AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Empire Noir du Gortork et la Sombre Citadelle de Gortamil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: L'Empire Noir du Gortork et la Sombre Citadelle de Gortamil   Jeu 22 Sep - 13:05

Le Gortork, ou plutôt l’Empire Noir du Gortork selon sa dénomination officielle, est le coeur de l’Empire (ou Fédération) des Ténèbres. C’est dans ce pays maudit que l’Empereur des Ténèbres Gorboth siège sur son noir trône d’obsidienne.

Les « terres sombres » se situent au sud ouest de Soléandre et sont limitées à l’est est à l’ouest par deux fleuves : le Gornirtoz et le Melorthwestergoth, au nord par la puissante barrière naturelle que constituent les Monts Cendrés (ou Rashered), et au sud par la Mer du Désespoir (ces noms sont les traductions des termes impériaux, ils portent d'autres noms sur les cartes officielles) dont les eaux souvent déchainées apparaissent d’un noir profond.

La description des terres sombres se divise en trois parties : la plaine du Gortork, les Monts Cendrés et Gortamil, la puissante capitale de l’Empire.


La Sombre Plaine du Gortork :

Autrefois plaine verdoyante parcourue de majestueuses forêts, de prairies à la beauté époustouflante et aux parfums enivrants, de rivières d’eau pure et limpide, la plaine constituant la majeure partie de l’Empire Noir du Gortork a été modifiée et pervertie par le sombre pouvoir des seigneurs sombres qui y ont régné depuis que les elfes sylvains en ont été chassé il ya a des millénaires de celà.

Cette plaine est désormais un immense désert de roches volcaniques, de cendres, de forêts d’arbres morts et calcinés, parcouru de fleuves de lave éternels s’écoulant des Monts cendrés à la Mer du Désespoir.

Il y a bien longtemps que le soleil ne brille plus sur le Gortork, constamment voilé par une épaisse couche nuageuse issue du sombre pouvoir de Gortamil. Que la lumière rougeoyante de la lave est, avec la faible lueur du soleil qui arrive traverser les épais nuages, la seule source le lumière de l’Empire Noir.
Il ya a bien longtemps que les parfums enivrants des prairies a été remplacés par l’odeur pestilentielle des vapeurs soufrées s’échappant des crevasses parcourant le sol torturé.

Ca et là des campements de travaux, de puissantes forteresses et de sombres villes, telles que la grande Schamedar ou la puissante cité portuaire de Manshaka, se dressent sur la plaine.

En remontant la grande route qui relie le port de Manshaka à la toute puissante Gortamil (située au Nord Ouest de la plaine) et sur laquelle transitent les principales ressources commerciales de l'Empire (métaux, esclaves, chairs fraîches) on peut contempler l'impressionnante et effrayante barrière naturelle que constituent les Monts Cendrés.


Aperçu des paysages de la Sombre Plaine du Gortork

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth


Dernière édition par Gorboth le Jeu 22 Sep - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: L'Empire Noir du Gortork et la Sombre Citadelle de Gortamil   Jeu 22 Sep - 13:05

Les Monts cendrés :

La puissante barrière naturelle des Rashered constitue un impressionnant rempart entre l’Empire Noir du Gortork et le reste du monde sans nom.

Nombre de ses cimes se perdent dans les nuages qui flottent en permanence au dessus du pays maudit. Plusieurs volcans en éruption perpétuelle jalonnent cette chaîne de montagnes, propulsant dans l’air une grande quantité soufre, ainsi que des cendres qui se déposent sur les Monts, leur donnant leur teinte grisâtre. Des fleuves de lave éternels s’écoulent le long de leur pente et à travers tout le Gortork jusqu’à la Mer du Désespoir.

Un réseau de défense constitué de hautes tours fortifiées communiquant par signaux optiques parcourt les Monts Cendrés. Les quelques passages par les cols menant à la Sombre Plaine sont ainsi fortement défendus et surveillés en permanence.

En ces montagnes subsiste le dernier lieu de résistance à l’Empereur Gorboth. En l’antique cité fortifiée, en partie souterraine, de Furghtamil se réunissent les esclaves, prisonniers et parias de la société impériale ayant parvenu à s’échapper. L’Empereur tolère pour le moment son existence en échange d’un tribut imposé à ce dernier lieu de liberté (de l’or, des métaux, et des habitants qui auront l’honneur d’être sacrifiés à Astaroth, divinité tutélaire de l’Empire).


Les Rashered

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: L'Empire Noir du Gortork et la Sombre Citadelle de Gortamil   Jeu 22 Sep - 13:06

Gortamil, la Sombre Citadelle :


En suivant l’un des fleuves de lave éternels vomit par les volcans des Monts Cendrés, on arrive en vue du lieu le plus effrayant et le plus impressionnant du Gortork et de l’Empire des Ténèbres : la sombre citadelle de Gortamil. Le fleuve de lave s’écoule à travers la cité par une lourde grille située dans le mur d’enceinte et se jette dans l’abîme rougeoyant se situant en plein centre de la ville : le Furghdirpurth. Au centre de l’abîme se situe un pic émergeant des roches en fusion et dominant la cité, sur lequel a été érigée la citadelle réputée imprenable de l’Empereur.

La cité :

A l’origine le nom de Gortamil ne désignait que la citadelle du Furghdipurth. Mais, au fur et à mesure que son influence s’étendait, des habitants venus des quatre coins de l’Empire des Ténèbres vinrent s’y installer, élevant des constructions souvent anarchiques autour de l’abîme. On peut ainsi distinguer plusieurs «couches» concentriques autour de la citadelle correspondant aux différentes vagues de migration.

Les premiers à avoir installé leur demeure près du centre du pouvoir impérial sont les nobles, les fonctionnaires et les aristocrates, puis vinrent les marchands et les riches. D’où la « beauté » des quartiers enserrant l’abîme, jalonnés de véritables palais de pierres sombre, de coquettes demeures, et aux routes régulières pavées de pierre.

Puis vinrent les classent moyennes qui s’établirent dans de plus modestes demeures ; et enfin les plus pauvres venus chercher fortune qui construisirent leurs masures de manière anarchique, vivants dans des rues crasseuses et boueuses.

Afin de contenir le flot d’habitants et de protéger la Cité, il fut ordonné la construction d’une puissante muraille de pierre noire autour ce celle-ci, le Mur des Empereurs (Etzerbothwartz). Ce rempart est parsemé à intervalles réguliers de tours de défense et d’alcôves dans lesquelles sont dressées les statues des principaux personnages de l’Empire. Au Sud, dans un renfoncement de la muraille pourvu des plus puissantes tours, se trouve l’entrée principale. De part est d’autre de la porte, dans des alcôves du mur, se dressent les statues colossales du premier Empereur des Ténèbres et de Gorboth.

Au-delà du mur s’étendent à perte de vue des quartiers de masures délabrées et de tavernes glauques, baignant dans la boue, la crasse, et les miasmes provenant du fleuve empoisonné de Gornirtoz qui longe la ville. Dans ces lieux de misère extrême vivent les parias, les esclaves, les anciens prisonniers et les affranchis. Aucune fortification ne vient protéger ces pauvres âmes qui ne vivent que parce que l’Empereur le tolère.

En entrant par la porte principale du Mur des Empereurs, on accède à l’axe le plus important de la cité, qui remonte droit vers la citadelle impériale. On chemine à travers la populace grouillante et cosmopolite de cette cité de près de deux millions d’habitants (dont 850 000 intra-muros). A mi-chemin entre la citadelle et le mur, l’axe s’élargit pour former la Grand Place où ont lieu discourts politiques et exécutions, et donnant sur le temple d’Astaroth.

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: L'Empire Noir du Gortork et la Sombre Citadelle de Gortamil   Jeu 22 Sep - 13:09

La Citadelle :


- La basse Citadelle


La Citadelle, monument de pierre noire aux dimensions folles, à la fois effrayante et captivante, se dresse sur le pic situé au centre du Furghdipurth. Ce pic s’élevant à plus de cent cinquante mètres de la surface du sol et plongeant ses fondations dans le magma de l’abîme, présente une géographie particulière, en effet, ses faces Est, Ouest et Nord sont impraticables et constituent des monts enserrant une vallée centrale dont le point le plus bas se situe sur la face Sud et qui grimpe, tantôt de manière douce, tantôt de manière très raide vers le sommet du Pic qui se situe à l’extrémité Nord. Les architectes à l’origine de la Citadelle ont tenu compte de cette spécificité naturelle. Ainsi les différentes enceintes prennent appuis sur les parois Est et ouest de la « vallée ».

L’unique point d’accès à la puissante forteresse est un pont de pierre sombre dont les piles se perdent dans le gouffre incandescent. Cet ouvrage se situe dans l’alignement de l’axe principal de la cité et en est séparé par un corps de garde composé de deux tours encadrant une lourde porte d’ébène. Le pont mesure une centaine de mètres de long pour cinq mètres de large. Au niveau de chacune de ses piles, espacées de dix mètres, la chaussée est encadrée par des statues représentant des démons ou des dragons grimaçants, dont on peut remarquer que la gueule béante est creuse…

Le pont mène à la Grand Porte de la citadelle. La lourde porte de métal sombre, sur laquelle est gravée l’histoire de l’Empire, est haute d’une quinzaine de mètres. Elle se verrouille par un mécanisme complexe et est située dans une large alcôve. Des pics descendant de la muraille et montant du sol la précèdent, donnant l’impression que la porte se situe dans la gueule d’un gigantesque montre de pierre. Les dix derniers mètres du pont sont encadrés par des avancées de la première enceinte de la citadelle hérissées de tours desquelles les défenseurs, situés sur la terrasse, dans une tour, ou en utilisant les meurtrières qui percent le rempart, peuvent facilement atteindre l’assaillant avec toute sorte de projectiles. D’ailleurs, la plupart des tours sont équipées, sur la terrasse qui les domine, d’engins de siège tels que des catapultes et des balistes à répétition.

Le reste de la première enceinte s’étend de part et d’autre de la porte jusqu’aux monts encadrant la vallée. La muraille noire, haute de vingt cinq mètres, est bardée de tours. Entre chaque tour, le rempart est décoré de bas reliefs représentant les différents Empereurs s’étant succédé sur le Sombre Trône.

Derrière la Grand Porte, le chemin principal continue en ligne droite. Cette partie de la route est encadrée et protégée par deux fortins appuyés sur les parois Est et Ouest du gouffre. Ces fortins, dominant la première muraille, possèdent des tours puissantes et participent aussi bien à la défense de la chaussée qu’à celle de la première enceinte. Ces bâtiments donnent également accès à un réseau de galeries faisant le tour du pic, en face de chaque grand axe de la cité, se trouve une salle possédant une terrasse sur laquelle se trouvent des balistes géantes.

Après le passage entre les fortins, la chaussée donne accès à un escalier étroit, montant en lacets serrés le long d’une pente raide dominée par le deuxième niveau de fortifications.

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: L'Empire Noir du Gortork et la Sombre Citadelle de Gortamil   Jeu 22 Sep - 13:10

- La seconde enceinte et la Haute Citadelle :


La seconde enceinte de la Citadelle Noire domine une pente abrupte du pic. Elle est comprend un bastion adossé à la paroi Ouest. Cette véritable petite forteresse hérissée de tours et comportant un donjon est le quartier général de la Garde Pourpre. Ce bastion est prolongé par un mur barrant la route principale et s’appuyant sur la paroi Est. Cet épais rempart possède des tours à intervalles réguliers, dont les deux plus puissantes encadrent une lourde herse métallique. On accède à cette entrée par un escalier étroit et tortueux serpentant le long de la pente raide dominée par le rempart. Derrière la herse se trouve un couloir qui mène à une porte d’ébène à double battants, et est défendu par de nombreuses meurtrières creusées dans l’épaisse muraille, ainsi que par des représentations de dragons à la bouche béante, situées sur le plafond vouté, qui sont des déversoirs permettant d’asperger l’ennemi de liquide brûlant. La porte d’ébène donne accès à l’espace se trouvant entre la seconde muraille et le prochain niveau de fortifications.

Derrière la seconde enceinte se trouve une cour qui donne sur un escalier menant au troisième rempart que constitue la Haute Citadelle. Cette troisième enceinte est en réalité un immense palais-forteresse appelé Esthorpalatz (le Palais des Etrangers). C’est en effet dans ce bâtiment que se situent les ambassades et que l’Empereur loge ses hôtes. L'Esthorpalatz possède une large terrasse sur son toit pouvant accueillir un grand nombre de défenseurs, et sur laquelle émergent ça et là des tourelles où sont positionnés des engins de siège. Deux grandes avancées du palais encadrent l’escalier menant à la lourde porte du palais. Dans le prolongement de chacune de ces avancées se dressent cinq tours isolées qui défendent l’escalier. Ces tours communiquent entre elles et avec le palais par un réseau surélevé de pont-levis (chaque pont-levis est divisé en deux : une moitié rattachée à une tour, l’autre à la suivante, ce qui permet de stopper la progression de l’ennemi si l’une d’entre elles est prise). Une fois entré dans le palais, il faut trouver son chemin dans le dédale de couloirs et de salles afin d’accéder à la porte protégeant la sortie Nord.

Après l’Esthorpalatz, les parois Est et Ouest qui enserraient jusqu’alors la « vallée centrale » se rejoignent au Nord, formant le sommet du pic du Furghdipurth. Un escalier monumental, encadré de statues inquiétantes, donne accès au paroxysme de l’architecture Impériale : l’Estzerbothkragh (la Tour des Empereurs), tour noire semblant écraser le reste de la citadelle par ses dimensions hors du commun.



Aperçu de l'architecture militaire Impériale. Ce mur n'est pas situé à Gortamil : il s'agit de l'enceinte de la cité portuaire de Manshaka, néamoins son style correspond à peu près à celui que l'on retrouve dans Capitale Impériale [/u]

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: L'Empire Noir du Gortork et la Sombre Citadelle de Gortamil   Jeu 22 Sep - 13:13

- L'Etzerbothkragh : La Tour des Empereurs

Dressée au sommet de l’éperon de pierre émergeant du Firghdipurth, derrière les puissantes enceintes de la Citadelle, l’énorme construction de pierre noire s’élance vers le ciel et semble vouloir transpercer les nuages des longs créneaux acérés qui la couronnent. C’est autour du sommet de cette construction que les nuages recouvrant la totalité du Gortork gravitent, formant un vaste tourbillon nuageux. Le ciel prend d’ailleurs une teinte rouge au somment de la Tour Sombre, expression de la magie à l’œuvre dans toute la Sombre Plaine.

L’Etzerbothkragh est octogonale et s’élève vers le ciel en formant trois parties distinctes.

La première, située au niveau du sol, est la plus large et s’élève à trente cinq mètres au dessus du sol. On y accède par l’escalier monumental issu de l’Esthorpalatz. La gigantesque porte de la tour est bâtie sur le même modèle que la Grand Porte de la Citadelle. A chaque somment de l’octogone se trouve une tour de défense. Les murs de ce premier niveau sont garnis d’un enchevêtrement de statues, de tourelles émergeant de la paroi, et de meurtrières. Au niveau de la terrasse crénelée dominant cette première partie de la tour, des gargouilles grimaçantes semblent vouloir s’extirper des parois.

La partie intermédiaire de la tour est moins large que la première (d’où l’existence d’une terrasse au changement de niveau). Bâtie dans le même style architectural que le premier niveau, elle s’étire jusqu’à une seconde terrasse crénelée. Au fur et à mesure qu’elle s’élève, la largeur de cet « étage » rétrécit, afin d’en accentuer l’impression de hauteur. La deuxième terrasse se trouve à près de cent mètres du sol.

La troisième et ultime partie de la tour est la plus longue et élancée, elle jette ses pics, tourelles, sculptures de toutes sortes, droit vers le ciel. La tour se termine par une terrasse crénelée octogonale, culminant à à peu près trois cents mètres de hauteur, et dont le sol est gravé d’un pentacle contenu dans un cercle superposé à un phénix aux ailes déployées tenant une boule de feu dans chacun de ses serres. A chaque angle de la terrasse se trouve un créneau acéré s’élevant haut dans le ciel. Les huit Hauts Créneaux, aussi appelés Dents du Dragon, forment ainsi une couronne de pierre pour la Tour Noire et pours les Empereurs qui y siègent. Depuis ce lieu dominant la cité de cinq cent mètres (les trois cents mètres de la tours s'ajoutant à la hauteur du pic), on peut apercevoir l'ensembre de la Sombre Plaine et même au delà de ses frontières...

Les dimentions incroyables de ce monstre de pierre révèlent toute la puissance et l'énergie du Sombre Trône, en effet, sans celle-ci, cette gigantesque construction s'écroulerait sous son propre poids.

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: L'Empire Noir du Gortork et la Sombre Citadelle de Gortamil   Jeu 22 Sep - 13:26

Derrière les portes de l’Estzerbothkragh se trouve le vaste hall d’entrée de la tour. Statues gigantesques, escalier monumental, étendards impériaux, tout est fait pour impressionner le visiteur, pour lui montrer la toute puissance de l’Empereur. La première partie de la Sombre Tour a une vocation plutôt militaire, on y trouve un grand nombre de dortoirs, de postes de garde, de salles d’armes et de munitions. Le Grand Escalier du hall donne accès à une salle circulaire dans laquelle se trouve une « machine d’élévation ». En effet, au vu de la taille de la Tour, un tel engin est nécessaire pour atteindre rapidement les niveaux supérieurs. Cette machine est actionnée par les prisonniers enfermés sous l’Estserbothkragh, dans des galeries souterraines sombres et humides servant de prison, dont on dit que jamais personne n’en a réchappé. Lors d’un siège, l’engin d’élévation est bien entendu mis hors d’état de fonctionnement, obligeant l’assaillant, s’il parvient à la tour (chose qui ne s’est produite qu’une seule fois), à passer par des escaliers sinueux, piégés et fortement défendus.

Dans la seconde partie de la Tour Noire, l’aspect militaire cède, au fur et à mesure des étages, la place aux pièces de cérémonie, d’apparat et de pouvoir. Dans les étages inférieurs de ce niveau, on trouve la caserne abritant l’élite de la Garde Pourpre, formant les gardes du corps personnels de l’Empereur Gorboth. Puis, en empruntant l’élévateur ou les longs escaliers, on arrive à la Grande Bibliothèque puis au Sénat Impérial.

Dans la troisième et dernière partie de la tour, tout n’est que faste et luxe. Les pièces, tantôt des salles de réception, tantôt une chapelle dédiée à Astaroth ou des appartements impériaux, sont décorées dans la plus pure architecture impériale, au style à la fois éblouissant et malsain, consistant en une alliance improbable d’or, de métal sombre, de roche noire sculptée de figures démoniaques grimaçantes et de chevaliers mourants, de tentures écarlates… C’est également là que se situe l’immense harem impérial, où sont emmenées, de gré ou de force, les plus belles femmes de l’Empire, qu’elles soient esclave, otage de guerre, présent d’alliés, ou simplement sujette de l’Empereur.
Au sommet de la tour, à quasiment cinq cents mètres au dessus de la cité, se trouve le saint des saints de ce monument à la gloire des Empereurs des Ténèbres, et le lieu dans lequel se concentrent tous les pouvoirs de l’Empire : la salle du trône. En voici une description tirée des archives de la Grande Bibliothèque de Gortamil :

Citation :
Au sommet du gigantesque Donjon de Gortamil se trouve une très grande pièce octogonale.

Ses murs sombres sont décorés de bas-reliefs représantant l'histoire de l'Empire des Ténèbres. Elle est traversée dans son axe principal par un tapis écarlate, bordé de part et d'autres de piliers monumentaux. Entre chaque pilier, un impressionnant soldat de la Garde Pourpre veille en permanence.

En suivant le tapis, les visiteurs arrivent à une volée de marches menant à une estrade à laquelle seul l'Empereur peut accéder. En effet, c'est ici que se trouve, dominant la salle, l'impressionnant trône d'obsidienne de l'Empereur, dans lequel il puise sa force.

De part et d'autre de l'estrade, on trouve les étendards de tous les vassaux de l'Empereur, et, surplombant le trône, on peut voir un immense étendard écarlate marqué du phénix impérial.

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Gorboth
Gorbynator des bacs à sable
Gorbynator des bacs à sable
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 175
Royaume : Empire Noir du Gortork
Titre : Sombre Empereur

MessageSujet: Re: L'Empire Noir du Gortork et la Sombre Citadelle de Gortamil   Lun 26 Sep - 12:15

Manshaka la Rouge

Manshaka la Rouge, grande citadelle et seconde cité de l'Empire, est aussi le siège de l'Amirauté de l'Empire. Elle doit son surnom à ses impressionnantes murailles rouge sang. Ca et là des corps suppliciés y sont suspendus, et des corbeaux viennent festoyer sur les corps vivants de prisonniers enfermés dans des cages.


Les habitations délabrés des esclaves qui s'y étendent à perte de vue hors des puissants remparts. A l'intérieur la foule des sujets de l'Empereur des Empereurs déambulent dans les artères et les nombreux marchés de cette ville-forteresse à l'ombre de deux impressionnantes constructions. En effet, chose rare dans la Sombre Plaine, Manshaka abrite deux puissants donjons : l'Etzerpalatz, siège du gouvernement du Metzertargh Etzertork, et le palais de l'Amiral Suprème.

Deux jetées et une chaîne, suspendue entre les tours aux extrémités dernières, barrent l'accès à un port militaire grouillant de vaisseaux de guerre.

Le port de commerce, le plus important de tout l'Empire, est bâti sur le même modèle que son équivalent militaire. C'est ici que débarque chaque jour une quantité impressionnante de denrées et de richesses venues des quatre coins du monde sans nom, et en particulier des contrées vassales, avant de se diffuser dans tout l'Empire.

HRP :

Etzerpalatz = Palais du Roi
Metzertargh Etzertork = "royaume de Metzertargh", Metzertargh est aussi le "nom" du Maréchal de la Légion Sud.

_________________

Gorboth, Gor Etzerboth Astaroth Gratia
Gorboth, Empereur des Ténèbres par la grâce d'Astaroth
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Empire Noir du Gortork et la Sombre Citadelle de Gortamil   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Empire Noir du Gortork et la Sombre Citadelle de Gortamil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GRAPHARONRON [réouverture en page 7]
» Hierarchie de l'empire de l'Est
» Un sombre complot [Illumina, Ision, Esprit, Ash] [TERMINÉ]
» Une ruelle sombre
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde sans nom :: Les terres de l'Ouest :: L'Empire Noir du Gortork-
Sauter vers: