cet autre individu était l'un des 5 préférés de la déité chaotique. Il ressemblait à un tout petit dragon marchand sur 2 pattes avec quelques distinctions... Ce seigneur attrapa le drow paralyser de douleur pour le lancer par terre tout en riant.

-Sale menteur... tu n'es pas digne de servir Ariok. Bien qu'étrange et particulier, ton esprit suit une logique impropre à un champion du chaos!

Le chaotique sourit légèrement dévoilant une rangée de crocs, puis lécha ses lèvres avec sa grande langue. Il dévisageait étrangement son ancien chef comme s'il voulait s'imprégner de ce moment pour toujours.

-Je prendrai plaisir à te voir souffrir, ce qui t'a été offert te sera repris, mais malheureusement...ceci te coûtera la vie.

La deuxième silhouette accroupie par terre cria de douleur avant de se tordre sur le sol froid. Puis, son torse se mit à émettre une vive lumière multicolore. Le petit dragon semblait tout heureux d'assister à se spectacle et ne tenait plus en place. Il tournait autour de sa victime joyeusement tout en riant.

-Tu ne pensais pas ceci possible n'est-ce pas? HIHIHIH Pourtant tu as fait un pacte, la marque en échange de ton âme, les deux sont sien et ce qu'il a donné il peut le reprendre HÉHÉ. Tu pensais nous rouler, mais au final tu mourras Mouhahahaha.

C'est alors que la lumière sur son torse commença à se propager dans les veines du drow pour sortir de sa bouche et de ses yeux avant de s'éteindre soudainement. Puis, le corps de l'elfe tomba inerte sur le plancher, froid et sans vie. Cet événement aurait pu être anodin si le corps gisant sur le sol n'avait pas été Elric-Althaniar ex-champion du chaos et roi du Cartal. Maintenant un nouveau champion c'était élevé et il détruirerait ceux qui s’étaient opposés à l'entropie....

Dans la cité du Cartal, les chaotiques semblaient déjà informés des derniers événements et s’élançaient à l'assaut de la cité. Les prêcheurs avaient dû communiquer rapidement l'information. Ils étaient partout, dans le palais, aux marchés et dans les différents quartiers. Ils avaient tout simplement attaqué les soldats trop proche d'eux pour ensuite s'en prendre à la population.
Revenir en haut Aller en bas
Brathénia
Damoiseau
Damoiseau
avatar

Féminin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 10
Age : 25

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Mer 8 Fév - 2:51

Brathénia était à la recherche de sa mère pour la tuer, et comme c'était une drow, elle pensait que Shynrune, sa mère, serait peut-être dans le Cartal. Après quelques jours à errer dans les égouts d'un bas-fond, Brathénia réussit à sortir dans une rue étroite où il n'y avait que des taudis. Elle était pour ainsi dire sans un gvo, il était donc difficile de vivre dans un bel endroit. Elle devait se faire discrète et trouver quelque part où loger. C'est là que, dans un coin sombre de la ruelle étroite, elle aperçut un vieux nephilim seul à l'écart de tous. L'idée de le tuer et de vivre dans son bicoque lui traversa immédiatement l'esprit.

Elle s'approcha donc furtivement pour le suivre jusqu'à l'intérieur de chez lui et à l'aide de sa dague bien acérée, Brathénia lui trancha finement la gorge en prenant soin de mettre sa main contre la bouche du vieil homme afin qu'il ne cri pas. Elle lança ensuite la carcasse de son corps dans les égouts. Puis, elle parti se faire des provisions, pour ce, elle se rendit à la place marchande. Brathénia vola des trucs par-ci par-là, puis elle retourna au taudis qu'elle avait volé. Les heures passaient tranquillement alors qu'elle pensait à un moyen de retrouver sa mère dans cette grande ville, lorsqu'elle entendit soudainement des cris venant de partout dans la cité. Elle regarda par la fenêtre d'où elle y vit d'étranges personnes courir dans tous les sens et le sang coulait à flot dans la rue. Elle entendit des cris '' Pour Ariok'' et '' Pour le chaos''. Elle cru que cela devait être normal, donc elle resta assise en continuant à penser à un éventuel plan pour détruire Shynrune. Par contre, elle poussa quelques meubles devant la porte au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Mer 8 Fév - 8:33

Ce fut une masse flasque et sanglante qui roula sur le sol poussiéreux, lui-même déjà quelque peu teinté de pourpre. La tête d'un prêcheur venait de rencontrer le parterre. Dans son élan de fanatique, il avait commis l'erreur de vouloir s'en prendre à une... créature au faciès de mort. Mais ladite créature n'avait pas esquissé un geste ou même un simple regard.

La lame d'ombre d'un chevalier spectre aux yeux aussi rougeoyant que l'enfer, avait fait le travail. L'armure noire teinta lorsque le soldat rangea son épée dans le fourreau.

-Merci...
C’était la voix de Sharnforoth. Le Seigneur des Ténèbres finissait son verre, dégustant chacune des gouttes du millésime elfique. Seigneur de l'Ombre et champion des ténèbres, le nécromancien avait commencé un petit séjour au Cartal. Nécromancien... Quand il repensait à cette période, le seigneur se voyait comme un apprenti. Il avait trouvée la voie vers le pouvoir suprême quelques années après.

Son cristal de Nephytys se mit à briller.
-Ah, le message que j’attendais.
Les particules de mana s’élevèrent matérialisant un visage bien connu. Un rictus étira les lèvres du faciès post-mortem de Sharnforoth.
-Mon Seigneur...
-Sharnforoth, les choses échappent a notre contrôle en Cartal.

Il y avait presque un ton de reproche.Le nécromancien regarda la tête décapitée du prêcheur, son expression figée sur ses traits.
-Je ne le crains mon Seigneur...
-Il t'appartient de rétablir la situation la plus avantageuse pour nous. Veille à ce que personne ne sache pour qui tu agis. Tu connais ta mission. Taches de ne pas échouer.
-Votre Volonté sera faite mon Seigneur...


Quelques heures plus tard, arpentant les ruelles éliminant de-ci de-la des opposants, Sharnforoth apprit ce qui se passait exactement.
Dans une impasse sombre, alors que les quatre chevaliers spectres empêchait quiconque de passer. Le seigneur de l'Ombre fixa intensément le prêcheur apeuré.
-Qu'est-ce qui se passe mon petit? Isolé de ton Dieu et de tes amis, tu n'es plus capable de rien? C'est pitoyable... Je n'irais pas par quatre chemins. Tu vas me dire ce que je veux savoir... Mais avant tu vas goûter à quelque chose...

Il y eut un grand cri atroce, puis le prêcheur tint ses tripes dans une mare de sang. Il comprit alors ce qui se passait. Sharnforoth lui avait enlever l’échappatoire de la mort. Il resterait ici, lié à cet endroit,à jamais. A moins bien sur que le seigneur ne le délivre...

-Ton corps est mort mais ton essence reste ici. Je te libérerai que si tu réponds à ma question.
Ou est le Roi Elric?
Revenir en haut Aller en bas
Elric
Gentilhomme
Gentilhomme
avatar

Masculin Date d'inscription : 03/10/2011
Messages : 31

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Mer 8 Fév - 14:40

Dans l'un des bas fonds de la cité, des gardes en faible nombre se battaient, mais le nombre de chaotique était trop grand. Effectivement, plusieurs fanatiques vivaient ici. Toute cette situation était de loin exceptionnelle en cette cité et non anodine et les choses aux lieux d'aller en s'améliorant commençaient déjà à empirer. Les gardes battirent en retraite et en manque de carnage les chaotiques commencèrent à envahir les maisons proches.

Bien que barricadée, la porte fut finalement enfoncée par une immonde bête du chaos pour permettre à d'immondes rats, ancien fidèle du fleau, d'entrer dans la pièce. Voyant là une drow, ils décidèrent de se jeter sur elle!!! Brathénia devait agir et vite...ou devenir le prochain repas de ces rats.



Ailleurs dans la cité,

Un prêcheur avait été séparé de son groupe et gisait à terre avec ses intestins sortis,mais malgré la douleur il riait.

-Le roi est mort, la marque du chaos lui a été retirée et aucun être de ce monde ne pouvait survivre à une telle mutilation de l'âme, mais si vous voulez tant le retrouver alors je vous enverrai à lui. HÉHÉHÉ

Il ne fallait pas prendre à la légère un prêcheur, même seul, c'était là une erreur. Ces êtres se nourrissaient du chaos et présentement même le plus faible de ces sorciers et prêtres chaotiques était en ce moment puissant. Il fallait détruite l’œil au centre de la marque du chaos. Sans cela jamais un prêcheur ne pourrait réellement mourir, même si son corps était mort. C'était peut-être une chose qu'ignorait ce seigneur.

Les tripes mêmes qui sortaient de son corps se mirent à s'enrouler et à faire des nœuds autour des pieds de son agresseur. Ceci ne retarda le seigneur qu'une fraction de seconde, mais ce fut suffisant au prêcheur pour changer le mur se trouvant derrière lui en une boue liquide. Sans attendre, ni même récupérer ses tripes, le prêcheur s’élança dans la brèche pour s'enfuir dans les rues tout en criant, nécromancien, il y à un nécromancien dans les rues aux armes abattez ce chien.

Effectivement, le chaotique l'avait confondu avec un nécromancien du Cartal, c'était peut-être là une bonne chose...ou non. Le seigneur ne devait pas tarder, sinon tous ces monstres cherchant des soldats et nécromanciens à étriper le trouverait et le submergeraient bientôt.


Situation général


La situation s’enlisait, même sans le roi, une riposte rapide avait été organisée par les Althaniars et les fanatiques religieux avaient été repoussés du palais. En contrepartie une bonne partie des bas-fonds avaient été pris par les Ariokiens. Le reste de la cité semblait être dans le chaos. Les soldats avaient érigé des palissades de fortunes, fortifiaient des coins de rue et tentaient de créer un réseau de transport et de communication entre les différents points stratégiques, malheureusement il y avait trop d'ennemies et plusieurs solidifications ou baraquement de fortunes étaient isolés ou presque.

Les gens de la cité eux-mêmes se battaient, certains dans leur bâtiment, d'autres élevaient des sorts de protections ou rejoignaient les rangs des 2 antagonistes. Plus on s'approchait du palais, moins nombreuses étaient les batailles et plus nombreux étaient les soldats en contrepartie plus on s'éloignait de celui-ci plus on ne trouvait que des fortifications isolées, quelques baraquements, beaucoup plus de combats et de chaotique pillant la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Baras
Gentilhomme
Gentilhomme
avatar

Masculin Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 34

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Jeu 9 Fév - 2:03

Spoiler:
 

Il était arrivé aussi vite qu'il lui avait été possible dès qu'il avait entendu la nouvelle. Il n'avait jamais vraiment apprécié cette idée d'Elric, mais cela n'était pas son problème. Par contre, ce qui se passait maintenant devait être réglé au plus vite. C'était pourquoi il avait convaincu les autres de les invoquer...

-Cela ne se peut pas ! Invoquons les morts enterrer, mais pas eux,

Baras se retourna vers son très jeune cousin, les flammes vertes dans ses yeux se mirent à lui encore plus brillamment.

-Petit vermisssseau tu n'as pas connu..... la guerre! Nous ne pouvons gâchhher le pouvoir.... de nos sorciers ainsi.... cela ne suffira point!

-Mais les 4 ici cela risquerait....

-Il suffit! Ton avis nous importe peu......


La discussion était close, il aurait été de la folie pour le jeune drow de s'opposer au projet proposé par Baras qui était appuyé par Trakar. C’est pourquoi le drow se tut et décida de participer à cette idée folle. La liche descendit tranquillement les marches de la tour en lévitant. Du plus haut sommet, ils descendirent aux plus profonds cachots. La descende fut longue,peu connaissait réellement jusqu'à quelle profondeur descendait ces cachots, mais se rendre là par magie était impossible à cause des protections magiques de l'endroit.

La salle principale était circulaire, plusieurs chandelles accrochées aux murs éclairaient faiblement la pièce. Au premier coup d’œil la pièce semblait vide, mais sur le sol même de la pièce y était gravée des runes. Le tout formait un immense dessin incompréhensible pour les non-initiés...



Baras vint poser sur une pointe de l'étoile une faux qu'il incrusta dans le sol, Trakar empoigna une immense épée qu'il vint incruster à une autre pointe de l'étoile, puis une balance fut posée sur une autre pointe. Ce fut le tour par la suite d'une couronne. Pour finir au centre de la pièce, un livre y fut déposé. La liche empoigna une coupe pleine de sang que transportait un jeune drow et la versa sur le livre. Pourtant une pointe de l'étoile restait vide...c'est alors que Baras se positionna dessus.


Tromperie, ruine, détresse, pestilence écoutez l’appel de vos maîtres et avancez

Mensonge, guerre, famine, mort parmi les vivants marchez

le sang de la pureté s'écoule,

le sang d'un innocent agneau coule

écoutez le son des clairons

Nous vous appelons tous à l’unisson

Mensonges et tromperies pour corrompre les cœurs

Guerre et ruine pour abattre les forts

Famine et détresse pour affaiblir les corps

Mort et pestilence pour faucher les âmes

4 bêtes pour 4 fléaux

venez semer vos maux


C'est alors que la terre trembla, puis toute la pièce fut inondée d'énergie. Un portail d'une noirceur totale s'entrouvrit au centre de la pièce d'où s'en dégagea une intense énergie qui vint balayer les murs de tout le palais. De l'extérieur du château, le bâtiment semblait être disparu, englouti par d'épais ténèbres.



Durant se temps en la cité....

Un Drow, jeune prêcheur ambitieux ayant abandonné ces cours de nécromanciens, avait saisi sa chance durant la révolte. Yinthy voyait là un moyen de s'élever parmi les grands. Il était très enthousiasme sur sa victoire. Enfin....jusqu'à ce qu'il vit le palais disparaître dans les ténèbres, c'est alors qu'il comprit l'atrocité de la chose, jamais les Althaniars ne renonceraient au pouvoir. Au lieu d'affaiblir leur frontière extérieure et ramener des soldats et déclarer au monde entier, leur faiblesse présente, ils avaient préféré frapper de l'intérieur avec ces atrocités.

Ses chances de victoires étaient volées en éclats, les renforts ennemis étaient déjà arrivés... Il devait fuir, loin très loin, oui fuir avant de mourir...non ! Il lui fallait plus d'hommes...oui il devait aller chez les matrones et leur offrir d'ouvrir les portes de la ville!!!! C'était là sa dernière chance, de toute façon il devait fuir la ville, car les Althaniar n'épargneraient aucun marqué. Le jeune drow abandonna donc ses troupes pour se rendre le plus vite possible à la cité des matrones.




Dans le plus profond des cachots, un pied traversait le portail suivi bientôt de son homologue et du reste du corps. Le premier des 4 avait la forme d'un homme maigrichon. Il était plus grand que les drows dans la pièce et tenait dans ses mains un bâton et de l'autre un vieux livre.

-Comment avez-vous pue...ceci nous appartiens mortel, vous ne devriez point avoir ceci en votre possession.

Ce fut à se moment qu'une immense masse vint percuter et fracturer le sol, le deuxième invoqué entrait dans la pièce.

-On m'a appelé pour sévir....mortel

Le troisième individu à franchir le portail chevauchait un cheval ailé et tenait dans sa main une grande lance. Il n'eut même pas le temps de prononcer un mot que le quatrième entra finalement dans la pièce. Sa tête n'était qu'un crâne vide caché par un capuchon et de sa main gauche il tenait une grande faux.

Tous ces êtres avaient une forme humanoïde, mais leur corps étaient bleuté, presque spectrale il se dégageait d'eux une puissante aura.



-Qui nous a appelés? prononça le dernier invoqué

La liche s’avança sans broncher, il savait ce qu'il devait dire. Il empoigna le livre par terre et se l'accrocha à sa tunique.

-C’est moi et j'ai le livre en ma possession, vous ne pouvez aller contre la volonté du détenteur du livre.

C’est alors que le plus grand de tous tenant la masse s’avança en grognant et lança sa masse en direction du mort-vivant. À la toute dernière seconde, la masse fut déviée et vint défoncer dans un fracas sourd le mur derrière lui.

-Vous voyez...ce n'est pas qu'une vulgaire copie...




Dernière édition par Baras le Jeu 9 Fév - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Jeu 9 Fév - 8:44

Le Seigneur regarda un instant distrait le sillage du prêcheur puis détourna la tête suivit de ses chevaliers spectres. Il fallait trouver un autre moyen. Localiser ceux qui en voudraient le plus au Roi. Sharnforoth prit le chemin du palais.

Éliminant sans sourciller ses opposants, le Seigneur parvint finalement à ce que l'on pourrait appeler les "barrières royales" les plus proches.
Sharnforoth observa rapidement les soldats royaux et avant qu'ils ne puissent parler, il prit la parole.

-Je voudrais parler à votre chef... J'ai des choses importantes à discuter...
Revenir en haut Aller en bas
Baras
Gentilhomme
Gentilhomme
avatar

Masculin Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 34

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Jeu 9 Fév - 19:07


Un orc d'âge mûr tenant une grande lance bloqua le passage au seigneur noir. Il grogna et appela un certain Ramthuny. C'était un simple officier, son groupe et lui avait été quelque peu séparé et pour l'instant la première ligne défensive n'avait reçu qu'un renfort de troupe sans réel commandant. Le drow semblait en piètre état, son armure était déchirée à plusieurs endroits et il y avait un trou dans sa cotte de mailles qui était couverte de sang, une blessure récente qui avait bien saigné. De par la sueur sur son visage, il était évident que l'officier avait durement défendu cette position toute la journée. L'Elfe noir dévisagea le seigneur noir.


-Mais comment avez-vous réussie à vous rendre ici en si bon état? Les combats ont fait rages toute la journée! Pour plus de sécurité, je ne peux vous laisser avancer ainsi armé. Vous ne pourriez pas imaginer qu’elle manœuvre l'ennemie à user pour défaire cette position. Si vous voulez entrer, vous devrez être fouillé! Sinon parlez bref et vite

C’est alors que quelques drows se dressèrent sur les remparts de fortunes et pointèrent leur arc bandé sur Sharnforoth. Certains semblaient être tendus, leurs journées avaient été éprouvantes... La situation était mauvaise pour le seigneur noir, le drow ne lui faisait pas confiance et il était à l'extérieur du poste de défense...si les chaotiques devaient lancer un nouvel assaut sur ce poste il serait prix entre deux feux.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Jeu 9 Fév - 20:12

Pitoyable...Ce fut le mot qui vint à l'esprit du Seigneur. L’armée royale semblait désorganisée. Aucune infirmerie, des remparts de fortune... Sharnforoth s'attendait presque à devoir extraire Elric de la fosse la plus profonde de l'Enfer.

Le nécromancien tendit lentement un doigt mince.La blessure de l'officier sembla onduler avant qu'une peau parfaite n’apparaisse aussi belle qu'avant les combats.

-Vous devriez vous soigner plus souvent... Vous seriez dans le même état que moi. Ma garde m'a protégé.

Le seigneur et ses chevaliers tirèrent lentement leurs lames et présentèrent la garde à l'officier.

-Voici nos armes. Maintenant, je voudrais m'entretenir avec le Roi ou celui qui dirige en son absence...
Revenir en haut Aller en bas
Brathénia
Damoiseau
Damoiseau
avatar

Féminin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 10
Age : 25

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Jeu 9 Fév - 22:31

Brathénia stupéfiée par la laideur de ces immondes rats fut lente à réagir. Une de ces bêtes armées d'une petite dague eut le temps de lui sauter dessus, elle dévia le coup à l'aide des plaques sur ses avant-bras et d'un mouvement brusque et rapide, elle lui donna un coup de pied qui lui laissa donc le temps de prendre ses jambes à son cou et de sauter par la fenêtre.

Brathénia couru jusqu'aux égouts d'où elle était arrivée, mais une armée de chaotique y était et l'empêchait de sortir de la cité. Elle changea donc de direction où elle y rencontra trois rats répugnants. Elle les éloigna à l'aide de quelques coups de pied, puis elle égorgea le premier sans difficulté. Voyant la facilité de cette dernière à tuer le ''leader'' de leur petit groupe, ils partirent chercher des renforts. Brathénia profita de cette opportunité pour sortir son arc et tuer ces deux créatures qui bloquaient sa route.

Elle était maintenant en direction du palais quand une secousse fit effondrer une partie des égouts devant elle la forçant à retourner dans la rue. Elle arriva au milieu d'une bataille opposant les chaotiques contre l'armée.

Brathénia distingua une ruelle en face d'elle où il n'y avait rien. Elle empoigna sa dague et se battit tout en se dirigeant vers la ruelle. Comme ils étaient forts, elle se réfugia entre les rangs de l'armée et continua son parcours. Une fois cette petite rue atteinte, elle y coure et tourna finalement à gauche en direction de grandes tours.


Dernière édition par Brathénia le Lun 13 Fév - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Baras
Gentilhomme
Gentilhomme
avatar

Masculin Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 34

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Jeu 9 Fév - 23:35

Effectivement, l'armée semblait désorganiser, mais après tout ce n'était que les premiers retranchements de l'armée. C'était ici que c'était replié les soldats trop loin des baraquements ou du palais. L'officier fit signe à l'orc de laisser passer l'étranger qu'il conduisit vers un grand bâtiment. À l'intérieur se trouvaient les blessés et les soldats aux repos. Il entrouvrit une porte donnant sur un petit bureau, une carte de la ville était déroulée sur le meuble et à l'intérieur se trouvait un ancien drow, général du baraquement 21 et responsable des opérations. Après un bref résumé de la situation par l'officier, le drow multimillénaire examina le seigneur des ténèbres. Il lui rappelait vaguement les seigneurs noirs qu'il avait fréquentés à l'époque où le roi Elric avait fait alliance avec eux... C'est alors que le général commença à faire un résumé de la situation à son invité pointant par-ci par-là des points sur la carte.

-Le palais dirige tout, mais nous en sommes trop loin pour l'instant et il y a encore des ennemis derrière nous. Et ouais, nous formons la ligne la plus avancée et donc vous ne pouvez pas encore parler au roi, mais si vous écoutez ce que j'ai à dire vous le pourrez. Les ennemies ont passé par les égouts et nous avons dû faire effondrer une partie de ceux-ci pour empêcher que d'autres renforts ennemis passent par là. Notre but étant de repousser tout ennemi approchant, sécuriser les lieux pour les concitoyens et assurer une retraite de ceux-ci vers le palais ou les baraquements de l'armé et ce tant et aussi longtemps que le gros de nos troupes n'auront pas sécurisées et éliminées les menaces plus près du palais.

Effectivement, les véritables baraquements de l'armée étaient les anciennes maisons nobles de la cité et ils étaient tous reliés par les portails magiques créer par les fameux cristaux cartaliens. C'étaient notamment grâce à deux de ses baraquements arrivés en renforts qui avaient permis d'établir cette ligne avancée et qui assuraient le transport de carquois, armes et des blessés.

-Malheureusement nous ne sommes pas assez nombreux et quelques ennemies ont franchi nos barrières, nous ne pouvons pas repousser une attaque massive de chaotique, assurer la sécurité des citoyens et une évacuation en même temps !!! Donc si vous voulez parler aux responsables vous devrez vous rendre au palais. Selon les dernières rumeurs étant parvenues jusqu'à nous, la liche serait arrivée dans la ville. Ceci signifie que c'est celui-ci qui dirige les opérations.

Le drow pointa par la fenêtre une masse ombreuse

-Par contre, le palais est plongé dans les ténèbres...

Il s'arrêta de parler pour sortir un petit parchemin de dans sa poche. Qu'il donna à Sharnforoth

-Ceci est mon dernier rapport, il doit être envoyé au palais, mais je ne veux pas me séparer d'aucun de mes soldats et le dernier rapace que j'ai envoyé a été abattu en vole... Pourriez-vous remettre ceci à votre arrivée?

Le général ouvrit la porte et se dirigea dans un recoin de la salle où il ouvrit une trappe.

-Descendez dans les ruines et dirigez vous vers les palais, vous arriverez dans les sous-sols de celui-ci.

Les ruines sous les égoûts de la ville, la capitale construite sur les décombres de la première ville détruite lors de la Première Guerre. Certains endroits stratégiques hors du palais, bien caché, possédaient encore un accès à ces décombres enterrés. C'était d'ailleurs pourquoi cet endroit avait été fortifié. En cas d'urgences les officiers connaissaient la procédure à suivre... Par contre ces catacombes, n'étaient pas accessibles au simple soldat, car elles étaient entourées de mystères et de sortilèges magiques. Une gigantesque toile magique la recouvrait. Certains sorts dataient de la fondation de la cité, de la construction du palais et d'autres étaient tous récents.

Des générations d'Althaniars y avaient tissé leurs propres sorts et il faisait partie du devoir de la famille de les connaître tous. Oui, c'était bien là que l'envoyait le général. Il avait reconnu en lui un puissant sorcier, un dirigeant, un être comme il les avait fréquentés dans les rangs de l'union maléfiques ou par la suite dans les rangs des ennemies.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Ven 10 Fév - 8:06

Sharnforoth prit le pli et examina rapidement la carte. L’idée des catacombes ne lui plaisait guère. Il ne connaissait pas la ville.

-Donnez moi plutôt un laissez-passer pour rejoindre la Liche,comme vous l'appelait. Je n'ai perdu déjà que trop de temps. Il faut que je localise rapidement le Roi, à moins bien sur que vous ne sachiez ou il est, ou qui pourrait le détenir assez longtemps pour plonger l’unité du Cartal dans le Chaos...

Insistant du regard, le seigneur poursuivit.
-Les soldats du Chaos ne m'ont pas arrêté... Ce ne sont que des larves sans réelle volonté. Je dois trouver rapidement qui manipule ces pantins...
Revenir en haut Aller en bas
Baras
Gentilhomme
Gentilhomme
avatar

Masculin Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 34

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Ven 10 Fév - 15:41


Le drow le regarda attentivement l'homme devant lui, souriant, et lui sortit un laissez-passer.

-Allez, prend le, mais sache que je te conseil encore mieux de passer par les décombres de l’ancienne ville, mais si tu crois que ton bout de parchemin empêchera, des golems de te réduire en miette, aux archers et soldats de t'attaquer, aux rempant ténébreux de te dévorer que tu auras le temps de montrer ton bout de papier à chaque fois alors vas!

Au mieux tu survivras, au pire tu mourras dévorer ou déchiqueté par l'attaque de vers putréfiés nettoyant la ville, tu seras pet-être pris entre 2 sorts lancé tel que pestilence de Thorgûl qui rongera ta chair et ton armure ou des tornades d'os, en bas tu seras seul au moins, mais si tu le souhaite, va marcher au travers de la guerre. Un inconnu tu seras et aucune des deux armés ne saura que tu es là !


Sur ce le général abandonna le seigneur ténébreux, le laissant choisir son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Dim 12 Fév - 18:54

Le Seigneur regarda un instant la carte, tenant le parchemin remis quelques instants plus tôt. Cette barricade royale avait des ennemis derrière et devant, parfait... Ils serait occupés à s'entretuer.

Sharnforoth sortit et commença son avancée. Quelques heures plus tard, il arriva vers les lignes les mieux protégées. La partie se corsait. Pour la jouer plus finement, le seigneur se métamorphosa en aigle noir.
Il prit la voix des airs et enregistra autant d'informations qu'il le pouvait.

Bientôt il arriverait à destination. La masse ténébreuse du palais se dressait fière et terriblement belle.
Un fait attira son attention en contre-bas. Une liche entourée d'hommes. N’était-ce pas le chef qu'avait mentionné l'elfe noir?

Sharnforoth arqua ses ailes et atterrit une rue plus loin que la créature. Alors qu'il reprenait forme, ses articulations craquant, le seigneur tira sa grand épée d'un geste vif. Elle se désagrégea pour matérialiser les quatre chevaliers.
Les spectres en armure sur ses talons, le champion des Ténèbres marcha droit sur la Liche dans l'espoir d'obtenir enfin l'information cruciale qu'il voulait...
Revenir en haut Aller en bas
Baras
Gentilhomme
Gentilhomme
avatar

Masculin Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 34

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Lun 13 Fév - 1:54

Effectivement, en forme d'oiseau, le seigneur ténébreux avait pu assister à une véritable extermination. Si les légions rouges et noires s’étaient regroupées en nombre, c'étaient les légions blanches qui étaient présentes en force dépassant doublement le nombre de soldats de toutes les autres légions réunies. Mais quoi d'étonnant dans cela quand les propriétaires du palais étaient des nécromanciens ?

Si Sharnforoth s’était rendu jusqu'aux lignes arrière, même sous sa forme d'oiseau, ce n'était que grâce à son pouvoir, son aura maléfique qui laissait croire qu'il était l'un des multiples sorciers du palais. Devenir un aigle à ces profondeurs sous terres n'avait pas été subtile... il n'y avait pas d'oiseau de la surface ici.

C'est pourquoi dans les mêmes instants où ses spectres apparaissaient celui-ci fut entouré par des membres d'élite de la légion blanche, directement sous les ordres de Baras. Leur corps était en parfaits états si ce n'étaient de quelques cicatrices et coutures. La plupart d'entre eux avaient les yeux rouges et la peau bleue. Ces monstres de muscles tenaient dans leurs mains une gigantesque hache. Ils étaient là, parce qu'il l'avait demandé, il ne fallait pas se faire d’illusion, l'aigle avaient vu la liche, mais la liche avaient elle aussi repéré ce qui se cachait derrière l’oiseau.

Puis, comme si tout cela ne suffisait pas, un pied géant surgissant des ténèbres vint s'écraser près du seigneur suivi du géant mort-vivant. Il s'agissait là d'un ténébreux bipède. L'homme était encerclé, mais c'était prévisible, personne n'approchait une liche comme il le voulait. Pourtant les rangs des guerriers sans repos s'ouvrirent en ligne droite, ce qui permit à l'étranger de distinguer la silhouette du seigneur mort-vivant, lance en main et semblant l'attendre.


Élite de la légion Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Lun 13 Fév - 9:01

Le seigneur s’avança droit sur la Liche. Son pas était mesuré, ni trop rapide suggérant un attentat , ni trop lent pour éviter de perdre du temps.

A deux mètres du mort-vivant il s’arrêta. Ils se toisèrent un moment.Sharnforoth ne montra aucune émotion pas même de l'agacement. Il sortit délicatement le rapport de l'officier drow qu'il tendit à Baras.

-Mon nom est Sharnforoth.Un message de votre ligne la plus avancée. Quant à moi j'aurai une question, Seigneur Baras...
Revenir en haut Aller en bas
Baras
Gentilhomme
Gentilhomme
avatar

Masculin Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 34

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Mar 14 Fév - 2:05

Le seigneur liche ouvrit le message qu'il parcourra de ses yeux. Son contenu semblait réel... la situation semblait être plus urgente que ce qui était attendu. Baras releva la tête pour regarder l'homme devant lui. Il semblait plutôt sur de lui... beaucoup trop. Il était entouré et il avait devant lui l'un des êtres les plus terrifiants de la terre et pourtant, il lui rappelait vaguement quelqu'un, son aura, ténébreuse si particulière. N'avait-il pas rencontré quelque part dans des égouts quelqu'un de très prétentieux avec une aura semblable, un Nylsa ou un truc du genre...

Oui, la mémoire ne lui faisait pas défaut! Tout ce que dégageait l'être tendait à indiquer à la liche que même sans être la même personne, ces gens avaient eu la même éducation. C'était là quelque chose de très intéressant et qui expliquait sa grande confiance qu'avait son invité surprise. Oui, le Sidhe était l’invité de Baras, il ne pouvait pas en être autrement tout simplement.

La liche fit signe de la paume de la main de se taire à Sharnforoth.


-Non, non, non....On ne débarque pas chez nous....en balançant un nom et réclamant des réponsssses à des quesssstions.

Heureusement, le mort-vivant ne voulait pas connaître le récit des aventures de l'homme qui l'avait conduit ici, ni même pourquoi c'était lui qui avait apporté le parchemin des lignes avancé. Par contre, la liche avait des questions beaucoup plus personnelles à lui poser...

-Je sais reconnaitreee le mal où qu'il se cache. Alors, dîtes moi pourquoi j'ai la certitude..... que vous avez un élève ou que vous avez un maître. Vous n'êtes pas la première personne dans votre genre que je rencontre..... et ceci m'est très....agaçant. Soyez précis.... et clair...parce que les secrets que vous gardez durant votre exisssssstence..... peuvent être révélés à votre extinction.


Effectivement, la liche ne semblait pas très coopérante, mais c'était une réaction normal à la venue importune de Sharnforoth.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Mar 14 Fév - 11:30

Le nombre n'a jamais fait la force, et c'est bien ce qu'avait mis en pratique Sharnforoth. Etre entouré d'ennemis faisait parti de son quotidien.
Une élève ou un maître? Evidemment que Nysla était son maître. Le défier pour prendre sa place serait de la folie, le nécromancien n’était pas suffisamment puissant pour tuer le véritable Seigneur des Ombres.

Sharnforoth arqua un semblant de sourcil quand la Liche conclut son discours.

-Une personne semblable à moi? Je crois qu'il est plus probable qu'on se soit déjà rencontré ailleurs.

Le seigneur avait partiellement raison. Sharnforoth était unique en son genre, même au sein de l'Ordre des Ténèbres. Personne d'autres que lui ne s’était à ce point passionné pour maîtriser tous les secrets sur la vie et la mort.
Les Sidhes en eux-même étaient inconnus, disparus il y a des siècles bien avant l’arrivée du Fléau.

-Je fus celui après tout qui amorça les négociations, entre la République Sécessionnistes et vous, qui représentiez à l’époque le Cartal...

Sharnforoth ne transpirait pas d'une goutte, ne tremblez pas... Il était extrêmement serein. C’était un passage obligé et il n'allait pas gaspiller ses forces maintenant. Il fallait être en forme pour affronter celui qui détenait le Roi.
Revenir en haut Aller en bas
Baras
Gentilhomme
Gentilhomme
avatar

Masculin Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 34

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Mar 14 Fév - 19:17

Il n'y avait eu que le silence comme suite aux paroles du Seigneur. La liche était pensive et un petit malaise s'installait. Effectivement, des gens du nord manipulé et entré dans une guerre dont ils ne comprenaient pas les enjeux.... C'était donc lui qui avait fait les négociations, celles-ci avaient été brèves et courtes, mais de toute façon la politique n'était pas son domaine. Le mort-vivant regarda l'être dans les yeux, il lui cachait trop de vérité. Qui avait réellement été derrière cette révolte? Lui directement ou n'avait-il été qu'un pion?

De toute façon, il en saurait plus, Sharnforoth ne serait plus jamais seul. Jusqu'à présent, il avait été qu'un inconnu, mais plus maintenant. La liche ne le laisserait pas sans surveillance dans son royaume, pas tant qu'il n'en saurait pas plus. Enfin le mort-vivant rompit le silence pour ne dire que quelques mots.


-Très bien, allez quel est votre...quessssstions?
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Mer 15 Fév - 8:25

Le silence était propice à Sharnforoth. C’était un peu l'inverse de la méditation. Coagulée avec l’adrénaline montante, l’énergie canalisée, se trouvait décuplée. Le Seigneur laissa quelques minutes s’écouler après la question de la Liche.

-C'est très simple... Où est le Roi Althaniar? Le chaos environnant est fortement problématique...

Revenir en haut Aller en bas
Baras
Gentilhomme
Gentilhomme
avatar

Masculin Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 34

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Ven 17 Fév - 18:25

Baras ne savait en fait que répondre. Que voulait-il à son demi-frère? C'était évident qu'il n'était pas venu ici pour une quelconque relation diplomatique. Déjà, celui-ci ne serait pas venu tout seul, mais surtout il ne serait pas arrivé aussi subtilement devant lui.

-Le roi? Il a disparut, certains penssssssent qu'un être du chaos l'a enlevé, mais...

Le mort-vivant se tut, devait-il lui dire ce qu'il croyait être vrai? Oui, il serait suivi et les aiderait grandement, et ce sans le vouloir.

-Elric, est disssssparut dans les ténèbres..... et non dans le chaos, il change, il meurt et il vivra.... peut-être, mais nous n'avons pas trouvé où il était...

Baras s'approcha du seigneur Sidhe, l’haleine puante du mort agressa l'odorat de l'homme.

-Il avait un secret... la chambre secrète de Barradrine...je suis persssssuadé qu'il l'avait trouvé....Elle est située quelques parts sous le palais....... Peut-être trouverez-vous dans la chambre du....roi quelques indications ou indices. Trakar pourrait vous.....aider. Il est dans le palais...avec les maîtres des ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Lun 20 Fév - 15:16

Sharnforoth fixa Baras.

-Bien. Trouvons Trakar...

Le palais du Cartal, plongé dans les Ténèbres dominait le paysage. Le seigneur observa un instant les formes nuageuses. Il était parvenu jusque là grâce à Baras. Il avança ensuite jusqu'aux portes du palais.

Il restait les gardes... Sharnforoth continua, il commençait à être énervé. Quelque chose ne tournait pas rond.Plus qu'un poste de garde et il entrerait enfin dans le palais. Le seigneur se tourna et regarda Baras.

-Où se trouvait le Roi avant que tout ne se..."dérègle"...?
Revenir en haut Aller en bas
Baras
Gentilhomme
Gentilhomme
avatar

Masculin Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 34

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Mer 22 Fév - 16:25

Avant de partir, la liche avait donné le commandement à un plus jeune Althaniar. Il avait conduit le seigneur jusqu'aux grandes portes de la tour centrale. Le silence qui les avait accompagnés tout le long du trajet fut rompu par Sharnforoth. Sa question n'avait pas de réelle importance et la liche n'y répondit pas. Au lieu de cela il s'en retourna d'où il était venu. Ce fut une ombre dans les ténèbres qui répondit au Sidhe.

-Dans ses appartements. Elles ont été fouillées et peu d'indices ont été trouvés, mais comme vous le supposez, chercher le roi n'est pas la priorité. Il y a une révolte à mater et presque tous sont occupés à faire face à cela.

L'ombre dans le noir avança et bientôt Sharnforoth pût voir qui lui parlait. Il semblait s'agir d'un elfe noir particulier. Ses cheveux étaient noirs et non gris pâle et c'était sa peau qui était très pâle. C'était peut-être un croisement avec les elfes de la surface où avec un homme? Il portait comme seul habit une armure de plaque toute noire.

-Je suis celui qui est responsable de vous escorter, non que je doute que vous ayez besoin d'une quelconque protection, mais par contre il vos faut bien quelqu'un qui connaît les lieux! Je suis l'homme parfait pour ceci croyez-moi.

C'est ainsi que le seigneur entra dans la tour principale du palais. Vers le balcon du dixième étage là où se situait Trakar. L’intérieur du palais n'avait rien de spectaculaire, les murs étaient noirs, les pièces étaient peu éclairées, mais c'était normal les drows détestaient la lumière. Le tout laissait souvent des coins d'ombre ou d'obscurité dans la pièce, il était même difficile de savoir où commençait exactement le mur. Étrangement, c'était là que se situaient les sculptures. Elles représentaient des sorciers ou des monstres pointant armes et tentacules et tous donnaient l’impression qu'ils vous épiaient.

Les ingénieurs qui avaient construit ce palais étaient intelligents. Tout dans sa conception avait été fait pour rendre mal à l'aise les non-drows, ou ceux qui ne pouvaient voir dans le noir. Donc presque tous les êtres de la surface. Dans quel but? Impressionné, effrayer, instaurer l'insécurité?Le Sidhe devait encore « étudier » l'architecture du palais quand son escorte s'arrêta devant une porte. Le drow allait frapper quand celle-ci s'ouvrit seule.

-Pfff ces mages.

Le guide traversa donc dans la pièce jusqu'aux balcons, celui-ci était d'une grosseur ridiculement grande. C'était là qu'était Trakar entourer de plusieurs maîtres des ombres. Chacun d'entre eux portait un habit différent. Les seules choses qui étaient semblables: leurs habits constitués en grande partie ou entièrement de noir. Pourquoi cela n'étonnait-il plus le seigneur? Sans doute avait-il compris ou pensé que cela était une obsession chez ces Althaniars... Leur aura étaient le deuxième aspect qu'ils avaient en commun. Il était froid, sombre, puissant et semblait absorber la vie. Ce fut à ce moment qu'un des maîtres des ombres portant une couronne s’avança.

-Que me veux-tu, petit, Darkynt


Darkynt? Enfin, le Sidhe connaissait le nom de son guide!

-Je vous présente seigneur Sharnforoth à la recherche du roi et il semblerait que vous soyez le plus apte à pourvoir répondre à toutes ses questions où l'aider.

Trakar se retourna alors vers l'homme.

Ha de l'aide serait bienvenue, allez parlez je vous écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Mer 22 Fév - 18:59

De l'aide... Les mots résonnèrent dans l'esprit de Sharnforoth au fur et à mesure que celui-ci s’avançait dans la pièce.Ses yeux rouges dorés se posèrent enfin sur Trakar qu'il évalua. Il ne fit aucune mine de parler pas plus que d'adresser la moindre importance aux ombres entourant leur maitre. Créatures considérées comme inférieures par les Sidhes, les ombres étaient un peu des déchets... Il en allait de même pour les humains qu'elles utilisaient...

Le seigneur acheva d'analyser Trakar. Au fond de lui-même, il était déçu, agacé ou encore en colère? Sharnforoth ne serait le dire.

-Je suis à la recherche du Roi Elric...Son retour sur le trône est plus que souhaité... Le prêcheur que j'ai "interrogé" a été incapable d’être clair. Le seigneur Baras quant à lui a simplement évoqué la disparition du Roi dans les ténèbres... Que voulait-il dire?
Revenir en haut Aller en bas
Le conteur d'histoire
Vieux raconteur
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/02/2012
Messages : 7

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Jeu 23 Fév - 0:57

Rien n'allait comme prévu, et ce pour les deux camps. Raibadra fulminait, il avait été si heureux. Il avait tué Elric. La tête du monstre avait été coupée, normalement la réaction de l'ennemie n'aurait pas dû être si ordonnée. Jamais le palais n'aurait dû être si vite repris. Tout fonctionnait comme si le roi était vivant. Même le bâtard de Baras était venu, alors que normalement jamais son rival, Trakar, n'aurait dû le laisser intervenir.

Le roi avait donc, survécu, mais c'était impossible, il n'avait pas les compétences nécessaires pour devenir liche, il s'en était assuré!!! Il ne restait plus qu'une option, le monstre dissimulait plusieurs têtes, il avait cru qu'en coupant la tête le manque de coordination des divers membres lui permettrait de gagner cette guerre. Maintenant, il savait qu'il était face à une hydre qui avait caché ses diverses têtes.

À ce moment tout devint clair dans l'esprit du champion, il avait donné trop d'importance au roi, tout ceci n'était que mascarade et pièces théâtrales. Il fulminait devant tout ceci, ces maudits drows l'avaient dupé. Ils étaient fous de se jouer d'un dieu et de son champion, ils paieraient, tout n'était pas fini loin de là.

Raibadra entra dans l'entropie vaguement et y laissa dégager sa colère et sa frustration. Quelques prêcheurs confondirent ceci avec un ordre d'attaque et quelques masses grouillantes de chaotiques se lancèrent à l'assaut des premières lignes Cartaliennes, bientôt d'autres abominations emportées par l’ambiance ce lancèrent à l'assaut. Même les êtres occupés à piller la ville ou à attaquer les diverses maisons défendues par les citoyens cessèrent cela pour suivre le mouvement. Le tout prit une telle ampleur que le sol se mit à vibrer sous les milliers de pas.

C'était là un revirement de situation inattendue pour les défenseurs, jamais une attaque d'une telle ampleur n'avait été prévue si rapidement, mais la surprise fut plus grande chez le champion d'Ariok, qui n'avait jamais souhaité cela.

La première ligne ne tint jamais, emportée par la vague d'ennemies, les barricades défoncées par les plus puissants des chaotiques. La plupart d'entre eux passèrent la ligne sans se soucier des défenseurs pour se diriger vers le palais, mais quelques-uns s'arrêtaient pour s'élancer sur les troupes et une bataille plus que désespérée s'élança pour se sortir de ce guêpier et rejoindre l'une des casernes de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Baras
Gentilhomme
Gentilhomme
avatar

Masculin Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 34

MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   Jeu 23 Fév - 2:43

Il n'y avait là aucune ombre, seulement des sorciers. Par contre, effectivement leur essence même semblait être plus proche d'une ombre que d'une quelconque créature vivante. Le seigneur avait confondu, en fait il n'avait tout simplement pas assez examiner le tout, ressentant leur essence, les voyants silencieux et immobiles, il avait cru sans plus porter attention à des ombres. C'était là une erreur minime, mais une erreur quand même et dû au fait qu'il se voyait supérieur à presque toutes choses.

-Ce chers Baras, il a toujours tendance à oublier que tous ne comprennent pas nos sous-entendus. Je suppose qu'il aurait pu tout vous expliquer, mais il a préféré vous envoyer me voir pour se débarrasser de vous! Les liches n'aiment pas leurs semblables parce que plus de temps elles passent ensemble plus grandes sont les chances que tout ceci ne finisse indéniablement en affrontement sanglant et destructeur.

Tout ceci lui rappelait de bons vieux souvenirs où ses seules préoccupations étaient d'éliminer la liche et d'éviter que celle-ci ne l'élimine. Ha qu'il s'ennuyait de se bon vieux temps. Bien sûr, il n'avait pas tout dit à Sharnforoth. Il ne lui avait pas dit que Darkynt était l'un des meilleurs assassins et espions de la maisonnée Althaniars. C'était normal, il avait été formé par Elric lui-même. Il ne lui avait pas dit non plus que la liche l'avait amené à Trakar pour que celui-ci puisse l'étudier, l'analyser pour avoir 2 avis différents sur la personne. Il ne lui dirait rien de tout cela de toute façon.

-Je suppose que votre prêcheur vous a dit qu'il était mort et cela devrait être vrai. Fort heureusement pour nous Elric n'est plus tout à fait de notre monde et cela l'a sauvé. Je suppose que vous connaissez la marque du chaos, que tout champion possède? Il agit comme un parasite...magique. Il parasite l'âme et le corps. Il change le corps en augmentant sa force et permettant quelques « changements » de son aspect. Par contre, ce parasite s'incruste en même temps dans l'âme d'une personne, la liant à l'entropie et s'incrustant au plus profond de l'âme de la personne.

Trakar fit une petite pause, pour être sûr que l'homme avait bien compris, puis poursuivit.

-Bien vite, l'âme tout comme le corps ne peuvent plus être dissociés de la marque. Il est impossible de savoir quand finit l'un et quand commence l'autre. Suite à une « rébellion » contre un ordre de son dieu, le roi s'est fait enlever la marque du chaos. Ceci aurait dû se finir par une mort atroce suite à une telle mutilation, mais...

Trakar s'arrêta de nouveau, il n'était pas obligé de tout dévoiler.

-Disons simplement que toute créature immatérielle et ne faisant pas partie de ce plan ne peut pas exister ici. S'il a la puissance pour prend forme physique, il peut être envoyé et bien des choses veulent entrer ici sans vouloir être renvoyé...

Il existe certains moyens pour rendre le renvoi plus difficile et vous les connaissez. Mais certains demandent beaucoup plus et veulent rester à tout jamais ici. Pour ceci il n'y a qu'un moyen...entrer dans le corps des gens et finir par fusionner leur esprit et leur âme en quelque sorte. Elric a fait se "beaucoup plus" malgré notre désaccord. Pourtant aujourd'hui cela lui a sauvé la vie. Par contre, tout à un prix, cette mutilation l'a secoué et a traumatisé tout son être. Il s’est téléporté dans la salle de Barradrine, là il s’est réfugié dans les ténèbres et tout ceci par pur instinct. Il a sans doute voulu se réfugier dans l'endroit le plus sécuritaire qu'il connaissait, mais dans son état...cela n'était sûrement pas la meilleure chose à faire.


Le maître des ombres arrêta, il cherchait ses mots.

-Ce que nous attendons par ténèbres est un portail, portail que nous soupçonnions la demi-liche d'avoir construit sans jamais avoir trouvé la salle avec le portail. Ces ténèbres sont un autre endroit que nous ne connaissons pas et que nous n'avons jamais exploré, car les moyens d'y accéder nous ont toujours échappé. À chaque essai nous nous retrouvions « ailleurs » c'était comme si nous cherchions à aller à un endroit qui n'existait pas.

Trakar avait enfin fini. Il ne doutait pas des connaissances du Sidhe en matière de magie, mais avait-il tout compris? Après tout ceci n'était pas des plus faciles à expliquer...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi   

Revenir en haut Aller en bas
 
PARTIE I: Les conséquences de la mort d'un roi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» What have you done, Alice ? - La mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien l'accepter.
» 7 - Harry Potter et les reliques de la mort [Partie 1]
» Transférer une partie sur clé USB
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde sans nom :: Les terres du Sud :: Le Cartal-
Sauter vers: