AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Retour de Karkas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aenarion
Grand Écuyer
Grand Écuyer
avatar

Masculin Date d'inscription : 18/06/2012
Messages : 86
Royaume : Lorath
Titre : Haut Roi

MessageSujet: Le Retour de Karkas   Jeu 9 Aoû - 14:03

Kamahl Athaeron avait décidé de se rendre au temple qui avait su le marquer lors de son passage avec le Cardinal Blanc. La brève vision qui l'en avait eu lui avait fait une bien curieuse impression. Il refit donc chemin inverse pour enfin arriver devant ledit temple.

Nul doute possible, ce dernier avait été un impressionnant symbole de majesté par le passé. Aujourd'hui réduit à un état bien médiocre. Les lézardes sur les murs ne manquaient pas d'affirmer le caractère quasi à l'abandon du lieu. Le domaine par lequel il venait de pénétrer, à travers une arcade séculaire qui menaçait presque de s'effondrer, avait tout de même une atmosphère qu'il ne manquait pas d'apprécier. Avec un peu d'imagination, on pouvait sans peine visualiser ce que le lieu avait été : un lieu d'importante activité, où de nombreux fidèles allaient et venaient, accueillis par un clergé associé à une divinité en particulier. Il avança sur une importante place, avec devant lui le temple en question. Il resta songeur devant les diverses ailes du bâtiment, sa partie centrale vraisemblablement circulaire, les diverses parties composant ce lieu d'histoire.

Le prêtre qui attendait sur le pas de la porte dont une partie des gonds étaient en bien piètre état se permit un haussement de sourcils, n'étant visiblement plus habitué à voir entrer des personnes dans l'enceinte du temple en question. Kamahl nota enfin sa présence, et s'avança vers lui. Ce dernier n'était plus de la première jeunesse, ses cheveux ayant depuis longtemps quitté son crâne. Son corps semblait néanmoins relativement bien sculpté, où l'avait été jusqu'il y a une dizaine d'années peut-être, le poids des ans courbant peu à peu les épaules de l'homme devant le Sang-de-Lion. Ce dernier prit la parole, d'une voix bien fragile :

"Messire ? J'ai bien failli ne pas vous remarquer, au peu de bruit de votre démarche...

C'est au regard vide qui était jeté vers lui que le Sang-de-Lion comprit enfin, la personne face à lui était indéniablement atteinte de cécité, ne s'apercevant pas outre mesure de l'obscurité naissante autour de lui. Il répondit alors :

- Bonsoir, vieil homme. Tu peux m'appeler Kamahl. Quel est donc ce lieu ?

Le Sang-de-Lion, ignorant tout du lieu, en avait même omis de citer ses origines, ou même son titre, ne souhaitant nullement tourmenter le pauvre vieil homme...

- Bonsoir, car il est visiblement le soir. Mon nom est Rodric, et je suis le Gardien de ce lieu. Vous vous trouvez actuellement aux portes du Temple de Karkas... une sale toux interrompit sa phrase, qu'il ne put reprendre qu'après avoir repris son souffle pendant de longues secondes. ...Ou du moins, ce qu'il en reste. Aujourd'hui je passe le plus clair de mon temps à cette porte, appréciant l'air frais de notre quartier. Suivez-moi, messire, si vous le voulez bien.

Rodric poussa l'un des deux battants de la porte, entrant dans la pièce principale à pas lents, prenant appui lourdement sur son bâton. Kamahl le suivit et pénétra dans le temple.

Les deux hommes se trouvaient dans une immense pièce circulaire disposant de bancs en bois en quart de cercle, dont un bon nombre était en bien piètre état. Au centre se trouvait un autel qui aurait eu bien besoin d'être rénové. Le Sang-de-Lion vit quelques membres du culte de Karkas, de bien plus jeunes hommes, en bien meilleure condition physique.

"Bienvenue en la Grande Chapelle, qui constitue le coeur de ce Temple. Mon petit-fils y entreprend désormais les offices, étant donné que je n'ai plus vraiment la force de le faire...Une nouvelle toux le secoua tandis que le Gardien prenait désormais appui à deux mains sur son bâton. ...Famille effectue le travail de Gardien de ce lieu depuis des générations, et responsable de ce lieu depuis la disparition du Maréchal Ryld. Zohaliek qu'il était. Eliminé pendant le règne des Triumviri... Enfin bon, je vais vous faire visiter...

Le Commandeur Athaeron n'avait en aucun cas la force de refuser cette demande au vieux Gardien, décidant de l'accompagner, tandis que ce dernier lui présenta les diverses ailes relativement succintement, du fait de son manque de force apparent, passant au travers des salles d'armes, anciens dortoirs, forges, armureries. Le Sang-de-Lion fut particulièrement frappé par la Grande Bibliothèque de Karkas, qui, selon Rodric, contenait des ouvrages militaires remontant aux prémices du Monde sans nom, référençant nombre de batailles et guerres menées, traités militaires, biographies et journaux des plus grands stratèges de toutes ères confondues, cartes détaillées de tous les territoires connus, ... Bien que cette dernière aile soit elle aussi frappée par l'abandon, selon le Gardien, elle était le lieu où les adeptes subsistant encore en ce lieu étaient le plus affairés et tâchaient de conserver au mieux les ouvrages du passé.

Puis, alors qu'ils retournaient vers la Grande Chapelle, le Gardien lui raconta comment son fils était mort, ne le laissant qu'avec un petit-fils bien trop jeune et impatient, ne comprenant pas le rôle qu'était le sien, celui de sa famille, attendre la venue du prochain Grand Maréchal de Karkas...

Ils entrèrent à nouveau dans la Grande Chapelle, alors que le lever de lune n'allait pas tarder.

Ils s'avancèrent tous deux vers l'Autel de Karkas quand tout à coup, dans sa tête, le Gardien Rodric entendit alors une voix impérieuse et surnaturelle, d'une puissance qui le transperça à la manière d'une lance, ne laissant pas de doute possible : le Dieu des Batailles lui-même s'était introduit dans son esprit.

"C'est LUI. Celui que J'attendais. L'héritier de Ma volonté !"

La voix s'était faite d'une telle puissance, l'invasion dans l'esprit du vieil homme d'une telle force que ce dernier s'effondra en poussant d'abord un cri, qui se transforma en râle. Le Sang-de-Lion se pencha immédiatement, s'apercevant que le Gardien était inconscient, encore vivant, mais sa vie ne tenant qu'à un fil. Ce dernier ne réalisait pas ce qu'il venait de se passer, attribuant ceci à la santé et l'âge du vieil homme...

Quelques secondes plus tard, de nombreux acolytes entourèrent le pauvre Gardien du Temple. A leur tête, sans aucun doute, le petit-fils de Rodric, qui semblait furieux de voir Kamahl en ce lieu. Torhen, car tel était son nom, ordonna rapidement à ce que l'on amène un brancard, et que le vieux Gardien soit immédiatement alité et qu'on en prenne soin. Puis, le jeune homme se tourna vers la Première Lame de Lorath, furieux :

"Veuillez partir, Messire. Votre simple présence a encore affaibli mon aïeul."

Comprenant la détresse du jeune homme, Kamahl se releva, tout en se promettant de revenir dans les prochains jours voir l'état du Gardien bien mal en point, dont il s'était pris d'affection. Ce qui ne lui ressemblait d'ailleurs pas...

L'heure avançait, et le Sang-de-Lion se dit qu'il serait bien malvenu de faire attendre son hôte. Il reprit donc à pas rapides la route vers le Bosquet Sacré d'Arbros...
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Retour de Karkas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cité de Soléandre :: Le quartier des temples-
Sauter vers: