AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Hauts-Elfes (Par Milfalath)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nalwëen Leïlindel
Insatiable Tentatrice
Insatiable Tentatrice
avatar

Féminin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 89
Royaume : Norsallia
Titre : A suivre...

MessageSujet: Les Hauts-Elfes (Par Milfalath)   Jeu 29 Sep - 16:29



Description :


Les hauts elfes sont les proches cousins des Elfes des bois et présentent de très grandes similitudes avec eux, tant sur le plan de la durée de vie éternelle que sur l’aspect physique. En effet ils sont aussi grand que leurs confrères, ont la même pureté visible sur le visage, les mêmes yeux bridés, bleus ou noirs et les mêmes oreilles longues et pointues Leur chevelure varie légèrement : en effet les cheveux des hauts elfes vont du blond au brun. De plus, leur grâce et leur beauté est encore supérieure à celle de leurs cousins, ce qui leur à valu de nombreuses fois l’appellation de peuple divin. Ils sont également aussi endurants qu’eux mais ils ignorent la douleur. Devant pleurer le combat contre le père, le fils, le cousin, le neveu, ils ont aujourd’hui enduré de telles souffrances morales que les souffrances physiques ne les atteignent pas.

Enfin la principale différence qu’on peut observer avec les elfes des bois est qu’ils ne vivent pas dans la forêt mais dans de magnifiques cités, parfaitement représentatives du savoir-faire elfique. Ils ont en effet conservé l’habileté caractéristique de ce peuple aussi vieux que la création de ce monde sans nom et ont également conservé leur don pour la magie qu’ils ont même grandement perfectionné.

Les hauts elfes font preuve d’une grande majesté, cependant ternie par leur arrogance légendaire, hormis pour quelques exceptions, qui fait d’eux un peuple à la fois admiré et peu apprécié parmi les autres races. En effet, ils se considèrent comme l’élite du peuple elfique, ce qui leur vaut un certain mépris de la part de leurs cousins ; même si cette appellation est la pure et simple vérité : les hauts elfes étaient les nobles du peuple elfique unique aux tous débuts de l’existence de la race immortelle.

Histoire :


Afin de connaître l’origine des hauts elfes, il faut remonter aux premiers temps dans la vie de ce monde sans nom. Comme dit précédemment, les hauts elfes sont à l’origine du même peuple que les elfes des bois. A cette époque, les nobles de cette race décidèrent de construire de magnifiques cités afin de prouver au monde entier que le savoir-faire elfique était de loin supérieur à tout autre. Ainsi, les arbres commençaient à être coupés, les forêts s’éclaircissaient, afin de pouvoir faire de la place aux manoirs, aux rues, aux marchés et à bien d’autres bâtiments, les architectes faisant toujours preuve de plus d’ingéniosité. Cependant, ce comportement leur valut la colère de leurs confrères, mais également celle d’Armélia et d’Arbros. La rébellion éclata, telle une révolution. Un combat s’engagea alors dans les forêts, avec d’un cotés les nobles, et de l’autre les elfes étant restés pieux et obéissant à leurs dieux. Les elfes restés conformes aux enseignements d’Armélia et d’Arbros, le combat se solda par une défaite des nobles. Aussi furent-ils bannis des forêts, et durent-ils partir pour un long exode.

Finalement, ils s’installèrent dans de vastes contrées au nord de ce monde, à proximité de la limite des contrées chaotiques. Ils bâtirent alors des cités encore plus resplendissantes qu’auparavant, en partie car, cherchant à ne plus offenser les dieux de la nature, ils choisirent non plus comme matériau de construction le bois mais la pierre. Leur habileté hors du commun leur permit de trouver le moyen de la rendre d’une blancheur éclatante et d’une grande pureté. En effet, ces cités se trouvaient à mi-chemin entre la ville et la nature qui les entourait, parfois même de grands bois étant présents à l'intérieur même de celles-ci.

Les siècles passèrent et les hauts elfes vécurent à l’abri des destructions et des ravages du mal grâce à leurs immenses murailles les protégeant de tous les assauts ennemis et les toutes-puissantes tours de magie dissuadant plus d’un assaillant.

Cependant, au fur et à mesure que le temps s’écoulait, les vents de mana chaotiques soufflaient sur les cités et commencèrent à altérer la personnalité de nombre d’hauts elfes. Certains montrèrent une forme d’immunité à ses vents, peut être car ils vénéraient encore suffisamment les dieux tels que Ilisis, Armélia et Arbros. En effet, ce fut la période de la Déchirure. Cette période fut un temps de guerre fratricide, de déshonneur et de serments, une période de sombres méfaits et de trahisons innommables. La race haut elfe causa sa propre perte. Le Chaos s’étendait sur les terres elfiques et sa main les baigna dans l’ombre. Aveuglés par l’éclat de leurs créations, les hauts elfes avaient forgé un nouveau monde en ignorant ce qui se tramait à chacun de leurs gestes. C’est ainsi que le mal en vint à œuvrer parmi eux, la guerre intensifiant leur soif de sang et l’ambition mordante assombrissant leur cœur. Le mal frappa leurs âmes. Les guides de ce peuple furent tués au même titre que ceux qui avaient entr’aperçu ce qui se passait. Le frère affrontait le frère, le père prenait les armes contre le fils, et chaque mère pleura la perte d’un proche cher à son cœur. Ceux qui avaient autrefois combattu pour sauver les domaines abattaient désormais les tours, profanaient les nobles demeures qu’ils avaient jadis construites. Cependant, pour le salut des hauts elfes encore bons, ils ne s’éteignirent pas dans la mort. Des pouvoirs plus anciens que l’aube des temps vinrent à leur aide et les sauvèrent. La victoire eut son prix en larmes, qu’ils payent encore à ce jour.

Ainsi naquirent leurs frères les plus proches et à la fois les plus éloignés, les elfes noirs, pour qui ils éprouvent à la fois une haine sans limite et une tristesse sans aucun égal, étant donné qu’ils séparèrent en deux le peuple haut elfe.
Dans leur malheur, ils se rapprochèrent de leurs ennemis d’autrefois, les elfes sylvains avec qui ils renouèrent en partie, malgré une rancune profonde dans les deux camps.
Depuis cette période, les hauts elfes durent construire de nombreux bâtiments défensifs et murs afin de se protéger de leurs frères ennemis qui les attaquèrent sans relâche, malgré une profonde accalmie depuis quelques siècles, la malédiction les obligeant à devant combattre le père ou le frère commençant à visiblement prendre fin.

Société et hiérarchie :


Les Hauts Elfes sont répartis dans des clans, d’une puissance plus ou moins grande, attachés à diverses pratiques familiales ancestrales, telle que la magie, le commerce, ou la guerre. Dans la majorité des cas, c’est le plus puissant mage présent en son sein qui est choisi pour gouverner la cité, et fait office de gouverneur et de chef des armées de celles-ci. En effet, d’une part le plus puissant mage de chaque cité fait office de doyen, a une grande expérience et peut donc efficacement se consacrer à l’amélioration des cités. De plus, sa parfaite maîtrise de la magie lui donne plein pouvoir sur les armées de la cité mais également fait de lui la plus puissante autorité religieuse de ses terres. On nomme ce puissant mage l’Archimage. Les hauts elfes n’ont cependant pas instauré des systèmes de gouvernement de proximité unicéphale. Cet Archimage préside un conseil composé habituellement de plusieurs membres, composés de deux castes représentées également, d’une part les chefs des clans les plus puissants et d’autre part les autorités religieuses de la région. Dans la majorité des cas, les hauts elfes forment des royaumes qui sont en fait des ensembles de cités dirigées par un prince ou un roi elfe.

Les hauts elfes sont plutôt renfermés sur eux-mêmes et la communication avec les autres peuples n’est pas vraiment leur fort. Ils commercent peu avec les autres peuples, malgré une monnaie qui leur permettrait de faire des échanges, celle-ci montrant une certaine constance sur le cours du marché et étant dans une bonne moyenne ; hormis avec les elfes des bois qui sont leurs frères et les nains qui les fournissent en matériaux précieux tels que le mithril, l’or, l’argent qu’ils transformeront grâce à leur habileté légendaire en de véritables chefs d’œuvre.

L’agriculture n’est pas le point fort des hauts elfes. En effet, nombre d’entre eux passent les premiers siècles de leur vie à étudier dans de vastes bibliothèques plutôt que d’apprendre les techniques de cultures dans les métairies à apprendre de quelle manière Arbros favorise la culture, la croyance en le dieu de la nature étant le meilleur engrais du monde. De plus le métier d’agriculteur est difficile pour les hauts elfes : ce peuple immortel ressent bien moins les besoins en nourriture que n’importe quel autre peuple et la demande en dons d’Arbros est donc faible et il y a donc peu de métairies chez ce peuple.

Religion :


La religion a une grande place dans la culture des hauts elfes. Les temples sont très présents dans les cités elfiques. Ils vénèrent tout particulièrement Ilisis qui est la déesse principale dans leur culture, mais Arbros et Armélia sont également très présents dans leurs croyances, n’ayant pas oublié leur jeunesse passée dans les forêts. Les autres dieux occupent une certaine place dans leur culture mais ils ne présentent que peu d’adorateurs comparés aux trois divinités énoncées précédemment. En effet on peut constater au sein de leurs cités de petits bois qui abritent des temples consacrés aux divinités de la nature ou d’imposants temples consacré à la déesse de l’air et du paradis. Leurs croyances sont extrêmement fortes envers ces dieux, cependant ils refusent de vénérer les dieux maléfiques, de peur de recréer un nouveau schisme et de faire renaître le mal au sein de leur cœur d’une grande pureté. Ils vont très fréquemment prier dans ces lieux sacrés mais il arrive également que certains hauts elfes décident de construire dans les grands jardins de leurs manoirs de magnifiques édifices à vocation religieuse.

Tradition militaire et troupes :




Les hauts elfes utilisent tant la magie que les armes conventionnelles pour se battre. Ceux qui choisissent la vocation militaire forment des troupes d’élite, utilisées afin de défendre les magnifiques cités des assauts des créatures maléfiques ne cherchant qu’à répandre le mal partout et éliminer le bien, sous quelque forme qu’il se présente. Ce peuple est bien plus axé sur la magie dans laquelle ils ont prouvé de nombreuses fois leur maîtrise absolue, mais ils ne négligent pas pour autant l'aspect militaire de leurs armées qu'ils considèrent également comme un art noble.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Hauts-Elfes (Par Milfalath)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Froisss avec les Hauts Elfes
» tuto mes haut elfes
» Hauts-Elfes/nains VS Isengard
» Mon armée Hauts Elfes
» Les nouvelles figs Hauts Elfes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Des règles et du RP :: Background :: Les races du Monde sans Nom-
Sauter vers: