AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Apparition momentanée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Apparition momentanée   Sam 25 Fév - 15:50

Non pas dans le palais de Soléandre, mais bien plus bas, deux homme rentrèrent dans une pièce totalement obscure. Jineriku fut le premier à prendre la parole.

- Nous somme à Soléandre, mais enfoncé sous terre. Tu ne voit rien, et c'est normal, tache de ne pas avoir trop peur, sinon tu risques de me gêner. Je ne peut pas t’emmener directement chez moi. Tu n'y survivrais pas. ce serai dommage de mourir avant même d'avoir commencer à visiter la Trame n'est ce pas ?

Il y eu un temps de flottement, l'inquisiteur était seul, rien n'était à porté de main, et il n'osait bougé, l'obscurité le désorientait totalement. Il émit quelques mots mais n’eut aucune réaction, ni aucune réponses. Il était seul, perdu dans l'obscurité qui formait comme un tombeau. Pire que la mort, la privation de ses sens le blessais, il n'aurai sur dire si le sol était vraiment solide sous lui si il ne se baissait pas pour le toucher. Le sol était même la seul surface solide, et sûr, du lieu. Il devait faire d’impressionnant effort pour ne pas s'y allonger pour se rassurer, et ne pas ramper pour se déplacer.
Aussi soudainement qu'ils étaient apparus l'obscurité laissa la place à une pièce aux murs lisses, irréels. Des globes spectraux flottant dans les airs illuminait la pièce d'une lumière froide, les observer donnait à l'arshee des envies de suicide, comme si la lumière était le plus grand des désespoirs. La pièces, n'avait aucune entrées, visible du moins. La pièce pourtant dénuer de courant d'air n'avait aucune odeur particulière, aucune odeur tout simplement, aucun son non plus. chose dont se rendit compte l'invité du Guide lorsqu'il ouvrit la bouche.

Jineriku était à un angle et ne prêtait pas à attention à l'inquisiteur.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Apparition momentanée   Mar 27 Mar - 2:12

L'Inquisiteur était désorienté, inquiet, perdu. Le « voyage » l'avait bouleversé et il était sans repère, enfoncer dans les entrailles de la terre, là où rien ne lui convenait. L'obscurité, puis les inquiétantes lumières, tout cela pesait comme un lourd poids, écrasant, sur ses épaules. C'était horrible. Dégoûtant.

Néanmoins, l'Arshee avait encore tous ses moyens mentaux, et une rage froide brûlait dans on coeur. Le Guide le traitait comme un idiot, comme un enfant, avec la même langue que quelque paysanne humaine admonestant son garnement. C'était, cela aussi, horrible et odieux. Mais il fallait serrer les dents et ne rien dire -de toutes façons, on ne pouvait parler. Il lui fallait suivre le Guide, cet étrange rejeton d'une race déjà étrange. C'étaient là les ordres, et l'Inquisiteur devait obéir. Il le ferait. Mais cela ne l'empêchait pas de trembler, de peur et de colères mêlées.

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Apparition momentanée   Mer 28 Mar - 2:07

Voyant la face de l'arshee où la peur se disputait à la colère, le Guide lui glissa quelques paroles par ce qui semblait être de la télépathie.

- Calme-toi, la Trame se joue des émotions et des sensations des vivants. Ce que je te dis est pour ta survie.

Voyant la surprise de l'inquisiteur face à ce mode de communication qu'il ne connaissait pas des Hombrien, Jineriku répondit qu'il n'était pas télépathe. En effet l'arshee "entendait" la voix comme si le Guide s'exprimait oralement sans que ce dernier n'ouvre la bouche.

- Ce n'est en quelque sorte qu'une illusion. Ma voix s'affiche dans ton esprit comme si tu l'entendais. Il se passera la même chose dans la Trame. Il te faudra un temps d'adaptation, mais instinctivement tu devrais réussir à communiquer et à voir, même si ce que tu verras et entendra ne sera pas totalement la réalité.

L'inquisiteur était perdu, il n'acceptait pas tout cela, c'était contraire à ses connaissances et ses croyances. Le Guide en fut désolé.

Sur le mur des pierres apparurent en sortant du mur lisse. Se posant sur le sol, les une sur les autres elles formèrent une arche. Une fois totalement assemblée une un point noir apparut au centre, puis explosa. Une toile obscure absorbant la lumière et l’image.

- La porte vers mon monde. En passant par là plutôt que directement par le couloir, tu ne risque pas d’être blesser, un peu plus perturbant j’en conviens. Mais au moins ici ton corps sera en sécurité. Et puis le temps ne passe pas ici, la Trame affecte cette pièce. C’est pour ça que tu vie encore alors qu’il n’y a pas d’air d’ailleurs.

Jineriku se doutait que cela ne rassurait en rien l'inquisiteur, mais au moins c'était dit et surtout cela le préparait à ce qu'il verrait dans la Trame. La porte entre les mondes était ouverte et sûr. Il poussa donc l'inquisiteur dans l'ouverture et le suivit.


L'inquisiteur se retrouva dans une pièce circulaire. Les mur étaient bleutés, parcouru de rainures noires. Au dessus de lui, un bomme de la même matière que les murs, indéfinissable. Bien qu'il pensait les parois opaques, il apparu parfois l'extérieur. Noir. Il n'y avait aucunes couleurs vers le "ciel". Dans les horizons, selon le côté où l'inquisiteur, parfois le mur s'ouvrait vers une lueur verte, d'autre fois vers une lueur rougeoyante. Mais le plus souvent vers le noir total, ou le gris.

Le Guide passa à côté de l'inquisiteur. Il l'informa qu'il devrait bientôt pouvoir parler. La Trame ne devrait pas trop l'affecté tant qu'il ne s'éloignait pas de lui. Car si la projection de parole, ou d'aspect comme les murs ou leur perception physique, était innocente. D'autres choses pouvaient être bien plus dangereuses.

- Tu sais arshee, tu n'es pas le premier être vivant à venir ici. Oh non, ils sont relativement nombreux même. Car le monde est immense. La Trame, lieu où se trouve Hombrume, notre cité, est une sorte de pont, de couloir entre tous les mondes. Les gens viennent ici à la recherche de curiosité, d'expérience, de voyage, de découverte, de la vie éternelle. Tu ne vieilliras pas ici. Et chacun de ces visiteurs est accompagné d'un guide le temps de leur séjour ici. Pour leur survie. Nous autres, les Guides, somme les seuls à savoir protéger les esprits de l'influence de la Trame tu le sais je crois.

Jineriku s'assit sur une banquette qui apparut au même moment, laissant son invité retrouver ses repères. Ce dernier n'avait pas remarqué au premier abord, mais la pièce était vide, et les meubles apparaissaient sur demande. Au moment où il s'évoquait la possibilité de s'assoir, un fauteuil se matérialisa près de lui. En faite, il comprit assez rapidement que la pièce pouvait être riche ou vide selon les besoins des hôtes. Mais quelque chose qu'il n'avait pas souhaité était près du mur et s'approchait du Guide. C'était difficilement descriptible par l'inquisiteur. La créature ressemblait à une arshee, au comportement idéal, loin de toutes ces étrangetés. Une consœur. Mais elle repartie aussi vite qu'elle était venu par une porte qui n'existait pas avant.

- Les murs, comme tout les meubles ici, disparaissent ou apparaissent selon les besoin, comment ça Jineriku, je ne sais pas si tu arrives à comprendre ça, mais ici cette simple pièce représente tous les lieux de ma maison.

D’un geste de la main une immense ouverture apparue dans le mur circulaire. Pour l’inquisiteur ils étaient en haut d’une tour. Sur sa gauche, la région verdoyante, se trouvaient une sorte d’immense arbre aux formes tordues. C’était cette plante, posé là, de façon totalement incongrue qui donnait cette lumière. Plus sur la droite, c’était une sorte de fournaise chaotique qui illuminait d’étranges reflets rouges. En bas de la tour, l’arshee put voir que c’étendait un immense dédale de murs bleuté. A l’intérieur des couloirs marchaient d’étranges créatures. Il n’arrivait pas à comprendre ce que c’était de si haut.
Finalement, au milieu de toutes ces couleurs se trouvait une masse grise, une ville.

- Dit moi arshee, quel est ton nom ?

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Apparition momentanée   Jeu 19 Avr - 1:28

-Denardan. Je m'appelle Dernardan.

Cela avait pris un certain temps, mais finalement les paroles s'affichèrent selon la magie à l'oeuvre dans ce monde étrange, alors même que l'Inquisiteur allait baisser les bras. Tout ceci était trop étrange, trop inhabituel. Il n'y avait là rien de normal, rien d'usuel, rien de vrai, semblait-il. Un rêve, une illusion, un délire. Et tout cela était terrifiant, même si l'Inquisiteur, en fidèle soldat d'Arbros, s'efforçait de demeurer impassible. Tout cela, c'était trop... Même l'arbre, là-bas, au loin, semblait irréel. Le Maître des Forêts n'y avait point touché, ne l'avait pas effleuré de sa toute-puissante pensée, Denardan l'aurait juré. Une copie, un pastiche. Voilà ce que c'était.

Il y avait de quoi être glacé. Une brève colère flamba dans le coeur de l'Arshee. Contre le sort, contre les siens. Contre le destin qui l'avait désigné pour cette mission. Contre le sourire ironique de Galleyrand, lorsqu'il avait accepté avec empressement cette nouvelle charge, cette exploration d'un nouveau genre.

Mais tout cela, c'était loin. Si loin. Et, comme paralysé par tant d'étrangeté, l'Inquisiteur ne put placer qu'un mot, en désignant, d'un geste vague, presque désespéré, tout ce qui l'entourait.

-Qu'est-ce... Qu'est-ce que ceci?!?

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Apparition momentanée   Jeu 19 Avr - 14:27

- Question intéressante, mais inutile. Tu connais déjà la réponse. On t’a dit où tu te rendais. Tu es dans la Trame d’Ombre. Et plus précisément, dans ma maison, au centre de mon labyrinthe.

Sans vraiment comprendre ni pourquoi, ni comment, l’arshee se retrouva au bord de l’ouverture, précisément juste à l’extérieur de la tour. Devant lui, le sourire du Guide, sous lui, le vide. L’inquisiteur chuta sans possibilité de se rattraper et atterrit cinq centimètres plus bas. Devant lui Jineriku, s’amusant de la surprise de l’Arshee.

- Voila où tu es. Voila la Trame. Une infinité de possibilité trompant tes perceptions. Ma maison, est à la fois plus, et ici. Quand on est dans le labyrinthe et qu’on cherche la tour pour se guider on ne la voit pas. Elle n’est même pas plus haute que les murs. En revanche, à l’intérieur, on voit parfaitement notre monde.

Sortant à son tour du bâtiment pas l’ouverture qui se referma, le Guide rejoignit Dernardan. Puis saisissant l’inquisiteur par les épaules, il lui indiqua un couloir et s’y rendirent. C’était la sortie du Labyrinthe alors que quelques instant avant ils étaient au plein centre.
Devant eux se dressait un nouveau labyrinthe, gris cette fois, mais c’était un labyrinthe de ruelles. Jineriku lui appris qu’ils étaient devant Hombrume, seule ville de la Trame. Les hombriens ici ne ressemblaient pas à ceux sur son monde. Leur peau apparaissaient moins gélatineuse, mais toujours avec d’étranges couleurs. Ils parlaient une langue étrange entre, loin de celle des arshees. Et plus il l’entendait, plus il y pensait. Cela ressemblait furieusement à la langue que les Xill parlaient !

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Apparition momentanée   Mer 9 Mai - 23:38

Les Xills. Pirates et barbares, créatures sauvages et sinistres, mal connues. Mystérieuses. La parenté linguistique était étrange, mais, étonnamment, rassura l'Inquisiteur. Dans toute cette incertitude, au milieu de toutes ces illusions, la moindre parcelle de normalité -fut-elle elle même complètement absurde- avait une étrange vertu. Ainsi donc, ce monde n'était pas totalement étranger. Il existait des parentés entre cette terre vague et instable et celle où marchaient les Arshees, croissaient les arbres.

Tout cela réveilla la curiosité de l'Arshee, piqua son intelligence. Lentement, il redevint maître de son esprit.

-Seigneur Guide... Cette langue... Elle est tout ce qu'il y a de plus normale, de plus habituel. Il s'agit d'une langue que je pourrais parler, qui pourrait être parlée par l'une des nations du monde sans nom. Comment de telles similarités peuvent-elles donc exister, nos mondes étant si différents?

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Apparition momentanée   Jeu 10 Mai - 15:41

- Cette langue ne pourrait être aisément parlé, car avant de la parler il faut la comprendre, et chaque mot possède de multiples significations. Mais tu as raison sur un point un peuple de ton monde la parlé, et elle est comprise par un autre. Ces deux nations ont le même dieu. Incroyable n'est ce pas ? Surtout quand on sais que les hombriens ne vont surtout pas apprendre leur langue à quelqu'un quand ils peuvent apprendre celle de l'autre par simple contacte.

Le guide fit une petite pause, il jouait avec l'inquisiteur, soudainement devenu docile. Il était perturbé, mais il faut croire que la Trame ai brisé le trait de caractère arshee à se croire supérieur à toute race.

- Comprends tu ce que j'essaye de te faire voir Dernardan. Nous autres Guide, dans une certaine mesure pouvons nous faire passer pour des dieux. Mais un de nous à réussit à prendre la place d'un dieu. Effroyable n'est ce pas ? Et si je t'ai amener ici, c'est pour que le plus puissant peuple du monde réussisse à faire entendre raison à ce faux dieu. Et pour cela je suis près à vous aider.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Apparition momentanée   Sam 12 Mai - 0:32

Maintenant, Denardan comprenait. Pendant un instant, il se demanda si Natugrove, tout éloigné qu'il soit, avait déjà compris -cela expliquerait qu'il ait mandaté, par l'intermédiaire du Chancelier, un Inquisiteur pour accompagner le guide. Mais il chassa bien vite ces pensées, devant l'énormité de la révélation: Hardani, un imposteur. Un usurpateur. Un Guide. Et non pas un dieu.

La chose était terrible. Horrible. Les implications d'une telle déclaration étaient immenses: les Hardiens, ni plus ni moins, seraient chassés de Soléandre, leurs prêtres forcés de se rétracter sous peine de bûcher. Natugrove, à n'en pas douter, allumerait le monde en son entier pour chasser de tels idolâtres, si d'aventure ceux-ci refusaient de voir la vérité. Les faux-cultes ne dérangeaient guère Arbros, mais se faire jouer par l'un d'eux, c'était trop. L'ombrageux Grand-Maître n'aurait pas de repos avant d'avoir vengé son honneur.

Mais l'Inquisiteur n'était pas idiot. Il savait bien qu'il ne pouvait se fier au Guide, ni à aucun Hombrien. Il y avait apparemment dans ce monde -qui, tout compte fait, ressemblait de plus en plus au sien- intrigues et luttes de pouvoir. Le jeu était dangereux. Et la flatterie, soudaine dans les propos de ce Guide autrement si peu « conforme » dans ses propos, avait de quoi susciter la méfiance.

-Cette déclaration, vous le savez sans doutes, est d'une importance capitale. Et pourtant, vous n'avez rien dit devant les plus puissants de mon peuple, vous n'avez pas attendu l'Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros. Or, c'est à lui que vous auriez dû adresser ces paroles. Ma présence ici, en l'occurrence, ne peut avoir qu'un motif: vous souhaitez prouver vos dires, vous souhaitez que, convaincu par cette preuve, je plaide votre cause auprès de Sa Très Sainte Majesté. Sinon, je ne vois nullement ce que je fais ici, et je ne saurais trop vous conseiller de retourner en Tours-de-Lune...

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Apparition momentanée   Jeu 17 Mai - 15:14

- Tu penses vite, mais pas assez.

C'était comme un coup de poing dans le vendre de l'inquisiteur. Il avait réagit, réfléchit il n'était pas une brute, puis avais répondu. Mais son raisonnement était incomplet ou faux, il ne savait encore ce que Jineriku lui réservait.

- Oui, j'avais besoin de montrer ça. Car vous ne m'auriez jamais cru, vous êtes trop enfermé dans vos dogmes. Mais je ne vais pas retourner sur ton monde tout de suite. Je vous annonce ça, car je trouvais utile de vous le dire. Je n'irai plaider aucune cause, ce n'est pas la mienne.

Soudainement l'inquisiteur fut pris au piège par un serpent bleuté qui s'enroulait autour de lui et le soulevait du sol. L'arshee ne pouvait bouger, mais il n'avait pas mal. Le serpent l'obligea à faire face au guide.

- Maintenant je vais te dire de faire abstraction de tes croyances. Vous pensez qu'il y a de "vrais" dieux et de "faux" dieux. Rien n'est plus faux. Ce que vous allez combattre, ou non, pourrait, aussi facilement que ce serpent t'a soulevé, anéantir votre nation. Il n'a pas eu sa place pour rien, je crois qu'il a tuer un ou deux de vos dieux. Impressionnant n'est ce pas ? Chaque dieu est juste une créature avec infiniment plus de puissance que vous en aurez jamais. Ils sont très bien sur leur perchoir à jouer avec leurs créatures tel que toi. Mais ici ils n'ont aucun droit. Pour que tu saisisses l'enjeu, l'arbre que tu as vu tout à l'heure dans ma tour, était un arbre sacré d'une planète, d'un autre monde. Oui, un véritable arbre qui vit encore ici. Fantastique. Si il est là, c'est parce qu'un de mes frères à fait absorbé la dite planète par la Trame. Personnellement je peux prendre le contrôle de ton esprit juste en t'effleurant. Nous somme que quatre en tout à avoir de telles capacités, et nous nous battons toujours l'un contre l'autre pour s'empêcher de faire des horreurs. Mais les problèmes de familles ne t'intéresse pas. Maintenant tu as un message à porter. Et fais le bien, sinon tu risque de voir ce que tu connais disparaître.

Le serpent disparu, laissant retombé Denardan sur le sol et une porte noire s'ouvrit derrière lui. Il fut comme happer par celle-ci et renvoyé au coeur de Tour-de-Lune. Plus précisément, dans la salle du trône.


_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Apparition momentanée   Sam 19 Mai - 0:01

Le pauvre inquisiteur, à peine matérialisé dans la salle du trône, se trouva immobilisé par une série de sorts qui, montant du sol et descendant depuis le plafond, le laissèrent conscient mais impuissant. Le silence s'était fait rapidement, et les regards se partageaient entre l'intrus et le sombre vieillard qui siégeait sur son trône, au sommet de l'estrade. Les yeux rouges de Natugrove avaient pétillé quelques secondes avant l'apparition, sa main gauche s'était redressée, ses doigts recroquevillés: il s'en était fallut de peu pour que Denardan, à peine revenu de la trame, ne fut frappé des mortelles spirales que l'Archiduc aurait à coup sûr déchaînées, n'eut-il réalisé que le pauvre Arshee était de ses gens, et inoffensif qui plus est.

Le Chancelier qui, comme à son habitude, se tenait derrière le trône, reconnut rapidement l'Inquisiteur et se pencha à l'oreille de l'Archiduc, lui chuchotant quelques explications. Alors, d'un geste négligent de la main, le Grand-Maître du Culte d'Arbros annula les sorts qui emprisonnait Denardan, qui s'effondra. Le vieil Arshee affichait une mine contrariée : il était revenu dans la cité trois jours plus tôt, et avait dû coup sur coup supporter son triomphe et l'exécution de son petit-neveu. Ces événements, ajoutés à la dure campagne menée à Laedanio, avaient épuisé l'Archiduc -et avec la fatigue, chez Natugrove, venait bien souvent la colère. À n'en pas douter, être dérangé alors qu'il siégeait ne plaisait guère au souverain des Grandes-Forêts. Déjà, les Hombriens partaient avec un coup contre eux.

Car, bien évidemment, l'Archiduc était au courant de tous les événements survenus autour de ces étranges créatures -des créatures, il faut le dire, qui ne lui inspiraient nulle confiance, seulement une sorte de dégoût distant, mêlé de mépris. Des égarés, ces gens, à la fois dans ce monde et dans leur esprit. Et dans ce royaume.

Sans même adresser la parole à l'Inquisiteur, Natugrove admonesta son Maître de la Diplomatie, qui se tenait un peu en retrait, à droite de l'estrade abritant le trône.

-Seigneur Galleyrand, vous qui êtes homme de manières, vous êtes certainement aussi outré que moi présentement. Il semblerait que ces... Hombriens n'aient pas appris la première fois: l'on n'apparaît point dans ce palais à l'improviste, et encore moins dans cette salle du trône -on y entre par la grande porte, ou alors on s'en voit refuser l'accès! Et cela est aussi valable lorsque l'on fait apparaître quelqu'un!

Le diplomate inclina la tête.

-À n'en pas douter, Votre Très Sainte Majesté a raison.

Les yeux de Natugrove étincelèrent.

-À n'en pas douter. Il me semble que ces gens ont laissé derrière eux l'un des leurs -à titre d'ambassadeur, ou tout du moins dans une vaine tentative de faire ainsi. Envoyez le quérir. Les siens ont commis une erreur diplomatique de taille en interrompant ma cour... Cela exige excuses et défense!

De nouveau, Galleyrand s'inclina. Deux gardes d'Émeraude quittèrent la pièce, et revinrent une vingtaine de minutes plus tard avec le sortisan. Le silence régnait toujours dans la salle du trône lorsque, de la main, le Chancelier invita Shagar à s'avancer. Déjà, la voix de Natugrove, qui le voyait pour la première fois, s'élevait.

-Messire sortisan, vous êtes, m'a-t-on dit, aussi familier qu'un Hombrien peut l'être avec nos coutumes -ce qui est fort peu de choses, sans doute. Néanmoins, je suppose que vous savez que nous nous trouvons ici dans le Palais Archiducal, et que nul ne peut y pénétrer sans autorisation. Or, il semblerait que les vôtres en aient fait une manie. C'est la deuxième fois que cela se produit. Il n'y aura pas de troisième. Car j'entends bien entendre vos explications et vos excuses. Et par la suite, vous entendrez ma sentence. Mais une question, d'abord: par deux fois, les vôtres ont bafoué mes lois. L'on dit vos Guides puissants et savants: à n'en pas douter, ils connaissent certains usages. Ils devraient les connaître, en tout cas. L'ignorance n'est en aucun cas une excuse, ici. Je demande donc: pourquoi votre Seigneur et Guide a-t-il décidé de catapulter un Inquisiteur -confié à sa garde!- en plein coeur de cette salle, risquant sa vie et niant la majesté du lieu -et la mienne?

Le discours était long, complexe parfois, un brin ampoulé Apparemment, l'Archiduc oscillait entre l'irritation et l'amusement. La tempête couvait, et nombreux étaient ceux dans la salle qui plaignaient le pauvre sortisan, confronté ainsi à l'ombrageux souverain...


_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Apparition momentanée   Lun 4 Juin - 16:55

- Grand Seigneur du Trône d'Emeraude, si le Guide Jineriku à pensé qu'il était bon d'envoyé ainsi votre émissaire dans votre Palais, c'est qu'il a pensé à toutesl es implication que cela aurai, et surtout parce qu'il estimait important le message que doit vous rapporté l'inquisiteur. Nul doute n'est possible la dessus, une raison importante l'a fait renvoyé chez vous, et il voulait que vous soyez immédiatement tenu au courant. En revanche je ne peut m'exprimer à sa place pour ce qui est des excuses. Tout comme un de vos citoyen ne pourrait s'exprimer pour vous.

Shagar espérait que cela suffisait, autrement tant pis, il n'avait rien à se reprocher. Et Jineriku était un Guide, et pas le moindre, nul n'irait contre sa volonté excepté ses frères les plus proches. Et seulement si cela mettait la Trame en danger. Or venant es Arshee la Trame n'avait rien à craindre, simplement car ils ne savaient passer entre les mondes.
De ce qu'il avait put observé, l'archiduché se complaisait dans un immobilisme effroyable, la cause de cela était la longévité de ses membres. Cet immobilisme les avaient privé de curiosité pour renforcer leur sens de l'intrigue, du protocole, des manières. Heureusement cela avait aussi développé d'autres qualités. Mais quand le sortisan comparait l'archiduché à la Trame, le temps inexistant de cette dernière n'avait en rien altéré la soif de nouveauté des Hombriens. En revanche, la société ne changeait peu, mais pour eux c'était compréhensible, qu'un an ou un millénaire s'écoule, cela revenait au même.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Apparition momentanée   Mar 5 Juin - 0:02

Natugrove esquissa un sourire qui n'annonçait rien de bon. Dès la première phrase, l'Hombrien avait stupéfié la cour, s'adressant à l'Archiduc comme quelque sauvage tout juste amené à la civilisation. Certains affichaient des mines catastrophés, d'autres des sourires méprisants. Et tous attendaient la réplique de leur souverain.

-Un bien piètre ambassadeur, en effet. C'est le devoir d'un ambassadeur, de s'exprimer pour son souverain.Nous attribuerons cela à l'inexpérience, je crois. Néanmoins, je dois avouer être déçu. Ce que votre Guide pense, je n'en ai cure. Et je suis bien près de mettre son intelligence en doute. N'est-il pas supposé avoir une grande connaissance, de son monde comme de celui-ci? Or, il me semble que je jouis d'une certaine réputation. Je suis... ombrageux, paraît-il. Savez-vous ce que l'on dit de Natugrove Alcarin, Archiduc des Grandes-Forêts et Grand-Maître du Culte d'Arbros?

Le vieil Arshee fixa ses deux yeux rouges sur le sortisan, avant de soupirer.

-Non, non, sans doute pas. Mais votre Guide devrait le savoir. On dit de moi que j'ai déjà déclaré des guerres pour une question de principes. On dit aussi que j'en ai perdu pour cette même raison. Que l'on rompe avec les usages, la politesse et les traditions, cela m'horripile. Je crains que votre Guide n'ait commis une grossière erreur. En faisant porter son message ainsi, il s'est desservi. Aurait-il eu la décence de passer par la grande porte, tout serait peut-être déjà réglé. Il ne l'a pas fait. Dommage. Je n'aime pas que l'on se joue de moi.

Il marqua une pause, avant d'agiter la main d'un air ennuyé. Ainsi congédiée, la Cour quitta la salle du trône. Seuls demeurèrent le Chancelier, Galleyrand, l'Inquisiteur et Shagar. L'Inquisiteur raconta son histoire. Les yeux de Natugrove étincelèrent. De nouveau, il fit face au sortisan.

-Auriez-vous, par hasard, quelques lumières sur cette aberrante idiotie... ou sur cette immonde hérésie?

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apparition momentanée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Apparition momentanée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» Ré-Apparition d'un bout de métal rouillé...
» L'apparition de Zeus
» Une apparition au milieu des eaux [Megara]
» Second cours : Disparition, apparition et autre sort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cité de Soléandre :: Le palais-
Sauter vers: