AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vaisseau amiral des Chevaliers de la Sainte-Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Cardinal Blanc
Écuyer
Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/11/2011
Messages : 71
Royaume : Empire Arshee d'Ical
Titre : Dictateur de Soléandre

MessageSujet: Vaisseau amiral des Chevaliers de la Sainte-Rose   Lun 2 Avr - 1:17

Rainier Di Capiocco, Grand Maître de l'Ordre de la Sainte-Rose, se tenait debout, fier et droit. Ses habits vert et rouge, propres et sans un pli, lui donnaient un air de majesté. Son visage sévère, ses yeux durs et cruels, ses lèvres minces qui s'étiraient en un rictus droit et immuable, tout cela, même maintenant, même dans son vaisseau amiral, inspirait un respect mêlé de crainte. Cet homme avait commandé des armées, tué et fait tué. Et, pire que tout, il le faisait sans la moindre émotion, le moindre remords, le moindre questionnement. Nul, jamais, n'avait arrêté la froide volonté du soldat d'Arbros.

Il n'y avait guère, dans toute la Cité, qu'un homme qui ne le craignait pas -le seul, peut-être, hormis l'inquiétant jeune homme qui s'était saisi du trône, à être plus dangereux encore. Et, dressé sur sa chaise, se robe blanche éclatante, cet homme, ce vieillard, était habité d'une froide colère.

-Notre jeune ami s'imagine malin. Et il l'est. Oh oui. Il joue, et il joue bien. Mais il se trompe, il se trompe lourdement s'il croit que je vais le laisser manoeuvrer à sa guise. Il est intelligent, trop intelligent pour sa condition. Et dangereux. Trop dangereux pour son propre bien. Il devra apprendre à être prudent. Et il est de mon devoir, en tant que Patriarche et Protecteur de cette Sainte-Cité, de lui apprendre la prudence...

Rainier ne broncha pas. Cela pouvait vouloir dire bien des choses.

-Une Immortelle. Il souhaite épouser une Immortelle. Au sang dilué, peu importe. Sa propagande donnera à ce détail le prix qu'il vaut, et trahira par là sa pensée. À s'attacher ainsi aux choses anciennes plutôt qu'aux promesses nouvelles, il menace le fragile édifice que je tente de mettre en place depuis trente ans! Se relier à Solian! Quel malheureux calcul. Qui s'en souvient encore, hormis quelques puissants seigneurs et quelques aristocrates de Haute Lignée, dont la mémoire remonte plus loin encore et pour qui l'Archiduc de Soléandre n'est qu'une figure bien pâle, bien petite en comparaison de celles qui l'ont précédé?

Le Grand Maître, cette fois, se permit une remarque.

-Il a tout de même régné mille ans.

Le Cardinal étouffa un rire.

-Il n'a pas régné. Il a gouverné. C'est bien là l'astuce: Eregain peut aisément se défendre de convoiter le titre royal, en choisissant pareil modèle -pareil père. Ou du moins, il pense pouvoir le faire aisément. Il se veut légitime. Il est bâtard, fils de putain, et hanté par cette réalité. Il n'aura de cesse d'effacer l'édifice honteux de son passé pour en bâtir un autre, tiré d'un autre passé, celui des gloires antiques de Soléandre. Savamment, prudemment, il se bâtira une légitimité -or, légitime, il ne l'est pas. Rien ne justifie son pouvoir -hormis deux choses: son statut de chef des révoltés, et la bénédiction du Panthéon. C'est-à-dire la mienne! Cela ne lui suffit pas. Il ne veut dépendre de personne. Et surtout pas de moi. Alors, il vole, profane, grappille. Et, du Nord, il nous ramène une Immortelle, dont un obscur ancêtre a sans doute quelque parenté avec l'un des Premiers Rois de Soléandre. Et même si le lien ne peut se prouver, peu importe! Elle est Immortelle, et Soléandre est la Cité des Immortels: cette Cité reconnaît les siens. Les descendants de cette femme seront encore plus dangereux que leur père.

Rainier hocha la tête.

-Que désire Votre Éminence?

Archeror d'Ical se tendit, tel un serpent. Un fin sourire dévoila ses dent blanches.

-Que la Rose soit portée au Nord. Les ailes d'Arbros apporteront les nouvelles.

Rainier s'inclina.

-Il en sera fait selon les désirs de votre Éminence. Puis-je m'enquérir de la couleur de la rose?

Riant, le Cardinal se leva, dans un grand tournoiement de blancheur. Dehors, la lune, fraîchement levée, gravait son image dans l'eau de la baie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Vaisseau amiral des Chevaliers de la Sainte-Rose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint patron
» Inauguration [MJ Dédale]
» Fin fond du hangar d'un quelconque vaisseau
» Oscar et la dame Rose
» chevaliers galadhrims

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cité de Soléandre :: Le port-
Sauter vers: