AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Archiduché des Grandes-Forêts - Dramatis personae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: L'Archiduché des Grandes-Forêts - Dramatis personae   Ven 1 Juin - 0:16

L’Archiduché

Dramatis Personae


Les Alcarin, maison régnante des Grandes-Forêts

Les Alcarin règnent sur les Grandes Forêts depuis plusieurs ères Soléandrines. Parvenus au pouvoir après la chute de la Première Dynastie régnante de l'Archiduché -que l'on appelait à cette époque Archiduché de Foresdri-, ils ont jusqu'à maintenant donnés huit souverains aux Arshees. Les Alcarin gouvernent toujours deux par deux, depuis l'époque de l'Archiduc Jeanardan l'Illustre et du Grand-Maître du Culte d'Arbros Narandor l'Éclairé, frères fondateurs de la dynastie. Selon la règle de succession établie dès le premier jour de leur accession au pouvoir, le trône doit échoir au premier fils de l'Archiduc, et la Grande-Maîtrise au second -le Grand-Maître étant contraint au célibat. En cas de décès, la succession va d'abord aux fils du mort, puis à ses frères (directement à ceux-ci s'il s'agit d'une succession à la Grande-Maîtrise). Bien qu'aucune loi ne le précise, la tradition veut que jamais les deux charges ne soient confiées à une même personne, par soucis d'équilibre. La coutume a été respectée jusqu'au règne de Natugrove Alcarin.

Voici donc les grands noms de cette glorieuse dynastie. Ne sont donnés ici que les noms des Alcarin dont Soléandre a gardé soouvenir, et qui ont leur importance dans le drame qui se joue ici.


Vordegran Alcarin : Septième archiduc de la maison Alcarin. Son règne est généralement considéré comme l’un des plus glorieux des Grandes-Forêts, certains le qualifiant même d’âge d’or. Succéda à son père, mort à la guerre, alors qu’il avait déjà acquis une réputation de meneur d’hommes et de grand soldat. Initié à la pratique du pouvoir par son frère Irnegal, Grand-Maître du Culte d’Arbros, il l’exerça de manière énergique et rigoureuse et défendit farouchement les privilèges de la couronne et de la Grande Noblesse ducale. Sous sa gouverne, l’Archiduché s’étendit loin au Nord et à l’Est, atteignant son expansion territoriale maximale et s’augmentant d’un éphémère neuvième duché. Exerça lui-même, au début de son règne, la Grand’Capitainerie des armées. Jamais défait sur le champ de bataille, grand et de belle prestance, fut surnommé le Chêne Couronné. Sut maintenir étanches les frontières face aux pressions barbares et aux visées des Hauts-Elfes. Ignora superbement la Soléandre des Roys Immortels pendant toute la durée de son règne. Mourut de vieillesse après ce qui fut le troisième plus long règne de l’histoire des Grandes-Forêts.

Irnegal Alcarin : Septième Grand-Maître du Culte d’Abros de la maison Alcarin. Grand et rachitique, de caractère sombre et d’une redoutable intelligence, il parvint à la Grande-Maîtrise très jeune, après une ascension fulgurante au sein du Culte. Soupçonné d’avoir assassiné son oncle et prédécesseur, qu’il jugeait incapable, pour hâter son accession au poste suprême. Gouverna d’abord avec son père, puis, à la mort de celui-ci, avec son frère Vordegran. Effectua une impressionnante œuvre de redressement du culte du Maître des Forêts : durcit les règles des ordres, renforça la hiérarchie, affirma la suprématie du Culte sur le Trône, réinstaura l’Inquisition, favorisa les ordres guerriers, combattit le Culte d’Armélia et les diverses hérésies, étendit l’influence d’Arbros dans tout l’Ouest du monde. Rusé, redoutable politique et habile marionnettiste, fut surnommé la Noire Araignée. Atteint d’une maladie mortelle qui fit lentement pourrir son corps, se retira peu à peu du monde jusqu’à vivre reclus dans le Grand Temple de Fordras pendant plus de six siècles. Mourut avant son frère, des ravages de sa maladie.

Kelnokor Alcarin : Huitième archiduc de la maison Alcarin. Fils aîné et mal aimé de Vordegran, méprisé par Irnegal, qui songea à l’assassiner. Doté d’une intelligence limitée, fit piètre figure dans tous les domaines de gouvernance. Très faible, d’humeur inégale, il perdit le respect des grandes familles ducales et se reposa pendant la majeure partie de son règne sur la Haute Assemblée de la petite noblesse, dont le président Galleyrand fut la figure majeure du règne. Partisan d’une politique extérieure belliqueuse, bon guerrier mais piètre stratège, il perdit les territoires conquis par son père et trouva la mort sur le champ de bataille, laissant un royaume au bord de la ruine à ses héritiers.

Feror Alcarin : Huitième Grand-Maître du Culte d’Arbros de la maison Alcarin. Doté d’une vive intelligence, de tempérament calme et posé, fut formé par son oncle Irnegal sans pour autant souscrire à ses politiques conservatrices. S’effaça au début de sa Grande-Maîtrise au profit de son père l’Archiduc, dont il fut cependant un proche conseiller. Devint une des principales figures du parti de la modération, puis de l’opposition sous Kelnokor, dont il dénonça les politiques bellicistes et la gestion désastreuse. Permit un certain assouplissement de la doctrine arbrosienne, mais maintint une ligne conservatrice face aux visées des courtisans de la Haute Assemblée. Apporta le soutien du clergé à son neveu Natugrove lors de la querelle de succession qui suivit la mort de l’Archiduc Kelnokor et du Prince Héritier Kelkorian. Devint l’un des principaux conseiller du nouvel archiduc pendant la première partie de son règne, l’aidant grandement dans son œuvre de reconstruction du royaume. Adopta une attitude plus conciliante envers les fidèles d’Armélia et poursuivit l’œuvre de diffusion du Culte dans le Monde sans Nom. Mourut de causes naturelles.

Kelkorian Alcarin : Fils aîné de Kelnokor et Prince Héritier des Grandes-Forêts. Adoré par Vordegran. Droit, chevaleresque et respectant en tout point l’honneur, les lois et traditions, il tenta à maintes reprises de raisonner son père par des conseils prudents et avisés, mais refusa toujours de le confronter directement. Fut l’artisan de la plupart des victoires militaires de Kelnokor. Mourut sur le champ de bataille aux côtés de son père.

Natugrove Alcarin : Huitième archiduc et huitième Grand-Maître du Culte d’Arbros de la maison Alcarin. Deuxième fils de Kelnokor, il montra dès sa prime jeunesse des aptitudes magiques exceptionnelles qui attirèrent sur lui l’attention de son grand-oncle Irnegal. Détesté par son père, qu’il critiquait ouvertement, il bénéficia de la protection de son grand-père puis de son oncle Feror. Gravit rapidement les échelons du Culte d’Arbros, et occupait déjà le poste de légat du duché de Foresdri à la mort de son père. S’opposa à son frère cadet Jerkorian lors de la querelle de succession qui s’ensuivit. Obtint le trône grâce au soutien du clergé, de la Chancellerie et du duc de Chiro, dont il épousa la fille. Survécu à une tentative d’assassinat orchestrée par son frère et par les ducs de Laedanio et de Kardar, qu’il fit exécuter. Déplaça la capitale de Fordras à Tours-de-Lune et parvint à repousser les armées qui avaient envahi le nord des Grandes-Forêts. Dut abandonner les huitième et neuvième duché. Noua des relations avec les Répargs des Grands-Marais et les Cavalcaraïs des Plaines. Abattit l’Empire Haut-Elfe d’Analzar et perdit son fils aîné lors du premier siège de Ronces-Murailles. Soutint une lutte terrible contre les Guerriers de Zeldra, qui assassinèrent traîtreusement sa femme Althéa de Chiro et ses enfants lors d’un dîner devant sceller la paix. Fou de douleur, il massacra la quasi-totalité des meurtriers lors du tristement célèbre carnage de Shekigara. Après plusieurs années d’une guerre atroce, il parvint finalement à jeter à bas les hordes des fidèles de Zeldra. Fut victime de la peste vampirique qui décima les royaumes humains du Nord suite à la guerre mais y survécut, gardant pour unique trace de la maladie deux terribles yeux rouges.

En politique intérieure, mena une politique réformatrice d’inspiration conservatrice. La Haute Assemblée fut dissoute et Galleyrand exilé, alors que les pouvoirs de la petite noblesse étaient réduits au profit de ceux des ducs et de la Chancellerie. Confia l’administration des cités aux Chanceliers, redevables seulement à la couronne et aux ducs. Gouverna dès les premiers siècles de manière très autoritaire, ne convoquant presque jamais le conseil des ducs. Favorisa le clergé d’Arbros en lui accordant de nombreux privilèges et encouragea son expansion par l’entremise des missions. Fit du duché Foresdri une terre ecclésiastique en en confiant le gouvernement à l’Archiermite, qui exerça dès lors les pouvoirs d’un duc. Accéda à la Grande-Maîtrise après la mort de son oncle, après plus d’un millénaire de règne, et cumula dès lors tous les pouvoirs sur sa personne. Ayant toujours été sévère et ombrageux, son tempérament s’assombrit avec l’âge, et le caractère tempétueux hérité de son père se fit de plus en plus sentir suite au massacre perpétré par les Guerriers de Zeldra. Après la peste vampirique, pendant laquelle le Chancelier Hildegard Parannéen assura la gestion du royaume, son gouvernement prit une tendance nettement plus austère et conservatrice, qui trancha avec le faste des premiers siècles.

Après la défaite des Guerriers de Zeldra, cessa ses grandes campagnes, préférant étendre l’emprise des Grandes-Forêts et d’Arbros par la diplomatie et l’offensive religieuse. Prit une première fois contact avec la Soléandre des Roys, avant d’y établir un temple permanent sous Solian le Sombre. Se consacra de plus en plus au Culte et à son implantation dans la Sainte-Cité et quitta son royaume pendant des périodes de plus en plus longues, en confiant les rênes au Chancelier. Se lia d’amitié, en Soléandre, avec Masélia de Vir, pourtant armélienne. Se forgea peu à peu la réputation d’un religieux orgueilleux et intransigeant, mais habile et possédant une volonté de fer. Organisa, avec Masélia de Vir et Childéric de Padmos, le Culte panthéonnique en Soléandre, recevant le titre de Doyen du Quartier des Temples. Dénonça vivement et souvent violement les tentatives que fit la Cité fit pour déstabiliser les Cultes, tout en acquérant un pouvoir de plus en plus important . Devint, sous Baptistus, Haut-Recteur de l’Université de Soléandre et Grand Archiviste de la Cité. Participa à de nombreux conciles, et oeuvra à définir la doctrine du Panthéon malgré quelques dissensions avec les autres Grands-Prêtres. Devint peu à peu l’une des figures les plus controversées et l’un des personnages les plus puissants de Soléandre : il s’opposa à la Dame Chambellan Angelot, à l’Empereur Boriac et à Demon Kyo, Grand Inquiquisteur de Soléandre, ainsi qu’à ses anciens protégés Zurak Draken Borg et Siegfried. Fit d’Arbros le premier Culte en Soléandre, et confirma son ascendant sur les Temples. Défendit la Cité contre le Fléau avec ses armées, fut mêlé malgré lui au complot qui aboutit au vol du grimoire des Âges, obtint le Patriarcat et la maîtrise des armées suite à la révolte de Boriac. Vieux et affaibli par deux attaques et une malédiction, devint de plus en plus intraitable et colérique. Laissa peu à peu la direction du Culte en Soléandre à Chênelys Feuillelobée, puis à Kilak et au Cardinal Blanc. Rentra définitivement dans les Grandes-Forêts à l’occasion de la guerre entre l’Empire et l’Archiduché.

Malgré une intense activité en Soléandre, ne négligea pas pour autant les Grandes-Forêts, où il passa deux fois plus de temps que dans la Sainte-Cité au cours de cette période. Lança l’exploration et la colonisation de la Jungle de Chulm dont il confia le développement aux Guetteurs d’Arbros. Intensifia la création et l’implantation des Commanderies des ordres guerriers dans les terres sujettes à Arbros. Maintint l’hégémonie Arshee dans la mer de Tinan et au Nord des Grandes-Forêts grâce à une diplomatie agressive et à quelques campagnes rapides et victorieuses. À son retour définitif, orchestra la campagne contre l’Empire mais fut terrassé par une troisième attaque suite à l’anéantissement de l’armée commandée par Farlec de Kardar dans le désert de Calim. Revint à la vie lors du siège de Tours-de-Lune et affronta en duel le Sombre Empereur Gorboth au sommet de Gortamil. Signa la paix avec l’Empire, parvenant à récupérer tout le territoire perdu aux mains du Gortork mis à part le sud du Kardar. Mena une campagne victorieuse contre les forces impériales qui refusèrent d’évacuer le duché de Laedanio. Exerce toujours le pouvoir en Tours-de-Lune : son règne est d’ores et déjà le plus long de l’histoire de l’Archiduché des Grandes-Forêts.

Jerkorian Alcarin : Troisième fils de Kelnokor Alcarin. Dès son plus jeune âge, démontra de très grandes dispositions pour le métier des armes. Duelliste et soldat de renom, s’attira l’amour des militaires et fut très populaire auprès de l’armée. Aussi beau et fort qu’il était bête. Après la mort de Kelnokor, disputa le trône à son frère Natugrove sous le prétexte que l’on ne pouvait cumuler les charges d’Archiduc et de Grand-Maître du Culte d’Arbros. Soutenu par Galleyrand et certains ducs, fut défait de justesse lors des États généraux de la royauté. Tenta d’assassiner Natugrove lors de son couronnement, mais échoua. Fut exécuté sur ordre de Natugrove.

Harnaes Alcarin : Fils de Jerkorian. Exilé dans les Bois des Pins Sombres après l’exécution de son père. D’un naturel calme et prudent, ne se mêla pas de politique et se montra d’une fidélité sans failles envers son oncle. Amassa une énorme bibliothèque et devint célèbre pour son érudition. Devint troisième dans la ligne de succession de Natugrove après le massacre de la famille royale par les Guerriers de Zeldra. Fut emporté à un âge avancé par une épidémie de peste, deux cents ans avant la début de la Guerre entre l’Empire et l’Archiduché. Surnommé le Judicieux, fut cependant soupçonné par Galleyrand d’avoir trempé dans certains complots contre la famille régnante, mais rien ne fut jamais prouvé.

Derval Alcarin : Quatrième fils de Natugrove, devint Prince Héritier des Grandes-Forêts après la mort de tous ses frères. Fut pupille du duc Daufridi à Ronces-Murailles, dont il devint gouverneur. S’illustra contre les incursions des hommes du Nord. Présenta peu après Shekigara les symptômes de la même maladie qui avait emporté Irnegal Alcarin, mais ne démontra pas la même résistance que son aïeul, et en mourut après trois siècles seulement.

Valeker Alcarin : Fils aîné de Harnaes, hérita des traits de caractère et de l’habileté guerrière de son grand-père. Critiqua en privé la passivité de son père et considéra toujours Natugrove comme le seul et unique responsable de la chute de sa lignée. Eut pour mentor Galleyrand, qui choisit comme lieu d’exil le Bois des Pins Sombres. Après la mort de Harnaes, se radicalisa et commença à œuvrer pour recouvrer le trône. Rejoignit les Grandes-Forêts lors de la guerre entre l’Empire et l’Archiduché. Refusa de suivre les conseils de Galleyrand, qui l’incitait à attendre le Chute de Tours-de-Lune pour ensuite mener la résistance Arshee dans les duchés du Nord et négocier la paix avec l’Empire. Préféra rejoindre le Gortork et le maréchal -supposé rebelle- gouvernant Laedanio. Fut capturé par le duc Irilnek et condamné à mort par Natugrove Alcarin pour haute trahison.

Oreste Alcarin : Prince héritier des Grandes-Forêts. Fils unique de Derval. Né et élevé à Ronces-Murailles. À la mort de son père, Natugrove le rappela près de lui à Tours-de-Lune, où il fit de longs séjours par la suite. Accompagna son grand-père à Soléandre, où il tomba amoureux de la conseillère aux Cultes Egla, héritière de Childéric. Celle-ci disparut de la cité alors qu’elle était enceinte du Prince Héritier des Grandes-Forêts et ne donna plus de nouvelles, laissant Oreste sombre et amer. Fier et orgueilleux, démontra une témérité croissante avec l’âge mais se montra un grand meneur d’hommes. Retourna à Ronces-Murailles après son séjour en Soléandre, et fut initié au gouvernement par le duc Daufridi. Combattit et défit les dernières armées d’Analzar avec l’assistance du Grand-Maître Capitaine des Armées Nogandor, peu avant le déclenchement de la Guerre archiduco-impériale. Fut l’un des meneurs de l’armée du Nord, qui brisa le siège de Tours-de-Lune. Accompagna son grand-père lors de la campagne de Laedanio. Accusa ouvertement Natugrove d’avoir négligé le royaume au profit du Culte, et fut promis à la fille du duc Gaborg de Chiro, malgré ses réticences.

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque


Dernière édition par Natugrove le Mar 26 Juin - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: L'Archiduché des Grandes-Forêts - Dramatis personae   Lun 4 Juin - 1:05

Les Grands du Royaume

L’Archiduché des Grandes-Forêts peut compter sur un appareil administratif étoffé, dirigé par des aristocrates loyaux à la couronne, les Chanceliers. À la fois bureaucrates et grands seigneurs, les Chanceliers sont à la tête des cités de l’Archiduché, et en charge des affaires de police, du commerce, des finances, des infrastructures… Ils peuvent de plus compter sur plusieurs administrateurs : Maître des Comptes, Maître du Port, Maître du Commerce, etc., qui les supportent dans leur tâche. Les Chancelleries constituent le seul corps électif de l’Archiduché : en effet, lorsqu’un Chancelier de Cité meurt, son remplaçant est élu parmi les grands officiers de sa cité par un conseil formé de tous les Chanceliers du duché concerné. Seul l’Archiduc a le pouvoir de révoquer un Chancelier, ces derniers étant élus à vie, à moins d’un retrait volontaire. Généralement, le Chancelier de la Capitale -d’abord Fordras, puis, depuis Natugrove, Tours-de-Lune- est aussi Chancelier de Cour, c’est-à-dire le troisième personnage de l’Archiduché après le souverain et le Grand-Maître du Culte d’Arbros. Le Chancelier de Cour, Premier Conseiller de l’Archiduc, est en charge de l’administration de l’Archiduché en son entier. Les Grandes-Forêts comptent aussi plusieurs autres charges de prestige, mais dont l'importance réelle varie en fonction du caractère et de la compétence de ceux qui les détiennent.

Voici donc quelques personnages importants de la Cour:

Warenten Fordréen : Chancelier de Fordras et Chancelier de Cour des Grandes-Forêts, il servit sous trois archiducs. Héritier d’une prestigieuse famille aristocratique de la capitale, il entra dès son plus jeune âge au service de la Chancellerie de Fordras. Gestionnaire avisé, doté d’une autorité naturelle, il fut secrétaire personnel du Chancelier Brateor, avant d’être nommé Maître des Comptes de la Cité. Promu Maître des Comptes de la Cour après seulement deux siècles de services, puis Grand Maître des Comptes. Dépêché à titre de gouverneur dans les Bois d’Argent -un royaume Arshee mineur, destiné à devenir le neuvième duché des Grandes-Forêts. Rappelé à Fordras après la mort de Brateor, et nommé Chancelier de la capitale par Vordegran. Le servit pendant près d’un millénaire, et fut reconduit sous Kelnokor. Tenta tant bien que mal de stopper le déclin de l’Archiduché, et parvint à préserver en grande partie le trésor royal qui servit à financer le reconquête sous Natugrove. Refusa d’abandonner Fordras après la mort de Kelnokor, malgré les directives de Galleyrand, et défendit héroïquement la capitale contre les Guerriers de Zeldra. Blessé, les membres de sa garde personnelle durent l’évacuer de force lors de la Chute de la Cité. Rétabli juste à temps pour les États généraux de la royauté, offrit son soutien à Natugrove, dont il fut l’un des proches conseillers. Mourut de causes naturelles, après trois millénaires de service.

Neremor Galleyrand : Dit Galleyrand. Aristocrate de haute naissance, boiteux, devait à l’origine poursuivre une carrière ecclésiastique. Remarqué par Irnegal, qui ne l’aimait guère et le soupçonnait d’impiété, mais qui reconnaissait son intelligence et ses grandes capacités. Quitta le Culte d’Arbros -ou en fut renvoyé- et entra au service de Vordegran. Ambassadeur dans plusieurs royaumes du Nord et du sud de la mer de Tinan, puis auprès de l’Empire d’Analzar. Nommé Maître de la Diplomatie par Vordegran, il accéda à la présidence de la Haute Assemblée -qui ne possédait alors aucun pouvoir- en remerciement de ses services. Très proche du Prince Héritier Kelnokor, il devint son Premier Conseiller une fois celui-ci Archiduc. Fit de la Haute Assemblée un Haute Cour de Justice et un Conseil législatif pour la couronne. Vénal et roué, totalement immoral, ne parvint pas à raisonner l’archiduc, qui quitta les sentiers de la modération pour suivre ceux de la guerre. Après la mort de Kelnokor, soutint Jerkorian, mais le désavoua après sa tentative de Coup d’État. Fut néanmoins exilé par Natugrove pour corruption. Conseilla, lors de son exil des les Bois des Pins Sombres, les héritiers de Jerkorian. Rappelé à la Cour par Natugrove après la première guerre entre l’Empire et l’Archiduché, pour des raisons obscures. Négocia le traité de Tours-de-Lune. Doyen des Arshees, occupe présentement le poste de Maître de la Diplomatie.

Hildegard Parannéen : Chancelier de Tours-de-Lune et Chancelier de Cour des Grandes-Forêts. Né d’une grande famille ayant ses domaines dans les sauleraies du Lac de la Lune, et ayant déjà donné trois chanceliers au duché. Débuta sa carrière dans l’administration des mines des massifs d’Argent, dont il prit rapidement la tête. Maître du Protocole à la cour du duc de Tours-de-Lune, puis Chancelier de la Cité à un très jeune âge. Se fit remarquer pour son efficacité et son sérieux, de même que pour sa droiture et sa sévérité. Habile politicien malgré tout, appuya Natugrove lors de la succession de Kelnokor -il était alors le plus jeune des Chanceliers de l’Archiduché. Proche de Natugrove, fut pressenti comme le successeur de Warenten à la Chancellerie de cour, impression confirmée lorsque Natugrove déplaça la capitale de Fordras à Tours-de-Lune. Pendant les premiers siècles du règne de Natugrove, mena les réformes de l’administration et contribua à la réfection de l’appareil législatif aux côtés de Warenten. Administrateur hors pair, il succéda à Warenten à la mort de ce dernier. Homme de confiance de l’Archiduc, responsable des dossiers économiques, judiciaires et administratifs. Grand capitaine, servit parfois dans l’armée, notamment lors de la guerre contre Analzar et dans le long conflit qui opposa l’Archiduché aux Guerriers de Zeldra. Coadjuteur du royaume, dirigea les Grandes-Forêts pendant les absences de Natugrove et fut régent pendant chacune des périodes qui suivirent les attaques que subit l’Archiduc. De tendance conservatrice, fut surnommé l’Arbre de Fer, sa rigueur et sa fidélité aux Alcarin étant devenues légendaires. Très aimé du peuple, il constitue l’indispensable soutien de Natugrove, et est la deuxième figure du régime.

Himsilf Oldegan : Haut-Recteur de l’université de Tours-de-Lune et plus célèbre savant des Grandes-Forêts après Chênelys Feuillelobée. Spécialiste des « résonances » et des ultrasons, a passé sa vie à étudier les propriétés particulières du bois de Galorni. A considérablement amélioré les troncs de résonance, arme de siège propre aux Arshees des Grandes-Forêts. Intellectuel sévère et parfois même cruel, férocement méprisant, redoutablement intelligent, s’est taillé une réputation peu enviable, mais est reconnu comme l’une des sommités du Monde sans Nom en Sciences Appliquées. Avait conçu, en vue du siège de Tours-de-Lune, un dispositif qui devait se servir de l’eau du Lac de la Lune pour inonder la Cité Basse et noyer les envahisseurs impériaux. Blessé lors de l’explosion de la Porte de Galorni, son esprit a chaviré lorsqu’il a réalisé que le Chancelier avait donné l’ordre ne pas procéder à l’inondation, tous les Arshees n’ayant pu se réfugier dans les niveaux supérieurs. A alors tenté de mettre fin à ses jours, mais a été sauvé par les Elfes d’Edhilmar. Après la fin de la guerre, a conçu et dirigé la construction de la Nouvelle Porte de Garloni. Seul athée arshee connu.

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: L'Archiduché des Grandes-Forêts - Dramatis personae   Mar 26 Juin - 1:01

Les Hauts Seigneurs: les ducs


Le système féodal ne s'est que peu implanté dans l'Archiduché des Grandes-Forêts. On n'y trouve pas de liens de fidélité complexes et vastes, ni de seigneuries aux allégeances complètes. Il y a certes une noblesse, mais cette noblesse n'est pas basée sur le territoire: seul le sang -la Sève-, la faveur du Dieu et l'antiquité d'une lignée séparent les aristocrates des non nobles. Un noble arshee, qu'il soit issue de la petite ou de la haute aristocratie, ne possède ni château ni fief: les terres appartiennent à la Couronne ou à Arbros.

Bien évidemment, la Sève Ancienne jouit d'importants privilèges, et le statut de noble s'accompagne d'un apparat bien défini. Multiples sont les chemins qui s'ouvrent à l'aristocrate, et tous sont glorieux. Ceux qui choisissent de se vouer au service de l'Archiduché et du Souverain se voient confier de multiples charges à la Cour ou dans les Chancelleries, la consécration étant bien entendu le titre de Chancelier, ou une place au conseil de l'Archiduc. D'autres préfèrent la voie militaire, et grimpent les échelons de la Grande Armée, jusqu'à devenir Maître officier ou Capitaine. Certains, enfin, s'engagent dans le Culte, et s'ouvre à eux le chemin des Ordres monastiques, ou encore le parcours sévère du Grand Clergé.

Bref, les nobles tiennent des postes de pouvoir, mais ce pouvoir est basé sur le sang, et le symbole en est la titulature de charges civiles, militaires ou religieuses, des charges qui, hormi dans quelques cas, ne se transmettent pas selon une stricte hérédité.

Il existe cependant une exception à ce système, et une exception de taille: les plus importants nobles des Grandes-Forêts, membres de la Haute Seigneurie, gouvernent héréditairement de grandes portions de l'Archiduché depuis des générations. Ce sont les Ducs, au nombre de huit lors des années de gloire de l'Archiduché, cinq uniquement maintenant -ou plutôt six, depuis la guerre archiduco-impériale, bien que ce point demeure obscur. Les Grandes-Forêts sont en effet divisées en duchés, et cette division perpétue une différenciation territoriale antérieure à l'unification du territoire sous la Première Dynastie. Un duc est souverain en son duché, en ce sens qu'il le gouverne et y possède son propre domaine et sa propre cour, que les habitants du duché sont ses sujets et que sa gestion comme sa défense lui incombent. Le duc n'est pas officier de la Couronne, contrairement aux Chanceliers: il est vassal de l'Archiduc et lui doit allégeance, mais son pouvoir se perpétue indépendamment de la Couronne. Les ducs sont ainsi les lus puissants personnages laïcs du royaume, si l'on excepte le Chancelier de Cour. Ils possèdent leur propre garde, indépendante de la Grande Armée, et devant assurer leur protection et celle de leur duché. Ce sont souvent de proches conseillers de l'Archiduc, et le Conseil qu'ils forment lors des moments de crise est le plus puissant organe de pouvoir des Grandes-Forêts.

Sous Natugrove, les Grandes-Forêts comptent sept duchés. Les deux duchés centraux, Foresdri et Tours-de-Lune, ne sont pas dirigés par des ducs. Le duché de Foresdri, ancien siège de la Couronne, est depuis Natugrove géré par l'Archiermite, donc par un pouvoir religieux. Quant au duché de Tours-de-Lune, où se situe la capitale, il est sous l'autorité directe de l'Archiduc. Reste donc cinq ducs, qui gouvernent les duchés de Mirkwood, Ronces-Murailles, Laedanio, Kardar et Chiro. Depuis la fin de la guerre archiduco-impériale, le duché de Kardar est divisé en deux: une portion, libre, est sous l'autorité directe de la vieille famille ducale. L'autre, qui prête allégeance à la fois au Trône d'Émeraude et au Sombre Trône, a vu élever au rang de duc un aristocrate de haute naissance.

Daufridi Alensa, Duc de Ronces-Murailles: Surnommé l'Inébranlable. Né au milieu du règne de Kelnokor. Le plus âgé des Ducs, il a succédé à son père à la tête du moins forestier des duchés alors que Warenten était encore Chancelier de Cour. A fait ses premières armes lors des dernières années de la guerre de reconquête. De petite taille, cavalier et soldat de talent, se battit aux côtés de Natugrove lors des Guerres contre l'Empire d'Analzar et s'y mérita l'amitié de l'Archiduc. Seigneur juste et avisé bien que sévère, fut le mentor de Valender, Derval et d'Oreste Alcarin, Princes Héritiers de l'Archiduché. Maintint vives les relations entre l'Archiduché et les petits royaumes du Nord, et entretint une amitié cordiale avec les Cavalcaraïs. Soutint le deuxième siège de Ronces-Murailles et la Dernière Guerre d'Analzar. Fut l'un des meneurs de l'Armée du Nord à la fin de la Première Guerre entre l'Empire et l'Archiduché. Considéré par plusieurs comme le plus posé et réfléchi des ducs. Père de trois enfants, deux fils et une fille. La bannière de la maison Alensa est frappée d'une tour, crénelée de ronces.

Tarvin Hérion, Duc de Mirkwood: L'un des plus fidèles compagnons de Natugrove, dont il fut l'écuyer pendant les guerres de revanche, qui brisèrent les puissances du Nord. Seigneur de belle prestance, grand et leste, fine lame et meneur d'homme charismatique. Mena de nombreuses batailles au Nord de l'Archiduché, et fit respecter la paix d'Arbros dans les petits royaumes septentrionaux. Chasseur de talent, est reconnu pour ses goûts simples qui lui valent l'amour de la soldatesque. Avare de parole et médiocre politique, mais homme d'honneur et de droiture, son influence dans les cercles de la grande aristocratie est limitée. Sa science des choses de la guerre est cependant reconnue par tous, et sa fidélité au trône est indéfectible. Fut l'un des principaux commandants arshees lors de la guerre entre l'Empire et l'Archiduché, commandant notamment la résistance à la porte de Galornï lors du siège de Tours-de-Lune. Père d'un fils unique, sa femme étant morte très jeune. Jamais remarié. Possède un frère cadet toujours en vie. La bannière de la maison Hérion est frappée d'un cerf d'argent bondissant.

Gaborg Feldon, Duc de Chiro: Neveu par alliance de Natugrove Alcarin, sa tante Althéa, fille du duc Herlean de Chiro, ayant épousé l'Archiduc peu après son accession au trône. Né quelques siècles après le mariage royal, passa de nombreuses années à la cour de Tours-de-Lune. Homme de peu de manières, de forte carrure sinon gros, d'un naturel jovial et enjoué, ce qui lui valut plusieurs moqueries. Dans sa jeunesse, fut Amiral de la flotte de Tinan, puis Gouverneur des ports de l'Ouest. Gestionnaire avisé, s'intéressa, comme tout ceux de sa lignée, au grand commerce, ouvrant les frontières du duché et structurant les échanges. Surnommé avec dérision le duc marchand, ne se mêla guère des choses militaires, mis à part lors de la Grande Guerre contre les guerriers de Zeldra. Fut l'un des architectes de la colonisation de la jungle de Chulm. Mena en personne la reconquête du duché de Kardar lors de la première guerre archiduco-impériale. Officiellement deuxième dans la ligne de succession au trône, après Oreste. Fin renard sous ses dehors débonnaires, parvint à fiancer sa fille aînée avec Oreste. Père de nombreux enfants. La bannière de la maison Feldon est frappée d'un grand navire, dont le mât figure un oranger.

Farlec Eldnenian, Duc de Kardar:Le plus énigmatique des ducs. Hautain, célèbre pour sa morgue, fier et orgueilleux, ne se mêle guère aux gens du commun et possède un esprit de caste très fort. Doté d'une intelligence peu commune, son charisme naturel est quelque peu gâché par un caractère distant. Bretteur à l'ancienne mode, enfoncé dans un honneur rigide, est respecté pour sa droiture et son talent à défaut d'être aimé. Fut éduqué à l'art militaire chez les Guetteurs d'Arbros, selon la volonté de Natugrove, qui remarqua ses talents alors qu'il était encore jeune enfant. Doté d'un talent magique immense, qui fut cependant dissimulé sur ordre de l'Archiduc. Selon certaines rumeurs, serait membre de l'Ordre Vert Profond. Meneur de troupes inspiré à défaut d'être inspirant, mais desservi par une vision hiérarchique de l'armée, dirigea les Arshees lors des deux premières batailles menées contre l'Empire. Capturé lors de la Bataille du Désert, et torturé à Gortamil. Libéré suite au Traité de Tours-de-Lune, et désormais duc du Kardar libre. La bannière de la maison Eldnenian est frappée d'une flamberge enserrée de lianes.

Irilnek Arlonë, duc de Laedanio: Le plus jeune des ducs de l'Archiduché. Occupait le Haut Siège de Laedanio depuis moins d'un siècle lors du déclenchement de la première guerre archiduco-impériale. Plutôt inconnu jusqu'alors, se forgea un nom et acquit une grande gloire lors du conflit. Garda la frontière de Laedanio après l'évacuation du duché, et mena une guerre d'embuscades meurtrière contre les Impériaux pendant de nombreuses années. Harcela les lignes impériales en continu au cours de la dernière année du siège de Tours-de-Lune avant de joindre ses forces à l'armée du Nord alors qu'elle s'abattait sur l'arrière-garde impériale. Éborgna d'une flèche le Maréchal impérial félon qui abattit traîtreusement Nogandor Tronc-de-Chêne lors de la dernière bataille du siège. Lors de la deuxième guerre entre l'Empire et l'Archiduché, mena une guérilla fructueuse contre les troupes impériales stationnées en Laedanio. Captura Valeker après la défaite impériale. Surnommé l'Archer, ses prouesses à l'arc étant célèbres. La bannière de la maison Arlonë est frappée d'un grand-duc survolant deux collines boisées.

Ifredir Alarenkë, duc du Kardar occupé: Rejeton d'une famille de la haute noblesse kardariote. Immensément riche et dépensier. Fut ambassadeur à la cour de plusieurs royaumes humains, mais ne tint jamais de haut poste dans l'administration, par peur de « rabaisser sa lignée ». Reconnu comme un original, maniéré, extraverti, très coloré, détonne avec le reste des Hauts Seigneurs. Son choix comme duc du Kardar occupé peut apparaître comme une raillerie destinée aux Impériaux, mais les amis intimes de l'aristocrate le décrivent tous comme un homme d'une extrême intelligence. Surnommé « Huan Hu », d'après une expression inconnue qu'il utilise pour ponctuer la plupart de ses phrases.

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Archiduché des Grandes-Forêts - Dramatis personae   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Archiduché des Grandes-Forêts - Dramatis personae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dramatis Personae
» Krishia
» Dramatis Personae
» le loup-garou
» B

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde sans nom :: Les terres de l'Ouest :: L'Archiduché des Grandes Forêts-
Sauter vers: