AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une rumeur dans les tavernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Une rumeur dans les tavernes   Mer 4 Avr - 18:58

A la nuit tombées, les gargotes du port ne désemplissaient pas. Au contraire elles grouillaient de marins, de dockers et de pécheurs venu dépenser le fruit d'une dure journée de labeur en faisant ripaille, en humidifiant leur gosier de bière fraîche et en trouvant le réconfort auprès de quelques catins.

Depuis quelques jours, ce qui au départ était passé pour un conte d'ivrogne était devenue une rumeur persistante. Certains disaient avoir vu une brume "surnaturelle" se répandre sur les flots en pleine journée. A son approche, la température chutait brutalement, et le splendide soleil des après midi printaniers se changeait soudain en un ciel chargé de lourds nuages d'orage. Au centre, tous disaient avoir entraperçu une ombre gigantesque semblant se mouvoir. On disait que tout ceux qui avaient tenté de l’approcher ou de pénétrer cette brume n'avaient jamais été revus. On tremblait à l'idée du nombre toujours plus important de bâtiments perdus en mer.

Aussi, d'inquiétantes rumeurs allaient bon train. Ca et là, on évoquait une montagne à la dérive, un effrayant monstre marin, ou encore un fléau envoyé par Hertésor pour se venger du manque de dévotion des soléandrins à son égard...

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth


Dernière édition par Gorboth le Jeu 5 Avr - 4:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Cardinal Blanc
Écuyer
Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/11/2011
Messages : 71
Royaume : Empire Arshee d'Ical
Titre : Dictateur de Soléandre

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Jeu 5 Avr - 0:27

Les rumeurs, lorsqu'elles enflaient, avaient tendance à devenir incontrôlables. C'est pourquoi, dans certaines situations, il fallait agir vite, sans délais. À plus forte raison quand ces rumeurs mettaient en danger le commerce Soléandrin, et s'accompagnaient de disparitions bien réelles et pour le moins préoccupantes. Le Cardinal n'attendit guère avant de réagir et de s'amener en personne au port, le Grand Archiviste Savater, le Capitaine du Port, et l'Amiral de la Baie sur ses talons. Le sombre Rainier se joignit aussi au groupe, qui arpenta les rades et les murs, avant de se réunir en conseil. Un conseil bref, et fructueux.

Archeror d'Ical, afin de sauvegarder les usages, informa le Duc Eregain de ses projets, puis les mis en oeuvre avec célérité. Balayant de la main, en compagnie des gouvernants, l'hypothèse de la punition divine et du monstre marin, il réagit néanmoins avec vigueur contre la chose, connaissant bien les craintes du peuple. Rassemblant les quelques prêtres d'Hertésor encore présents en Soléandre, il les restructura afin qu'ils soient plus à même de remplir leur mission. Il fit entamer de grands travaux de réfection dans le Temple d'Hertésor -de tels investissements rapportaient toujours-, et organisa deux grandes cérémonies dédiées au dieu de la mer, l'une sur la Place du Panthéon, l'autre sur les rades du port. Face à tant de faste religieux et au souci évident du pouvoir Soléandrin envers le dieu marin, le peuple fut rassuré: cette menace, si menace il y avait, n'était pas le fruit de la colère des dieux.

Il faut dire qu'entre-temps d'autres mesures avaient été prises, simples mais efficaces. Le Cardinal, loin de trembler, ordonna à la flotte de prudentes manoeuvres, de jour et toujours en vue des murs de la Cité. Pour le reste, énigmatique, il se contenta de dire qu'il ne servait à rien de s'effrayer: la grand'route de la Baie était dangereuse, cela était possible. Suffisait d'en changer -cela aussi, était possible. La plupart des officiels n'y comprirent rien, mais le Cardinal désigna les chenaux les plus étroits et les routes maritimes les moins profondes -assez, cependant, pour que les navires marchands, accompagnés par de bons pilotes, puissent y manoeuvrer sans peine. Le trafic en fut un peu ralenti, mais guère ; étonnement, ces routes s'avérèrent sûres. Elles furent balisées, patrouillées, et on informa marchands et capitaines avec une redoutable efficacité.

Pendant ce temps -chose somme toute normale après un changement de régime- on s'assurait de la validité des défenses du port, les renforçant ça et là, et on voyait avec beaucoup de fierté s'entraîner la glorieuse flotte Soléandrine, composée presque entièrement de nouveaux et puissants bâtiments, legs du régime militariste des Trois...
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Jeu 5 Avr - 6:24

Malgré tout ce que pouvaient arguer les services du cardinal, modifier les flux marchands de la cité n’était pas une mince affaire. Les armateurs rechignaient à faire emprunter à leurs navires des itinéraires plus longs, donc plus coûteux. Quand aux pêcheurs, ils suivaient les bancs de poisson ou se rendaient dans les lieux les plus propices à leur activité, les cloisonner dans un quelconque chenal était donc impossible.

En ce qui concerne le soudain regain d’intérêt des autorités pour Hertésor, il ne fit pas plus illusion que les précédentes mesures. D’autan que les fidèles du Dieu de l’eau voyaient d’un mauvais œil les actions du culte arbrosien envers le leur. Le rabaissement d’Armélia ne lui avait-il donc pas suffit ? Fallait-il maintenant qu’ils tentent de s’accaparer leur propre foi ? Non, jamais !

D’ailleurs, la plèbe commençait à grogner contre ce cardinal autoritaire - qui l’avait d'ailleurs déjà abandonnée - et sa clique de fanatiques arbrosiens qui entendaient diriger les âmes. Cette poignée de fous hurlant de joie et gesticulant à chacune de ses paroles devait certainement lui masquer la réalité de la cité. D’ailleurs on espérait beaucoup du jeune Duc, car il saurait, disait-on, faire reculer les mâchoires avides du clergé d’Arbros.

La rumeur ne s’était donc pas éteinte. Au contraire, faisant fi de ces vaines tentatives, elle amplifiait à mesure que, au détour d’une taverne, un pêcheur terrifié racontait que la brume progressait vers la cité, que ce n’était qu’une question de jours avant qu’elle ne l’atteigne…

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Sam 19 Mai - 5:36

La rumeur avait enflé au fur et à mesure que les jours passaient, que le nombre de navires portés disparus s’accroissait. Le port était à présent pris de terreur, paralysé. En cette nuit de pleine lune, les marins qui traînaient sr les docks à la recherche d'une quelconque fille de joie, eurent la frayeur de leur vie...

Ce qui n'était tout d'abord qu'un vague flou sur le ligne d'horizon s’amplifiait, avançait à une vitesse folle vers la Cité. Ce qu'ils virent était plus qu'un simple phénomène naturel : la brume dont tous parlaient, précédée d'un épais voile de nuages, partaient à l'assaut de la cité. Telle une vague, elle roulait à vive allure sur les flots, s'étirant sur toute la baie. Des volutes, semblables à des bras décharnés semblaient s'en échapper et s'élancer vers Soléandre pour la saisir...

Lorsqu'elle atteint les quais et les premiers bâtiments, elle s'éleva brutalement, comme une vague impétueuse heurtant un rocher, avant de retomber et de se répandre dans les ruelles soléandrines. La température clémente d'une nuit de printemps chuta brusquement, la lune avait disparu dans le ciel.

Au loin, ce qui semblait être au début une montagne sur l'horizon avait considérablement grossi.

Tout d'abord pétrifiés d'effroi, hébétés devant ce phénomène, les témoins de cet inquiétant spectacle s'enfuirent sans demander leur reste...

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Le Cardinal Blanc
Écuyer
Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/11/2011
Messages : 71
Royaume : Empire Arshee d'Ical
Titre : Dictateur de Soléandre

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Sam 19 Mai - 13:09

En atteignant le Quartier des Temples et le Palais, brume et nuages semblèrent hésiter, avant de se lancer prudemment à l'assaut... et de se débander. Des deux hauts lieux de la Cité, un vent clair et pur se mit à souffler, effilochant brume et nuages, les repoussant or de la cité, nettoyant même les abords de la baie. Elle tenta bien de revenir, de s'abattre de nouveau, la vague noire, mais se heurtant à un mur invisible, elle éclatait et disparaissait, laissant tout juste quelques lambeaux.

Et, alors même que la brume reculait, le Cardinal, sorti du Quartier des Temples, avançait, le brouillard s'évanouissant à son contact. Parvenu au port, ayant rassemblé la soldatesque et rassurée la population croisée, il fit allumer torches et feux, et fixa son regard vers le Sud. Au loin, encore bien loin, ce qui semblait être une montagne avançant sur l'eau ne bougeait plus. Les hauts-fonds et les barrières de récifs gardaient la baie contre les montagnes flottantes. Et contre les navires trop grands...

Mais, même en observant cela, le Cardinal demeurait prudent. Il se tourna vers un Capitaine des gardes, présent à ses côtés.

-Prévenez le duc. Qu'il vienne.


Dernière édition par Le Cardinal Blanc le Sam 19 Mai - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Sam 19 Mai - 13:59

A vrai dire il y avait une autre raison pour laquelle la montagne n'avançait plus. Un problème bien plus physique. Un problème de taille. Environ cinq mètres. C'était l'épaisseur des la bande de glace qui s'était formé autour de la montagne, dans l'eau. Longue et épaisse elle était infranchissable, et si froide que le gel se formait à la base de la montagne l'empêchant de bouger.

Sur le port, un groupe de Champions de Hardani prenaient positions derrière le Cardinal.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Lun 21 Mai - 18:57

La puissance magique se dégageant de la chose était telle que le sortilège de glace ne fit illusion qu'un court instant, cette frêle barrière fondit plus vite encore qu'elle était apparue...

Inexorablement, la "montagne" progressait dans les eaux profondes empruntées par les lourds navires marchands. Lentement sa noire silhouette commençait à se découper dans la brume. Elle restait néanmoins trop éloignée, trop enveloppée de brouillard pour pourvoir être distinguée nettement.

Au fur et à mesure de son avancée, son aura maléfique se renforçait, assurait son emprise. Elle avait semblé reflué, mais c'était pour revenir en force contre ce qui se dressait contre elle, contre-attaquant à chaque point faible du dispositif, tendant ainsi à percer les défenses de fortunes, édifiées à la hâte contre ce phénomène inconnu. Ainsi, lentement, les nuages progressèrent, et la brume s'engouffra dans les quelques failles qui commençaient à émailler les protections magiques.

Il s'agissait maintenant d'une question de minutes pour que le "monstre" tant redouté des marins soléandrins se révèle enfin...

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Le Cardinal Blanc
Écuyer
Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/11/2011
Messages : 71
Royaume : Empire Arshee d'Ical
Titre : Dictateur de Soléandre

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Mar 22 Mai - 0:21

Un phénomène inconnu ne le restait jamais bien longtemps, surtout lorsque lui faisaient face des mages et des prêtres d'expérience -dont plusieurs, arbrosiens, s'étaient déjà frottés à la magie impériale. Et puis, les moyens magiques de la cité étaient énormes, les Cultes bien menés et puissants, et le Cardinal au fait des processus de défense. Plus le temps passait, plus les défenses s'affermissaient, s'avançant même vers la mer, nettoyant le ciel au-dessus des flots.

Quant à la montagne, elle avançait encore. Une certaine déception s'était d'ailleurs peinte sur le visage du Cardinal, lorsqu'il avait réalisé que la menaçante forteresse flottante poursuivait sa route dans les chenaux réservés aux navires marchands. Un Capitaine de la Garde, s'avisant de ce changement d'expression, tourna des yeux inquiets vers le religieux.

-Quelque chose ne va pas, votre Éminence?

Le vieillard hocha négativement la tête, toute sourire.

-Oh non... Relevez la chaîne. Préparez les armes de défense. Allumez les feux. Que les signaux soient clairs: arrêtez. Je suppose que ceux qui manoeuvrent et qui commandent sur cette... chose connaissent les conventions. Et enverrons quelqu'un à terre, dans un esquif respectable!

Le Capitaine osa une question.

-Et si cette chose...

Archeror d'Ical corrigea, sentencieux.

-Ce navire, Capitaine. Ce navire.

Le soldat afficha une expression mitigée, mi-surprise, mi rassurée.

-Et si ce... navire approche à portée de tirs?

Le Cardinal haussa ses sourcils neigeux.

-Mais tirez, Capitaine. Tirez. Mais je ne crois pas qu'il approchera encore bien longtemps, même s'il refuse d'obtempérer. Les chenaux se rétrécissent de plus en plus, aux abords de la cité, et ce navire me semble excéder même les plus larges. D'ailleurs, je dois avouer être surpris du fait qu'il progresse encore. Je le pensais plus grand. Réputation surfaite, encore une fois. Très probablement...
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Dim 27 Mai - 18:50

La chose avait poursuivi sa route, et à mesure qu'elle s'approchait de Soléandre, sa silhouette menaçante se découpait dans la brume. De parole de marin, jamais tel monstre n'avait été observé sur les flots. Immense, l'ombre qui avançait semblait croître de minute en minute, et au fur et à mesure ses contours torturés se dessinaient. Enfin, la "montagne" déchira le voile et se révéla.

L'énorme masse qui faisait face à la cité paraissait être un énorme monstre marin, dont la peau serait faite de métal sombre. Deux rubis brillaient d’un éclat inquiétant dans les orbites de la bête terrifiante, sa gueule laissait apparaître d’impressionnants crocs, et sa tête, dont la taille ridiculisait les plus imposants vaisseaux soléandrins, était figée dans une expression menaçante. Partout des visages hurlant, des corps décharnés semblaient vouloir s’extirper de son corps disproportionné.

La chose s’arrêta enfin. La brume se dissipa, dévoilant aux habitants de la Sainte Cité l’ampleur de la titanesque forteresse flottante qui barrait à présent l’horizon.

Après un moment de calme, débuta un vacarme assourdissant de cliquetis de chaines, d’engrenage, alors que la dentition du montre se mettait en mouvement : lentement ses crocs s’écartaient, formant un passage béant. Un navire, de la taille des quinquérèmes amirales de l’Empire Noir du Gortork s’en extirpa alors. Ce bâtiment entièrement constitué d’or et d’ébène noir, et dont la proue figurait un phénix, déploya ses nombreuses voiles pourpres et dorées, tandis que ses cinq rangées de rames s’activaient en cadence, le propulsant droit vers le port…

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Le Cardinal Blanc
Écuyer
Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/11/2011
Messages : 71
Royaume : Empire Arshee d'Ical
Titre : Dictateur de Soléandre

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Lun 28 Mai - 20:23

Le regard du Cardinal n'avait pas cillé, et son expression était demeurée la même tout au long de l'avancée du navire. Imperturbable, d'un calme souverain, il avait maintenu les troupes en bon ordre, avant de se permettre un sourire lorsque le monstre de bois et de fer s'immobilisa, libérant la quinquérème et ses éclats d'or et de pourpre. Pour effrayante qu'elle soit, l'horrible forteresse flottante du Sombre Trône faisait face à de glorieux murs et à de glorieux commandants. De plus, la bataille, finalement, semblait s'éloigner alors même que les rames propulsaient un navire tout ce qu'il a de plus normal vers la rade et le port.

Une immense et puissante chaîne de fer en barrait l'entrée, cependant. Et elle ne fut point levée. Simplement, empruntant un autre chenal, protégé par une chaîne de moindre longueur, un puissant et rapide trois mâts, à la mode d'Ical, se porta à la rencontre de la quinquérème. Il arborait trois pavillons, qui battaient dans le froid vent de la nuit. Au plus haut flottaient les armes de Soléandre, encadrées par la blanche bannière du Patriarche de la Cité. À l'arrière, rouge sang sur vert, se dressait fièrement la rose des chevaliers de Rainier.

Le navire se porta aux côtés de la galère, et s'immobilisa lorsqu'il fut à son niveau. Une embarcation fut mise à l'eau, arborant les couleurs de la Cité. La situation était inhabituelle, et le Cardinal se refusait à déroger du protocole: il savait qui était à bord du bâtiment impérial, mais aucun message, aucun appel officiel n'avait été transmis. Il fallait donc accueillir les visiteurs... Et s'assurer de leurs bonnes intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Mar 5 Juin - 14:13

Les cinq rangées d’aviron de la quiquérème s’immobilisèrent soudain, tandis que, sur le mât principal, les couleurs étaient hissées. L’étendard écarlate au phénix d’or des Empereurs Noirs du Gortork se déploya alors, claquant dans la brise marine qui soufflait sur Soléandre.

Après avoir péniblement navigué à l’ombre de la gigantesque forteresse flottante, le navire envoyé par la cité se porta à sa hauteur. Sur le pont, un émissaire Impérial toisa un instant le vaisseau Soléandrin. Le fier trois mâts paraissait en effet être une bien terne coquille de noix à côté de l’énorme galère d’or qui reflétait à présent l’éclatant soleil de midi.

Faites place à Son Altesse Impériale Gorboth, par la Grâce d’Astaroth Sombre Empereur de l’Empire Noir du Gortork, Sultan de Calim, Duc de Kardar et Suzerain de Maints Etats !

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Le Cardinal Blanc
Écuyer
Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/11/2011
Messages : 71
Royaume : Empire Arshee d'Ical
Titre : Dictateur de Soléandre

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Mer 6 Juin - 1:17

À bord du trois mâts, nul ne fit un geste. Ils attendirent que la frêle esquif mit à la mer emporte son émissaire assez près de la quinqérème pour qu'une échelle de corde soit envoyée, et que le représentant de la Cité puisse monter à bord du navire de l'Empereur. Cela fut fait rapidement, et bientôt, Rainier di Capiocco, Grand Maître de l'Ordre de la Sainte Rose et Commandant des troupes soléandrines, mit pied sur le pont du navire. Rapidement, on le conduisit là où trônait le Sombre Empereur, et Rainier esquissa une profonde révérence.

-Votre Altesse, voici une visite pour le moins... inattendue.

Le très craint bras droit du Cardinal se redressa. Son visage sévère ne trahissait aucune émotion et ses yeux, lorsqu'ils croisèrent ceux du Noir Empereur, ne cillèrent point. Jamais Rainier di Capiocco n'avait tremblé, affirmaient ses soldats, et tous en Soléandre comme en Ical étaient enclin à les croire. On le savait cruel, froid et mortel, et on le craignait. Un choix logique, somme toute, pour rencontrer le terrible souverain du Gortork: le représentant de Soléandre ne pouvait se permettre de trembler.

-J'apporte à Votre Majesté Impériale les salutations du duc Eregain, Protecteur de Soléandre et Souverain de la Cité, de même que celles d'Archeror, Obad d'Ical, Cardinal Blanc du Culte d'Arbros et Patriarche de la Sainte-Cité. Son Éminence tient, par avance, à se faire pardonner: il semblerait que votre Ambassadeur n'ait point transmis ni à Sa Majesté, ni à son Éminence, le moment exact de votre arrivée. Cela eut-il été fait, Votre Majesté aurait bénéficié d'un cortège de navires soléandrins pour l'escorter jusqu'à nos murs, et ce depuis son entrée dans nos eaux. Hélas, mauvaises et traîtres ont été les eaux récemment, et lentes les nouvelles, nous empêchant de recevoir Votre Majesté selon les usages.

Le reproche était voilé, mais on pouvait le deviner sans trop de peine. Eussiez-vous daigné vous présenter en honorable souverain, et non en pirate sans foi, l'accueil aurait été plus chaleureux : tel était le message de Rainier. Mais il connaissait trop les Impériaux pour penser que cela les atteindrait: il était certaines personnes que l'âme damnée du Cardinal savait ne pouvoir raisonner que par le glaive. Mais cet argument, en ce jour, lui était interdit. Aussi, une nouvelle fois, Rainier s'inclina-t-il, avant de tendre élégamment le bras vers la Cité.

-Soléandre est toute prête à vous accueillir, Majesté...
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Mar 12 Juin - 14:31

Le commandant Rainier di Capiocco se tenait au milieu de la Cour Impériale, sous les regards sévères des courtisans et leurs chuchotements sarcastiques. Face à lui, une volée de marches menait à un impressionnant trône d'obsidienne réhaussé d'or. C'est là que se tenait le Sombre Empereur, dominant la pièce, et bien qu'il tenta vaillamment de résister, le soldat, malgré sa superbe, se retrouva bien vite écrasé par Sa noire et froide présence.

Alors qu'il achevait son discours, son ton se fit légèrement mois assuré. Un vague sourire ironique se forma alors sur le visage du Noir Seigneur du Gortork alors qu'il plantait son regard dans celui de l'envoyé de l'Hérétique. C'est en vain que le Grand Maître s'essaya à le soutenir, ce qui ne manqua pas d'éveiller quelques murmures amusés de la part de la noblesse Impériale. D'un signe de la main, l'Empereur signifia à Son émissaire de répondre.

Sa Noirceur le Sombre Empereur excuse votre évidente désorganisation. En effet, il semble que les informations délivrées par Son Exellence l'Ambassadeur à Monseigneur le Duc n'aient pas été correctement transmises aux services de Son Eminence... Je vous rassure, Son Altesse n'avait nulle besion d'escorte Soléandrine, la puissance de Sa flotte suffisant amplement à Sa sécurité. Mais passons ces insignifiants points de décorum ainsi que, probablement, les soucis rencontrés par vos propres services de renseignement. Son Impériale Majesté accepte en effet votre accueil sans vous en tenir rigueur.

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Le Cardinal Blanc
Écuyer
Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/11/2011
Messages : 71
Royaume : Empire Arshee d'Ical
Titre : Dictateur de Soléandre

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Jeu 21 Juin - 1:13

Ils ne voient bien que ce qu'ils veulent voir. Combien de fois Rainier avait-il entendu le Haut-Roi Narranéen répéter cette sentence, conseil après conseil, sommet après sommet. Tous s'aveuglaient, le froid soldat le savait mieux que quiconque. Nul plus qu'un Impérial, cependant, aimait à préciser le Cardinal, les lèvres tordues en un rictus méprisant. Une Cour de borgnes, prosternés devant l'Aveugle, haut sur son trône. Un être puissant. Beaucoup plus puissant que lui-même, Rainier le savait. Mais il n'allait pas trembler pour autant. Pas de peur, ni de crainte, du moins. Rainier n'était pas magicien, cependant. On pouvait le faire trembler. Mais le tremblement, la tête qui s'abaissait, tout cela demeurait purement physique. Aveugle et tricheur, le Sombre Empereur.

Le discours de l'Empereur était tronqué, bien évidemment. Trafiqué. Mais rien ne servait de discuter: l'Aveugle était aussi Sourd. Rainier préféra incliner sa tête grise et sévère, il fit un signe au trois mât, un pavillon fut hissé, et les chaînes du port furent levées. La quinquérème impériale pénétra dans la rade, où de nobles navires la concurrençaient en taille et en puissance. L'un des principaux quais était libre, et une haie de soldats s'y trouvait, au garde-à-vous. Les bannières alternaient, fières et battant au vent sous le soleil, la crosse blanche sur fond blanc du Cardinal et Patriarche côtoyant les armes de la Cité et celles d'Eregain.

Archeror, Obad d'Ical, Cardinal Blanc du Culte d'Arbros, se tenait debout à l'extrémité de la haie d'honneur qui était la plus éloignée du point de débarquement de la quinquérème. Le port était vide de tout civil. Nul n'avait été besoin d'évacuer: on détestait l'Empereur, en Soléandre. Nul ne souhaitait assister à son arrivée, noble ou bourgeois, riche ou pauvre. Et les regards pesants avaient suffit à faire fuir les rares admirateurs du Tyran. Il n'y avait que la soldatesque, pour l'accueillir. Et le Cardinal.
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Sam 23 Juin - 8:39

Dans la Sainte Cité, la rumeur s'était propagée parmi la plèbe et la noblesse comme une traînée de poudre : la montagne flottante avait libéré un gigantesque et majestueux bateau d'or !

L'Empereur est en Soléandre ! Les réactions à cette nouvelle étaient, à vrai dire, très contrastée. Si nombre de soléandrins commençaient déjà à affluer vers le port, c'était, pour la plupart, pour tenter d'apercevoir l'un des plus importants dirigeants du Monde Sans Nom, ainsi qu'être émerveillé par ses richesses. Si la plupart craignaient le puissant Empire et l'inquiétant Fils d'Astaroth, certains le détestaient autant que d'autres l'adulaient. En effet, si certains fanatiques d'Arbros de l'entourage du Cardinal lui avaient laissé à penser que seul son culte subsistait de la Cité et qu'il contrôlait toutes les âmes, l'homme ne tarderait pas à déchanter devant une réalité toute autre...

Les groupies qui l'accompagnaient à chacune de ses sorties n'étaient en effet qu'un écran de fumée lui voilant la progression des autres cultes, et notamment celle, fulgurante, de celui d'Astaroth vers lequel nombre de déçus des régimes inefficaces se succédant à Soléandre se tournaient.

La satisfaction d'Archeror serait donc bien brêve, car, alors que l'imposante quinquérème dorée manœuvrait dans la rade, les civils commençaient à affluer de toutes part, si dans l'ensemble la foule était silencieuse et neutre, certains criaient leur joie, d'autres leur haine.

Soudain, le bâtiment stoppa son avancée. Face à la haie d'honneur, une passerelle se déplia, tandis qu'un cliquetis de chaines se faisait entendre. Brusquement, le bec d'un sculputre figurant un phénix d'or s'ouvrit, et un vent glacial en émergea. Un lourd silence se fit alors, tandis que tous retenaient leur souffle en scrutant l'ouverture qui venait d'apparaître.

L'attente sembla durer une éternité, quand, enfin, un bataillon de la terrible garde pourpre émergea des ténèbres et, d'un pas martial, sous les cris d'un officier, se positionna en doublon de la haie d'honneur, et comme le mouvement d'un seul homme, présenta les armes. Un régiment de tambours de la Garde apparut alors, jouant la Marche du Sombre Trône. Sa terrible silhouette apparut alors, et c'est d'un pas assuré conquérant, suivi de près par un dignitaire encore inconnu de la Cité, puis de la noblesse Impériale, que Gorborth Sombre Empereur de l'Empire Noir du Gortork, s'avança vers la délégation soléandrine, tel un rapace fondant sur sa proie...

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Le Cardinal Blanc
Écuyer
Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/11/2011
Messages : 71
Royaume : Empire Arshee d'Ical
Titre : Dictateur de Soléandre

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Lun 25 Juin - 18:13

La foule qui, finalement, avait envahi le port, était contenue par la soldatesque Soléandrine. C'était une mesure de prudence élémentaire: les Impériaux n'étaient pas connus pour être compréhensifs. Pas plus que les foules soléandrines n'étaient célèbres pour leur intelligence. Et si certains fervents admirateurs de l'Empereur se tenaient debout, souhaitant apercevoir leur héros, ils se tenaient silencieux: les Soléandrins qui admiraient le Tyran, souhaitaient volontairement être asservis et soumis à sa volonté, et rêvaient de devenir esclaves dans un monde où les Infernaux régnaient en maîtres n'étaient, tout compte fait, pas si nombreux. Ceux, cependant, qui étaient prêts à tabasser joyeusement les idiots qui auraient la lumineuse idée de célébrer la venue du Sombre Empereur étaient légions. Même les plus stupides devinaient ce qui était advenu des navires récemment disparus, et les plus vieux se souvenaient encore des bombardements plus qu'approximatifs menés par les Impériaux contre la cité assiégée et ses assiégeants, bien des années auparavant.

Le Cardinal sentait bien l'humeur de la foule. Archeror d'Ical aurait préféré un port vide -c'était moins dangereux, et le symbole aurait été plus puissant. Mais le vieil elfe sylvain devait se rendre à l'évidence: la curiosité avait encore une fois vaincu la sagesse. C'était, tout compte fait, parfaitement normal, et à terme, cela ne changerait guère le cours des événements.

L'ecclésiastique haussa un sourcil irrité lorsque la garde pourpre se déploya, et d'un geste fit un signe au capitaine de sa garde. La dernière quinzaine de mètres que parcourait l'Empereur serait libre de pourpre. Il ne visitait pas un vassal, mais la Sainte Cité, et il n'était pas tant souverain en cette occasion qu'invité -un invité bien peu désiré.

Alors que le Sombre Empereur progressait un héraut Soléandrin l'annonça, la voix haute et claire.

-Faites place à Son Altesse Impériale Gorboth, par la Grâce d’Astaroth Sombre Empereur de l’Empire Noir du Gortork, et Suzerain de Maints Etats !

Quelques acclamations, vite étouffées par un grondement sourd. Les soldats Soléandrins firent claquer la hampe de leur lance, et le Cardinal, lorsque l'Empereur ne fut plus qu'à une dizaine de pas, esquissa une brève et protocolaire révérence. Un souverain était reçu, et il serait reçu en souverain.

-Votre Majesté, nous vous souhaitons la bienvenue en Soléandre, Sainte-Cité et Gardienne de l'Ordre du Monde! Je vous apporte la bénédiction du Panthéon...

Alors, lentement, le Patriarche tendit sa main droite, et présenta au Noir Souverain l'anneau de sa charge. Le geste était clair, les yeux étaient durs: les lèvres de l'Empereur devaient se poser sur cet anneau...

Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Ven 6 Juil - 17:43

Le bruit de la fanfare cessa subitement alors que la noire et imposante silhouette du Sombre Empereur stoppa Son avancée conquérante à quelques pas du Cardinal. L’atmosphère était pensante, et malgré la brise marine et le soleil éclatant qui illuminait le port, une ombre inquiétante semblait envelopper la délégation Impériale. La foule compacte qui avait envahi les quais se fit silencieuse, les secondes devinrent des heures, le temps s’était figé….

Le Souverain de Gortamil dominait Son vis-à-vis d’une bonne tête. Quasiment imperceptible, un sourire ironique se forma sur Son visage lorsque l’hérétique arriviste qui usurpait le pouvoir soléandrin tendit le bras pour présenter la misérable breloque qui ornait son doigt. Presque aussitôt, un Infernal de haute stature, arborant une toge noire brodée de fils d’or, se détacha de la suite de son Maître.

L’œil pétillant, l’air faussement détaché, le suivant jubilait intérieurement à la pensée que son premier acte à son arrivée dans la Sainte Cité serait de contrecarrer le fanatique arbrosien. Portant ses lèvres sur l’insignifiant anneau doré, il gratifia son propriétaire d’un :

Monseigneur le Patriarche…

Le regard du Seigneur de Tout se planta alors dans celui de l’arbrosien, alors que Sa voix grave et impérieuse résonnait dans le port :

Nous remercions, Eminence, la Cité de Soléandre de l’accueil et l’hospitalité qu’elle offre à Nous-même ainsi qu’à l’Empire Noir du Gortork. Puisse le Grand Astaroth bénir cette journée qui voit, après une longue absence, le retour de son Primat dans la Cité Sainte…

Toujours aussi intimidant et sur de Lui, nullement déstabilisé par la vaine tentative de son adversaire, Il désigna alors l’homme qui se tenait toujours de manière polie, mais ferme la main du Cardinal.

En effet, la divine providence Nous a conduit à désigner, en tant que Fils et Elu du Dieu des Ténèbres, Son Eminence Morthôl Alentzorh, comme nouveau Primat d’Astaroth en Soléandre… Le Concile Noir de Baartnorl a officiellement investi ce brillant serviteur de l'Ombre de ses fonctions il y a peu.

L’heure était aux politesses et au protocole, le reste viendrait en temps voulu, et l’affrontement qui promettait d’être épique se préparait dans l’ambiance lourde et électrique qui s’était abatture sur la Sainte Cité. Alors que le ciel était auparavant clair, au loin des nuages noirs commençaient à s’amonceler, un terrible orage se préparait…

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth


Dernière édition par Gorboth le Lun 9 Juil - 18:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aenarion
Grand Écuyer
Grand Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 18/06/2012
Messages : 86
Royaume : Lorath
Titre : Haut Roi

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Sam 7 Juil - 10:23

Malgré les nuages noirs s'amoncelant dans les cieux auparavant d'un bleu d'azur, une accalmie soudaine se fit ressentir, sous la forme d'un vent non pas glacé et humide, prometteur du déluge annoncé par le ciel, mais doux et sec. Curieuse chose que ce temps, devaient se figurer les passants et citoyens venus assister à la venue d'un nouvel arrivant en soléandre.

Un émissaire du palais arriva alors, courant de toutes ses jambes, un petit rouleau serré dans une de ses mains. Il se rendit directement auprès du Commandant Rainier di Capiocco, et lui tendit le document.

Au même instant, un navire pénétra à grande vitesse dans la Baie Soléandrine. Ce dernier ralentit bientôt son allure, les voiles de ses trois mâts jusqu'alors gonflées jusqu'à leur apparente limite semblant naturellement perdre de leur portance. Nul doute pour les marins qui parvenaient à entrevoir le navire qui apportait avec lui des ciels plus cléments que la noirceur survenue avec le Léviathan : ces trois mats, les rangées de canons scintillant à l'horizon, la taille du navire et son allure : un croiseur lorathien venait de pénétrer dans la baie Soléandrine. De nombreux citoyens avaient en effet entendu la rumeur, qui s'était répandue comme une traînée de poudre, parvenant à dépasser l'émissaire du palais avec sa missive, un de ces navires surnommés les "seigneurs des mers" venait accoster au port Soléandrin ! Il y avait eu des bruits, en effet, qui avaient couru, sur la venue d'ambassadeurs lorathiens en Soléandre, mais jusque là, rien de concret ! Le royaume de Lorath était resté somme toute relativement mystérieux depuis son ouverture vers le monde extérieur, et seuls les navires marchands en provenance de Falros ou y ayant fait escale racontaient des histoires concernant ce territoire du Nord... Aussi, quel ne fut pas l'enthousiasme de voir arriver le navire d'un royaume jusque là inconnu, l'enthousiasme, lié à l'espoir, espoir d'un renouveau, et lié à la foi en l'inconnu...

Le navire s'immobilisa, restant hors de portée de l'immense forteresse flottante du Gortork. Néanmoins, pour les loups de mer, le navire était prêt à toute éventualité, le scintillement apparent des canons ne laissaient pas l'ombre d'un doute quant à la méfiance de son capitaine envers la forteresse flottante...
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Sam 7 Juil - 18:56

Le fier trois mâts qui pointait à l'horizon n'avait visiblement pas choisi le meilleur moment pour arriver dans la Sainte Cité... La nécessité d'assurer la sécurité d'un évènement telle que l'arrivée d'un dirigeant tel que l'Empereur du Gortork avait mis la garde soléandrine et les légions Impériales sous tension.

Aussi, s'extrayant de la gueule béante du Lévitahan, une galère du désespoir fila vers l'intru qui battait. S'approchant à grande vitesse du navire qui battait pavillon de Lorath, le navire léger, rapide et extrêmement maniable hissa, aux côtés du phénix Impérial, un fanion rouge signifiant au capitaine qu'il devait stopper sa progression. Lorsque les deux bâtiments furent quasiment bord à bord, un émissaire hurla du pont de la galère :

Au nom du Sombre Trône, jetez l'ancre et faites vous connaître !

Refuser d'obtempérer aurait été folie : au loin, l'immense forteresse flottante du Seigneur de la Sombre Plaine barrait l'horizon. En état d'alerte maximum pendant toute la durée de la cérémonie officielle qui se tenait sur les quais, le puissant Léviathan empêchait en effet l'accès au port de la Cité...

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Le Cardinal Blanc
Écuyer
Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/11/2011
Messages : 71
Royaume : Empire Arshee d'Ical
Titre : Dictateur de Soléandre

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Dim 8 Juil - 2:03

Le fin et onctueux sourire du Cardinal n'avait pas tremblé après l'affront -car c'en était un- perpétré par l'Empereur. Le Patriarche du Quartier des Temples se tenait toujours droit, et face à la noirceur de la délégation impériale sa blancheur n'en paraissait que plus pure, totalement immaculée. Le vieil elfe sylvain avait accueilli sans broncher l'hommage du Primat, l'air presque paternel. Cependant, c'est à peine s'il avait daigné lui accorder un regard: les deux yeux du Cardinal, durs et froids, n'avaient pas quitté ceux du Noir Empereur. Aucun respect, dans leurs regards échangés, aucune crainte de l'un pour l'autre: seulement du mépris. Et de la haine.

Lentement, le Cardinal retira sa main de celle du Primat, et l'invita cordialement à se relever. Lorsqu'il prit la parole, cependant, c'est à l'Empereur qu'il s'adressait.

-Un nouveau Primat d'Astaroth? En effet, longues ont été les années, longs les siècles depuis qu'Astaroth a cédé le pas, en la Sainte Cité, à sa fille Astarok. Bref fut son retour sous les Trois, mais le juste courroux du peuple soléandrin contre l'Ignoble Régime a jeté à bas ses statues et ses idoles, et les noires pierres ont été cassées et profanées. Mais, assurément, cela ne saurait empêcher le dieu Noir de retrouver sa juste place.

L'Obad d'Ical se permit un sourire désincarné.

-Cependant, ici n'est pas le lieu pour discuter de telles choses. Votre Majesté désire sans doute gagner le Palais, où l'attendent ses appartements. Le Commandant Rainier vous y conduira. Je me dois cependant de rappeler à Votre Majesté les lois de la Cité: ne peuvent accompagner en nos murs un Souverain en visite, grand ou petit, que vingt-cinq lames ou manieurs de sorts... Quant à son Éminence le Primat, elle vous accompagnera: la libération est encore récente, et le Temple Noir a été fermé, pris qu'il était entre les fidèles de la Fille et du Père. Nous ne réglerons pas cela aujourd'hui.

Les yeux du Cardinal pétillèrent. Non, il ne comptait nullement régler cela en ce jour. Pas plus qu'il ne souhaitait prolonger le temps passé auprès des Impériaux. À cet égard, la diversion causé par l'arrivée de l'émissaire du palais, qui tendit un pli à Rainier, fut plus que bienvenue. Du coin de l'oeil, Archeror observa le Grand-Maître de l'Ordre de la Sainte-Rose alors qu'il décachetait, puis parcourait rapidement la missive du regard. Le commandant se porta ensuite rapidement au devant du Cardinal, lui transmettant le pli. Archeror d'Ical adressa alors un onctueux sourire à l'Empereur.

-Le Commandant Rainier escortera Votre Majesté. Veuillez me pardonner, mais certaines affaires requièrent mon attention.

Et plutôt subir les supplications de toute la populace soléandrine que de passer une seule minute de plus en votre présence, Fou, pensa en lui-même le Patriarche. Après avoir incliné brièvement la tête, l'Obad se retira de la haie d'honneur -haie qui se défit dans le plus grand ordre, après une dernière sonnerie de cors et de trompettes. Le Cardinal Blanc se plongea alors dans la lecture de la lettre, et son sourire devint un peu moins glacial alors même qu'il poursuivait sa lecture. Les gens de Lorath, apparemment, connaissaient les usages, et faisaient preuves de la déférence et du respect requis, sans être obséquieux. Tout cela était réjouissant.

Mais, bien entendu, en présence de Gortorciens, point de joie durable. Une certaine agitation sur les murs du port et sur les tours de guet attira l'attention du Cardinal, et bien vite un officier du port vint lui rendre compte de l'arrivée dans la Baie du croiseur Lorathien -et de la réaction impériale. L'ancien Dictateur sentit alors monter en lui une froide fureur, et il fendit troupes soléandrines et gardes pourpres pour parvenir jusqu'à l'Empereur. Ce dernier ne s'était pas encore mis en marche, son escorte personnelle et la garde de la Cité prenant toujours leur position de cortège. Remarquant l'arrivée du Cardinal, Rainier fit mettre la part soléandrine de l'escorte au garde-à-vous. Les hampes des lances claquèrent sur la pierre, et de nouveau la voix du Cardinal s'éleva.

-Votre Majesté. Je crains que vos amiraux, en ce moment même, ne se croient en vue du port de Manshaka. Je ne sais trop si cela est une erreur de leur part, ou s'ils suivent en cela votre volonté, mais ce comportement ne saurait être accepté. Un navire, battant pavillon lorathien, vient de pénétrer dans la Baie, et depuis le Léviathan un bateau léger s'est porté à leur rencontre, arborant le pavillon rouge. C'est là faire oeuvre... déplacée. Vos navires croisent en eaux soléandrines, et seule la Sainte-Cité a pouvoir sur ces eaux. Soléandre, et nulle autre puissance.

Rarement la voix du Cardinal avait-elle été aussi froide, son sourire aussi glacé, son regard aussi dur.

-Votre Majesté s'est présentée devant nos murs, et Votre Majesté a été accueillie. Soléandre vous a ouvert ses portes. Mais Soléandre n'est pas vassale du Sombre Trône. Elle n'est même pas alliée de l'Empire. Nous nous accorderons, j'en suis certain, pour qualifier la visite de Votre Majesté de diplomatique. Et en Soléandre, un diplomate est un invité -un invité qui doit respecter les lois de son hôte s'il veut bénéficier de sa protection. Hors, selon nos lois, en eaux soléandrines, nul navire ne donne d'ordre ni ne menace un autre navire -à moins de la faire selon nos ordres.

Le Cardinal ne souriait plus.

-Lointaine est Gortamil, et l'Empire ne connaît guère que des vassaux ou des ennemis. Lointaine est Gortamil, et durs ceux qui règnent sur son peuple. Hors, de durs usages peuvent être requis dans certaines terres... mais paraître -et être!- rustres dans d'autres. Il est une frontière, Majesté, au-delà de laquelle les royaumes et leurs souverains ne s'agenouillent plus. Comme les conseillers de Votre Majesté semblent ignorants ou malintentionnés, je me dois d'éclairer Votre Majesté sur les usages de l'Est du Monde. Nul navire, autre que les vôtres, n'a à vous obéir sur nos eaux. Toute action comme celle que vos amiraux viennent de mener est ici considérée au mieux comme piraterie, au pire comme acte de guerre. Je me permets aussi de recommander à Votre Majesté, pour venir en aide à ses marins, quelques pilotes et officiels de la Marine Soléandrine. Les amiraux de Votre Majesté me semblent perdus en ces eaux pour eux étrangères, et ne semblent pas réaliser que le Léviathan bloque présentement tout le trafic maritime Soléandrin. Nos pilotes sauront leur conseiller un mouillage plus propice.

Un court silence. Tous retinrent leur souffle. Puis le Cardinal poursuivit.

-Si, Majesté, nous nous entendons sur la nature de votre visite, je ne doute nullement du fait que vous suivrez nos conseils, et empêcherez toute méprise. Car, voyez-vous, le parfum que me porte le vent, en provenance de vos navires, c'est celui de la guerre... et non celui de la paix, que nous espérons pourtant.

Le Cardinal se tut. Autour de lui, les soldats soléandrins tenaient fermement leurs armes. La foule elle-même se taisait. Maintenant, la position du Cardinal était claire: l'Obad d'Ical ne plierait pas devant l'Empire. Restait maintenant à voir si la folie de l'Empereur avait progressé au-delà de toutes limites...


Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Dim 8 Juil - 8:49

Les hallebardes des gardes personnels de L’Empereur se croisèrent devant sous le nez du Cardinal alors que ce dernier s’approchait du Noir Souverain pour l’invectiver. Lentement, alors que le religieux avait terminé son invective, le Seigneur de la Sombre Plaine se retourna. Tout ce qu’Archeror avait réussi à lui arraché n’était qu’un léger rictus de mépris.

Tenez votre rang, Cardinal ! Vous n’êtes guère le Duc de cette Cité, mais un représentant de ses institutions religieuses ! A Notre connaissance, bien qu’il ait visiblement craint de venir accueillir la délégation Impériale en Personne, le souverain de Soléandre se nomme Eregain et non Archeror…

Nous discuterons en temps voulu des choses de la Foi, Eminence.

Notre garde assure la sécurité de cette cérémonie sur les flots car le mouillage actuel du Léviathan empêche pour le moment vitre propre flotte de le faire. Laisser s’approcher, sans connaître ses intentions, un bâtiment militaire relèverait donc d’une profonde incompétence, chose dont ne font jamais preuve les Noires Légions Impériales ! Naturellement, Notre navire amiral rejoindra, à quelques encablures, les eaux dont nous avons la garde aux abords de Notre puissante forteresse de Rzulmeartz dès que Nous aurons quitté vos quais… Nous rassurons donc vos inquiétudes : Notre flotte n'apporte par la guerre, mais la paix et la sécurité !


La petite colère du prêtre d’Arbros avait été promptement rebaissée et ridiculisée, si bien que, lorsque le Sombre Empereur tourna les talons, que la musique de la Garde Pourpre s’éleva, et que la noblesse distribuait sur son passage de l’or à la foule, la délégation quitta le port sous les viva d’un peuple fatigué par un gouvernement déjà laxiste et absent. Ces derniers tendaient même à étouffer les récriminations des fanatiques d’Arbros, qui, peu à peu, perdait de sa superbe, alors que l’opposition à ce culte qui accaparait le pouvoir depuis trop longtemps, marginalisant les dirigeants légitimes de la Cité, allait grandissant. La plupart des soléandrins n’avaient donc plus d’appréhension envers Astaroth et étaient donc sujet, au gré des évènements, à acclamer ou à fustiger l’Empire, tandis qu’une frange, pour le moment minoritaire de la population se rangeait dorénavant corps et âme derrière l’étendard écarlate au phénix d’or !

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Aenarion
Grand Écuyer
Grand Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 18/06/2012
Messages : 86
Royaume : Lorath
Titre : Haut Roi

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Dim 8 Juil - 10:37

La galère du désespoir filait à grande vitesse, vers le batiment lorathien. A la vue du pavillon rouge, le capitaine du Chevaucheur de l'Orage, le Vice-Amiral Lorenzo Lutgardis, se permit même le luxe d'esquisser un sourire, les marins commandant cette galère n'était visiblement que des matelots pour demander à un navire déja immobilisé de jeter l'ancre... Qui dura de courte durée, devant l'arrogance et l'outrage qui était faite à son navire.

Approcher de la sorte l'un des plus puissants vaisseaux de l'Amirauté était de la folie pure et simple, d'autant plus que le Vice-Amiral se devait de garder son calme, ne cherchant nullement à déclencher un incident diplomatique. Force était de constater que le "Sombre Trône" le cherchait visiblement.

Devant la qualité des ambassadeurs à bord de son bâtiment, il ne pouvait agir à la légère...

Cependant, contre toute attente, une main spectrale sortit de l'océan, que vint percuter la galère du désespoir. A ses cotés apparut alors le Premier Praetorvis de Noires-Ailes, Barragan Stern, visiblement outré, bien que d'un calme toujours olympien. Sur son épaule, son éternel corbeau qui répondait au nom de Sothis, avec ses quatres yeux tournés vers le Léviathan, semblait étonnamment paisible, devant la tension palpable.

"Comment ces stupides impériaux osent-ils dresser le pavillon rouge devant nous ? dit le corvimancien.

- Maestre-Praetorvis... eut juste le temps de commencer le Vice-Amiral.

- Vice-Amiral, vous êtes chargés de la protection du Premier Praetorvis et de moi-même, dit une nouvelle voix dans son dos, d'une douceur emplie pour autant d'assurance, qui ne pouvait être que celle du Sang-de-Lion, Kamahl Athaeron, et nous ne pouvons certes pas rivaliser avec le Léviathan sur cette baie tout du moins, qui nous prive d'une grande liberté de mouvements, néanmoins, nous ne pouvons laisser faire un tel acte qui relève presque de la piraterie. L'arrivée de ces impériaux ne semblait pas être prévue, et ces derniers semblent imposer leur monstruosité à Soléandre.

- Rassurez vous d'ailleurs, mon action ne devrait pas leur causer plus qu'un certain nombre d'avaries, nous n'allons en aucun cas déclencher les hostilités. Néanmoins, par mesure de précaution..."

Le Premier Praetorvis sortit un rouleau vierge de sa robe, y apposa sa main, ce qui eut pour effet de le remplir instantanément par la pensée. Sothis avait déjà compris la marche à suivre et tendit sa patte, qui reçut immédiatement le parchemin, et le corbeau s'envola juste après, sachant déja la destination qu'il devait prendre. Ce corbeau est tout bonnement prodigieux se permit de penser le Vice-Amiral en le voyant filer à une vitesse telle qu'il était difficile de le suivre des yeux, filant déjà à l'extérieur de la baie.

"J'allais tout simplement vous signaler que je suis parfaitement d'accord avec les actes entrepris. Encore une fois, je trouve remarquable l'esprit d'initiative des membres de votre ordre, Maestre."

Le Vice-Amiral jeta alors un oeil à la Galère qui semblait en effet avoir subi quelques avaries, toujours immobilisée à distance respectable, et répondit à l'Emissaire :

"Vous n'avez aucun droit en ce lieu, n'appartenant en aucun cas à la Flotte Soléandrine. Aussi, un vaisseau de pavillon non attendu et présentant des intentions agressives ne peut décemment approcher du Chevaucheur de l'Orage ainsi. Nous espérons que vous saurez vous contenter des ces avaries pour retourner à votre navire amiral.

Enfin, pour répondre à votre question, qui que vous soyez, ce qui ne nous importe guère, je suis le Vice-Amiral Lorenzo Lutgardis de l'Amirauté Lorathienne, et mes passagers sont attendus par Archeror, l'Obad d'Ical et Cardinal Blanc en Soléandre, pour visite officielle, en tant que représentants de Sa Majesté, le Haut-Roi Aenarion de Visenyä. Mais, il me semblerait que votre volonté d'ingérence dans les affaires d'autrui vous amènent à nous menacer, alors même que les autorités Soléandrines sont personnellement informées.

Si vous menacez la sécurité des ambassadeurs de Lorath encore une fois, nous nous verrons contraints d'anéantir vos forces, sans plus de cérémonies.
"

Comme pour répondre à sa dernière réplique, l'ensemble des pièces d'artillerie de son bâtiment furent armées et prêtes à tirer, leurs cibles bien en vue, même hors de portée pour le Léviathan...
Revenir en haut Aller en bas
Le Cardinal Blanc
Écuyer
Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/11/2011
Messages : 71
Royaume : Empire Arshee d'Ical
Titre : Dictateur de Soléandre

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Lun 9 Juil - 1:39

Archeror, Obad d'Ical et Cardinal Blanc du Culte d'Arbros, était un homme raffiné. Cultivé. Civilisé. Qui considérait la politique comme un art, et menait les affaires de l'État et des Cultes en artiste. Les jeux du pouvoir, le Cardinal les connaissaient, les maîtrisaient... et les aimaient. Mais Archeror d'Ical jouait toujours selon les règles. Cela n'empêchait pas l'innovation ou la maestria: tout simplement, pour le Cardinal Blanc, le pouvoir avait ses codes, ses symboles, ses chasses gardées, ses lois et ses coutumes. Ses interdits, aussi. Ses rituels, surtout. Archeror d'Ical maîtrisait tout cela. Le Patriarche était un artiste.

Les Impériaux étaient des bouchers.

Et devant pareilles bêtes, devant ces gens qui bafouaient les règles du jeu, faisaient valser le plateau et les pièces du poing, le Cardinal Blanc était totalement désemparé. Tout comme le meilleur escrimeur pouvait être terrassé par la plus sombre des brutes, Archeror d'Ical perdait tout amour envers le jeu du pouvoir lorsque se dressait devant lui un être qui, plutôt que de suivre les couloirs et d'ouvrir intelligemment les portes, défonçait les murs. Or, malgré toute leur feinte subtilité, malgré toute leur morgue, malgré tout leur mépris, les Impériaux était de ce type d'adversaire. Quel que soit le moment ou le lieu, quelle que soit l'opportunité, toujours les Impériaux agissaient pareillement. Oh, certes, ils variaient parfois les figures, mais sans jamais changer le motif. Toujours, on savait ce qu'un Impérial voulait. Presque toujours, on savait comment il comptait l'obtenir. En faisant valser le plateau... et l'adversaire. Et les valses impériales n'avaient rien d'élégantes.

Toujours imperturbable et glacial, malgré son regard rempli de mépris, le Cardinal leva lentement les mains, et recula. Il aurait bien voulu signifier à l'Empereur que le vaisseau lorathien s'était immobilisé bien avant que le Léviathan ne crache son engeance, mais cela n'aurait servi à rien. Jamais Angelot, même aveuglée par ses fumées les plus sordides, n'avait vécu dans un mensonge plus grand que n'importe quel impérial. On ne raisonnait pas les fous.

On les enfermait. Ou on les abattait.

Mais l'heure n'était pas venue. Le Cardinal, à la fin de la diatribe impériale, s'était éloigné et avait disparu dans la foule, partant vers un autre quai, quittant sur un dernier et sec Vous me pardonnerez de ne pas vous croire, Impérial. Nul n'était dupe des affirmations pacifiques de l'Empereur, hormis les sots, qui pour la plupart étaient de ses gens. Et nul être, mis à part les fols ou les les plus abjects des ambitieux, ne fut gagné à la cause impériale par la morgue de l'Empereur. Tous étaient Soléandrins. Tous savaient ce qu'était une menace. Aucun n'aimait voir la souveraineté de sa Cité bafoué.

Aussi, lorsqu'une fois l'Empereur hors du Port, le Cardinal fit avancer la garde jusqu'à ce que le dernier garde Pourpre ait réintégré la quinnquérème, nul ne jugea le geste excessif. Aussi, rares et promptement admonestés par leurs voisins furent les Soléandrins qui huèrent la garde lorsqu'elle se disposa en cordon autour de la délégation Impériale, empêchant tout don d'or en tenant la foule à l'écart -des dons empoisonnés, la grand majorité le savait. Et déjà on murmurait qu'Arbros et la Cité seraient généreux, et leurs dons moins néfastes.

Des acclamations se firent même entendre lorsque, du haut des remparts, l'on vit trois navires battant pavillon soléandrin se porter au devant du croiseur lorathien et de la galère du désespoir. C'étaient la de fiers navires, arborant balistes, scorpions et longues bombardes, et qui s'ils étaient de plus petite taille que le croiseur Lorathien, ne manquaient pas de Majesté. Alors que l'un des navires se portait à la rencontre du croiseur, les deux autres, menaçants, se joignirent à lui pour indiquer, sans doute possible, qu'il n'était pas le bienvenue.

La flotte soléandrine n'était pas toute entière dans le port. Le Cardinal l'avait faite sortir en manoeuvre, dès les premières rumeurs... et avait cru bon de laisser les mers occupées. Maintenant, plus rien ne justifiait les agissements impériaux...
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Lun 9 Juil - 14:19

Au moment où le Sombre Empereur s’apprêtait à quitter le port, comme un seul homme, les Gardes Pourpres pivotèrent d'un quart de tour. Ils faisaient maintenant face à leur Souverain, la hampe de leur hallebarde frappa par trois fois le pavé soléandrin, puis, comme il était d'usage, dans un mouvement des plus ordonné reculèrent lentement vers l'intérieur de la quiquérème d'or : on ne tournait pas le dos à l'Empereur. L'avancée des gardes soléandrins n'eut aucune incidence sur le déroulement de cette manoeuvre protocolaire, le pas ne fut aucunement accéléré...

Lorsque tous furent remontés à bord, la passerelle se releva et le passage se referma. C'est alors que, soudainement, l'ensemble des innombrables bouches à canon du Léviathan s’ouvrirent, et que, comme le voulait la tradition de la marine du Gortork, l'Empereur fut salué par trois salves de canon, tirées à blanc, qui résonnèrent dans toute la baie.

C'est donc sous le tonnerre des pièces d'artillerie que le cortège repris sa route vers le palais. Mais ce boucan n'était rien, pour les soléandrins, face au silence assourdissant des services de leur souverain et à la criante absence du Duc. Nombre d'entre eux virent d'un mauvais oeil le retour des temps de décadence, ceux du "Dictateur" et du "Gouvernement Absent". C'est Eregain qu'ils avaient porté au pouvoir face à la cruauté des Trois, pas Archeror, pas celui qui les avait abandonné, laissant le champ libre aux Tyrans !

A présent qui s'opposait à la mainmise d'Arbros, au puritanisme de son clergé qui se coyait tout permis dans la Sainte Cité ? Le Duc qui, à peine monté sur son trône, semblait déjà avoir abdiqué ? Seuls les Impériaux, malgré leurs nombreux travers, semblaient à présent en mesure de tenir en échec le Cardinal Blanc et son ambition démesurée, comme venait de le démontrer l'arrivée de l'Empereur qui avait fait vaciller la légendaire fermeté de l'Obad d'Ical.


**********


En mer la galère du désespoir qui s'était porté à la rencontre du vaisseau de guerre intrus se heurta à un tour de magie qui n'eut pour d'autre effet que de briser ses défenses magiques. Le frêle bâtiment envoyé en ambassade pour sonder les intentions de l’inattendu trois-mâts, n'ayant guère reçu l'ordre de répondre à une agression, s'immobilisa. L'Emissaire hurla alors, en réponse au Vice-Amiral :

Sa Noirceur le Sombre Empereur de l'Empire Noir du Gortork débarque en ce moment même sur les quais de Soléandre ! Notre arrivée était connue de Son Altesse le Duc Eregain en personne, seul et unique souverain de la Cité ! Votre méconnaissance de cet état de fait, l'étrange raisonnement qui vous a conduit à avertir les autorités religieuses et non le dirigeant soléandrin, le fait que votre vaisseau ait pénétré sans autorisation dans les eaux dépendant de la forteresse de Rzulmeartz et que vous vous y trouviez encore, ainsi que la nécessité pour la marine Impériale d'assurer la sécurité de cet évènement expliquent la désagréable situation que nous rencontrons...

C'est alors que les canons tonnèrent.

La cérémonie s'achève Excellence, le Léviathan va bientôt quitter les abords du port de Soléandre pour celui de Rzulmeartz... Vous pourrez reprendre votre route dès que la voie sera dégagée... Tentez à nouveau d'attenter à l'intégrité d'un bâtiment de Sa Majesté et il vous en cuira !

Sur ce, les navires soléandrins se décidèrent enfin à pointer le bout de leurs voiles.

En retard, comme toujours... Siffla entre ses dents l'Impérial.

Le pavillon rouge fut alors abaissé, et remplacé par un fanion bleu, signe indiquant que les Lotharien pouvaient reprendre leur route, tandis que la galère filait à vive allure vers le Léviathan, qui avait entamé ses manoeuvres de retrait et progresserait bientôt vers la terrible forteresse de l'Empire, située à quelques encablures seulement de la position du "Chevaucheur d'Orage"..

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Aenarion
Grand Écuyer
Grand Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 18/06/2012
Messages : 86
Royaume : Lorath
Titre : Haut Roi

MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   Mar 10 Juil - 10:27

Ignorant entièrement l'Infernal, les Lorathiens attendirent les bateaux soléandrins pour avancer, laissant là la Galère du Désespoir, avec ses fanions inutiles. Le Chevaucheur de l'Orage alla à la rencontre des navires de la Flotte Soléandrine, seuls à avoir autorité en ces lieux. Plus de branle-bas de combat désormais, et le Vice-Amiral en appela au navire pilote :

"Conformément aux échanges réalisés entre les autorités soléandrines, le Duc Eregain et l'Obad d'Ical, et les hauts dignitaires du royaume de Lorath, nous demandons l'autorisation de pouvoir pénétrer au sein du port de Soléandre pour présenter à ces mêmes autorités les représentants et ambassadeurs de Lorath. En tant que Vice-Amiral des forces maritimes lorathiennes et Commandant du Chevaucheur de l'Orage, je me plierai aux exigences de la cité pour le bon déroulement de la rencontre et la sécurité des personnes qu'il m'a été donné d'acheminer jusqu'à ce lieu, et bien entendu assurer leur protection."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rumeur dans les tavernes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rumeur dans les tavernes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» SEASON 6 - rumeur, spoiler & autre
» La TNA s'invite dans la rumeur AJ Styles à la WWE
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cité de Soléandre :: Le port-
Sauter vers: