AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronologie de Soléandre, lignes historique du grand texte, histoire de Soléandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Qunhae
Gentilhomme
Gentilhomme


Masculin Date d'inscription : 05/11/2011
Messages : 40
Royaume : Baq i Kawten
Titre : Commandeur

MessageSujet: Chronologie de Soléandre, lignes historique du grand texte, histoire de Soléandre   Ven 9 Mar - 13:49

Spoiler:
 

Et il y avait le Créateur, et entouré de ses Créatures, il régnait sur la terre et les cieux. Le Créateur était Tout Puissant, mais le terre était une étendue de feu et de glace mêlés.
C'était la première ère du monde, le Temps n'existait pas.

Les créatures entrèrent en révolte, et le Créateur fit naitre les dieux pour les combattre. La terre se revêti de verdure et d'eau douce. Humain, Elfes, Orcs, et Nains, tous sortirent alors de la boue primitive. Les Créatures révoltées furent vaincues par les dieux, et à jamais liées à leur félonie.
C'était la seconde ère du monde, nul n'en a plus souvenir

Les dieux quittèrent le monde, et les races mortelles se déchirèrent en luttes insensées. Des millénaires durant, le monde ne fut que haine et barbarie, et les Premiers révoltés secouèrent leurs chaines. Vaincues à nouveau ils furent, et par l'union des races mortelles et de de leurs propres frères. Alors Thémis dit : qu'une grande et sainte Cité soit fondée, et qu'à jamais la Paix demeure !
C'était la troisième ère du monde, et son temps fut infini.

Mais le Monde était vaste et peuplé d'êtres étranges, qui n'eurent pas connaissance de ces choses. Du haut des blanches tours de la Somptueuse Shangri-La, dans les vallée riantes de Symphonia, ils virent que les cieux ne se déchiraient plus, que les torrents n'emportaient plus les villes, mais faisaient tourner les eaux des moulins. Alors ils dirent : ceci est notre âge d'or ! Créons de grands et merveilleux empires, afin que notre gloire demeure à jamais de part le Monde ! Ils ignoraient que l'Harmonie était l'oeuvre des Rois Immortels et des Sept.
C'était la quatrième ère du monde, et elle dura dix mille ans.

Alors, le Créateur, voyant que les Révoltés allaient en s'affaiblissant, dit : je vais me retirer du Monde. Les dieux sont plein de sagesse et unis en un Panthéon. Qu'ils agissent à ma place, désormais, car je leur donne tout ce qui était moi. Mais les Immortels refusèrent ce sage édit, et ce fut la Grande Dispute. Soléandre, alors, s'éprit de la voie des armes, et fonda le Grand Royaume Soléandrin, dont l'histoire est très édifiante pour ceux qui aiment ces choses. Tous les peuples du monde apprirent alors qu'il y avait dans ce Monde une puissance supétieure à toutes les autres, et que cette puissance était Soléandre. Et les seigneurs du Monde eurent beau s'assembler en immenses alliance, la loi de Thémis devint la leur. Mais les dieux furent le soutien de vastes empires et Alliances, et le monde fut à nouveau déchiré. Alors les dieux revinrent en Soléandre pour appliquer la volonté de Nyarlathotep.
C'était la cinquième ère du monde, et elle dura cinq mille ans.

A compter de ce moment commencent les temps historiques, dont d'autres parleront ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Qunhae
Gentilhomme
Gentilhomme


Masculin Date d'inscription : 05/11/2011
Messages : 40
Royaume : Baq i Kawten
Titre : Commandeur

MessageSujet: Re: Chronologie de Soléandre, lignes historique du grand texte, histoire de Soléandre   Ven 9 Mar - 13:50

Traité d'histoire de Soléandre et récits semblables

Des récits mythiques qui président à sa fondation, nous ne dirons rien, laissant à d'autre le soin de combler le vide qui règne sur ce sujet par des contes fantasques, ou de brillantes démonstration du Rien. Gobelin, déesse Thémis, hypothétique peuple d'elfes, voire même union de quatre héros, toutes ces histoires n'ont aux yeux de l'historien que l'intérêt d'un pur divertissement.

Les histoires crédibles, vérifiables, tendent toutes à porter l'origine de Soléandre en des temps très anciens. Par commodité autant que pour nous accorder aux traditions universitaires les plus répandues, nous prendront la fondation de Soléandre comme point de départ calendaire.

La Première ère de Soléandre, celle que les prêtres appellent la quatrième ère du Monde, commencera donc avec la fondation de Soléandre. On place dans une période de temps analogue la fandation de l'Archiduché des Grandes Forêts, du royaume de Anadriel, du Royaume de Symphonia, et d'autres semblables, sans qu'il soit réellement possible d'établir un ordre chronologique d'apparition de ces états. Le monde était sauvage, en ces temps, et ces peuples ne se sont rencontrés que bien plus tard.

L'essentiel des récits héroïques et mythique témoignant d'évènements véridiques, quoique déformés, peuvent être datés de la cinquième ère du Monde, lorsque Soléandre, sous l'impulsion des Immortels, se lança dans des guerre formidables jusqu'aux confins du monde. Sous l'égide de la Sainte Cité, le Monde rétrécit, des empires furent ravalé au rang de simple domaines seigneuriaux, et des seigneurs belliqueux comprirent l'intérêt qu'il y avat à s'allier entre eux pour défendre des intérêts plus grands que tout ce qu'ils pouvaient imaginer.

En ces temps, Soléandre était aux mains des Immortels, les premiers enfants de Nyarlathotep, et sa gloire était grande.


Chapitre premier, la sixième ère du monde (troisième de Soléandre) et la fin des immortels.

Cette ère commenca par la révolte menée contre la dynastie d'Immortel qui menait la Sainte Cité à la ruine par leur folle ambition militaire. Le maître du Palais et Chambellan Shi'nayne, un Immortel, car en ces temps, nul ne pouvait prétendre gouverner Soléandre sans leur consentement, fit arrêter, condamner et exécuter le Roy. Acclamé par la Cité, il devint le Roy légitime de Soléandre.

Mais si les raisons qui animaient Shi'nayne étaient bonnes, le personnage ne faisait pas l'unanimité. Près de quinze ans plus tard, une coalition d'alliances, menée par Böriac BriseMartel, vint se briser sur les murs de Soléandre. Pour la première fois, on constata le pouvoir qui défendant la Sainte Cité des agressions extérieures. BriseMartel se retira, piteux. Cet échec n'entama cependant pas sa volonté, comme on le verra plus tard.
L'année suivante, un Immortel de caste inférieure, Solian le Sombre renversa Shi'nayne. On a dit de lui qu'il ne lui manquait qu'un sang noble pour devenir Roy. Comme il en était dépourvu, il fut donc l'Archiduc de Soléandre. Böriac BriseMartel, Angelot, et d'autres hauts fonctionnaires du régime se voient accorder par l'Immortel une vie incroyablement longue pour leurs races respectives.

Le règne de Solian dura près de mille ans, et fut le théâtre de profonds bouleversements. Parce qu'il n'avait pas la légitimité suffisante pour régner par lui-même, Solian fut bientôt contraint de s'appuyer sur de nouvelles puissances. La plus durable d'entre elle fut le Concile Panthéonnique, sous la houlette de Masélia de Vir, ainsi que celui qu'on appelait, à l'époque "l'autre archiduc", dont la silhouette sèche inquiétait profondément les ambitieux de tout poil, Natugrove Alcarin. D'autres seigneurs de races diverses entrèrent à Soléandre, pour occuper les places laissées par les Immortels subissant les purges du Sombre.

Après ce millénaire, le Monde sans nom ne ressemblait plus à ce qu'il avait été. Les empires inférieurs pouvaient désormais rivaliser avec elle par leurs propres forces, et les puissantes Alliances des temps Immortels éclatèrent, n'ayant plus de raison d'être. Les dieux reprirent la place qui leur avait été octroyée. Soléandre renonça à sa présence militaire, pour reprendre la place qui avait été la sienne au tout début de son histoire.

Le règne du premier Dux Soleandri s'acheva piteusement. Une conjuration menée par le Maître du Palais, Dame Angelot, et soutenue par le dernier Immortel à pouvoir encore prétendre au trône Baptistus, eut raison de lui dans des circonstances obscures.


Chapitre deuxième, la septième ère du monde (quatrième de Soléandre), ou le temps conciliaire

A partir de cet évènement, la chronologie de Soléandre commence à manquer de pertinence. Pour certains historiens, notemment ceux de contrées lointaines, nous sommes toujours dans la sixième ère, la mort de Solian n'était pas un évènement d'importance mondiale. Pour d'autres, plus proches, le septième est l'ère actuelle, Soléandre n'ayant jamais vraiment retrouvé son statut du temps de Solian.

Revenir en haut Aller en bas
Qunhae
Gentilhomme
Gentilhomme


Masculin Date d'inscription : 05/11/2011
Messages : 40
Royaume : Baq i Kawten
Titre : Commandeur

MessageSujet: Re: Chronologie de Soléandre, lignes historique du grand texte, histoire de Soléandre   Jeu 15 Mar - 11:42

Le Conseil Souverain

0 : Mort du Duc Solian le Sombre. Angelot s'empare du pouvoir, et distribue les places de conseillers à ses fidèles.
19 : Un Conseil complet est formé, et forme un contre pouvoir efficace à Angelot.
Childéric, premier conseiller aux cultes, convoque le second Concile Panthéonnique.
25 : Natugrove Alcarin et Masélia de Vir sont reconnus Doyens du Quartier des Temples.


40 : Mort de Childéric et clôture du Second Concile.
La secte des Blancs Manteaux, adorateurs du Très Haut, sous l'impulsion de l'Immortel Azazel, fait connaitre son désaccord avec les conclusions du concile. Mais Angelot, qui reste nominalement leur chef, plie aux injonctions des prêtres et fait taire ces critiques. Au cours des années suivantes, Masélia et Natugrove sont opposés à Azazel dans des controverses restées célèbres.

83 : Les Blancs Manteaux nomment Azazel à leur tête.
Dans l'espoir de reprendre les Blancs Manteaux, Angelot ordonne l'assassinat d'Azazel. Celui-ci en réchappe, et quitte Soléandre à jamais. Il est à l'origine d'un grand nombre de troubles dans le Monde.
84 : Création du Tribunal et du Congrès. Les Blancs Manteaux perdent leur pouvoir de rendre la Justice.
L'Empire Noir du Gortork se voir confier la présidence du Congrès.

101: Guerres du Chaos. Les institutions soléandrines s'avèrent impuissantes.
266 : Un groupement d'alliances met fin aux guerres du Chaos. L'impuissance de Soléandre est consacrée. Seul le Congrès conserve une certaine aura.

275 : La perte d'influence de Soléandre est inexorable. Dans un effort pour l'endiguer, Angelot intrigue pour restaurer la Royauté, et place Baptistus, un Immortel de sang noble, sur le trône.
277 : Le culte de la déesse Thémis est restauré.

Cent ans d'immobilité du règne de Baptistus.

401 : Le Prophète Rat rassemble ses fidèles. Par trahison, il attire le Nain Böriac BriseMartel dans ses rets.
406 : Böriac BriseMartel, conseiller aux ports, attribue le monopole des monnaies à une guilde de marchands Gnomes, le "Qawten".
422 : Rat fait renaitre le Fléau. Bataille de la Pierre et mort de Böriac Brisemartel. La Pierre de Fondation est découverte, et cachée de nouveau.
Le Conseiller aux ports est remplacé par une Capitainerie.

435 : On tente d'assassiner Natugrove dans les Jardins d'Armélia. L'Archiduc survit, mais subit sa première attaque.
438 : Ouverture du Troisième Concile Panthéonnique. Egla, une descendante de Childéric, conseillère aux cultes, impose un dogme unique du Panthéon.


Le temps des mignons

447 : Complot de Sul'khan. Natugrove est soumis à une malédiction et sombre dans l'inconscience. Après cet épisode, le Roy, reclu dans ses appartements, ne reparaitra plus en public.
448 : Archeror, Obad d'Ical, arrive en Soléandre. Il prend la direction du culte d'Arbros dans le troisième Concile, avance l'idée d'une institution panthéonnique combattante et conquérente, et pose les premiers jalons du règne temporel du Panthéon. La proposition est rejettée, et Egla doit démissioner. La dynastie de Childéric s'éteint avec elle.
449 : Départ d'Archeror.

En l'absence de Conseillers aux Cultes d'envergure, plus rien ne peut empêcher le culte d'Arbros de prendre l'ascendant sur la religion Soléandrine.

Le Roy ne donne aucunes nouvelles. La cité est gouvernée par des hommes du Palais à la solde d'Angelot.

461 : Mort de Masélia de Vir, de la main des prêtresses d'Astarok. Natugrove, bien que toujours inconscient, est le seul doyen des cultes restant.

464 : Natugrove sort de sa torpeur. Il reprend sa place dans les temples.

475 : Maegluin roi d'Edhilmar et figure de proue du parti modéré, est victime d'une malédiction. Le temple d'Arbros se voit confier la garde de son corps.

514 : La Crise du Quartier des Temples. Siegfried, favori d'Angelot, tente de diminuer les pouvoirs du Quartier et de réduire son autonomie. Natugrove victime d'une deuxième attaque, qui le laisse dans un état de faiblesse extrême et le confine à ses appartements.

515 : Querelle du temple de Bethnos. Kilak chasse Siegfried de Soléandre. Arbros est officielement le premier des cultes, et prône désormais la "doctrine de la guilde".

540 : Résurrection de Böriac
543 : Böriac Brisemartel devient le champion de Rat
Natugrove guérit de sa maladie, mais reste faible.
544 : Siège de Soléandre.
Bataille des Hélicons, trahison de Wall. Les armées de Rat sont repoussées à grand prix et Böriac est tué une deuxième fois.
Natugrove se voit confier le Patriarcat et l'Armée.
Baq i Kawten prend en charge la reconstruction de la ville. Début de l'ascendant Gnome sur Soléandre.


La restauration Blanche

595 : Début de la guerre archiduco-impériale. Natugrove regagne les Grandes-Forêts.
596 : Archeror revient en Soléandre.
599 : Procès de Zurak Draken Borg. Démission du Conseiller à la magie et de la conseillère aux cultes Nydaria. Archeror devient conseiller unique.

621 : Offensive du Cartal et des Nephilims sur Soléandre. Les temples sont durement touchés.
Début de la Dictature d'Archeror.
Hadakis devient le premier fournisseur en vivres de Soléandre.
626 : Capture et exécution de Gabriel. Archeror abandonne la dictature. Début du gouvernement des Trois, entre Archeror, Tywqan et Eramin.

627 : Ouverture du Quatrième Concile Panthéonnique. Les doctrines d'Egla sont dénoncées. Le Culte d'Armélia est officiellement reconnu comme Culte de la Terre Mère: Arbros récupère ses autres attributions.

630 : Archeror donne sa démission et quitte Soléandre, salué en héros.
Angelot reprend officiellement ses fonctions. Le gouvernement réel est assuré par Tywqan et Eramin. Kilak conserve le Patriarcat au nom du Culte d'Arbros.
634 : Les "Trente mois", régime tyrannique et complotiste dirigé par des Triumviri. Arrestation de Tywqan et de Youki. Le Culte d'Arbros demeure neutre.


Le renouveau des ducs

637 : Chute du Triumvirat. Soléandre se soulève sous l'impulsion du parti baquien. Le Culte d'Arbros encourage la révolte.
Thomas Eregain devient Duc de Soléandre.
Archeror d'Ical revient en Soléandre, récupère le Patriarcat et apporte le soutien de l'armée au nouveau régime.


Dernière édition par Qunhae le Jeu 15 Mar - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronologie de Soléandre, lignes historique du grand texte, histoire de Soléandre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronologie de Soléandre, lignes historique du grand texte, histoire de Soléandre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Limonade: un berceau historique méconnu
» Histoire des grands magasins de Paris
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Des règles et du RP :: Background :: L'Histoire et la Géographie du Monde Sans Nom-
Sauter vers: