AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Saison de la Sorcière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: La Saison de la Sorcière   Ven 30 Sep - 9:03

BANDE-ANNONCE

Région de Menisroth, à dix kilomètres au Nord-Est de Mirkwood, 21:54, 23 mai de l'an 52.

Dans la grotte au fond des marais brumeux bordant la region au Nord, les doigts dansants au-dessus des flammes, une créature à la peau d’ébène fixait le feu d'un regards intense. Ses compagnes, des druidesses noires au vu de leurs habits, gardaient le silence, n'osant rompre la méditation de ce qui était visiblement leur maîtresse.
Les yeux d'un bleu de cristal et aussi froids que les cimes du Monde, se mirent à chercher quelque chose.

Marevi-Kahn ne comprenait tout simplement pas la démarche. Oui la logique qui avait animé sa servante. Une esclave, cela aurait été pardonnable car ce n’était après tout qu'un outil soumis à une volonté. Mais une servante,elle, avait toutes ses chances!

-C'est une honte. Un gâchis pur et simple, oui.
Le ton doucereux exprimait pourtant de la hargne par rapport à la colère ressentie.

Marevi-Kahn se leva et alla vers le druide arshee enchaîné, aux multiples blessures et autres tortures.D'un geste vif, elle fit une énième blessure.

-C’était supposé être un mythe n'est-ce pas?Une simple légende?
Une gifle termina la tirade de l'elfe noire.
A l'instar de sa cousine Suhl-Kahn, Marevi n'avait jamais su être pragmatique et prudente aussi.

-Cette perle a une volonté propre, il faut une grande maîtrise pour espérer se l'approprier... parvint à articuler l'arshee dans un souffle rauque.

Une servante se risqua dans la conversation.
-Le complot lui n'est pas compromis, vous avez toujours votre place à la cour du Baron. La maladie que la perle répand dans le Sud de cette région reste de notre fait. Je crois que tout n'est pas perdu...


Marevi se mit à réfléchir.
-Il nous faudra agir vite pour effacer les traces de cet... imprévu. Le monastère à trois kilomètres d'ici doit subir le même sort que celui de Redolya.

Monastère de la Rose, partie ouest de la région

Le prêtre d'Arbros sonna la cloche pour le repas. La cour s'anima de religieux vaquant à leurs affaires. Cette soirée automnale était plutôt nuageuse et la nuit annonçait de la brume.

A la porte on frappa, un voyageur emmitouflait dans un manteau de cuir noir et coiffe d'un tricorne, s’avança sur son destrier noir. Il demandait l'hospitalité. Il mit pied à terre et conduit par un moine arbrosien, alla vers l’écurie...


Dernière édition par Morgan le Dim 23 Oct - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: La Saison de la Sorcière   Jeu 6 Oct - 14:44

Une chope de vin dans la main droite et un morceau de pain dans l'autre Morgan partageait le dîner des moines au monastère comme quelques autres voyageurs de passage. Il mâchouillait un morceau de fromage fourré à la sève, écoutant les discussions aux alentours. Les moines ne laissait pas les voyageurs seuls tant par souci d'hospitalité que de garder un oeil sur eux.

Un des plus vieux religieux semblait tracassé voir anxieux. La salle commune contenant les longues tables et pouvant accueillir un brouhaha digne d'une taverne, était un lieu sur pour ne pas se faire écouter par des oreilles indiscrètes.

Frère Osigmon engagea donc la conversation.Tout le monde à la table, écoutait le religieux, ses paroles entrecoupées de raclement d'assiettes et de chopes reposées sur la table.

-Ce matin à la rivière, on a retrouvé le corps d'un malheureux à la dérive. Il était dans un triste état mais bégayait encore. Des phrases inaudibles , nous ne comprenions que "rose noire" qui revenait souvent d'ailleurs.
-Qu'est-ce qu'il voulait dire?
risqua un des moines
-Je n'en sait rien du tout, répondit Osigmon. Le Frère Supérieur l'a examiné avant qu'il ne meurt de ses blessures. Il avait cette curieuse missive cachetée puis ce tatouage sur l’épaule gauche.Depuis lors, le Frère Supérieur s'est enfermé dans son bureau.
-C'est un brin étrange...
-L'homme avait une chevalière et je crois bien avoir vu les armoiries du monastère de Redolya...
-Nous sommes sans nouvelles du monastère depuis trois semaines. Depuis qu'un éboulement a bloqué l’accès...
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: La Saison de la Sorcière   Ven 14 Oct - 0:47

La voix éraillée d'un autre vieillard, un Arshee drapé de la robe verte des frères supérieurs et portant autour du coup le simple médaillon de bois gravé des prieurs, vint interrompre Frère Ogismond.

-Si le Primat de la Baronnie avait encore toute sa tête, il y a longtemps, bien longtemps que ce problème serait réglé. Il est dommage, très dommage que le Père Abbé ait été convoqué à Foresdri pour l'Assemblée. Cela ne pouvait tomber plus mal.

L'un des plus jeunes frères, un humain de noble naissance, haussa un sourcil interrogateur.

-Qu'est-ce à dire, noble prieur?

L'Arshee eut un sourire.

-C'est à dire que nous sommes à moins d'une journée de l'Archiduché. Je veux bien croire que le monastère de Redolya est sis dans les contreforts des massifs d'Alanar, mais il devrait être à nouveau accessible, et depuis longtemps. Nous sommes en plein coeur de notre zone d'influence. Un clignement d'un seul oeil du Seigneur Gardien de la Porte de Mirkwood et le Baron devrait dépêcher ses hommes pour venir à bout de cet éboulement. Ou encore laisser passer les nôtres.

Il marqua une pause.

-D'ailleurs, c'est bien ce qu'il va faire. Il semblerait que le Seigneur Abbé ait parlé de la santé déclinante du Primat aux autorités de Foresdri. Son Éminence le Cardinal Barbeng a dépêché un légat. Il a atteint la Porte ce soir même. Un oiseau vient de nous apporter la nouvelle. Le Seigneur Gardien le fera accompagner par une mission chargée de débarrasser les cols de Redolya. Le Baron a donné son accord hier. Il était plus que tant.

Il se tut. La majorité des moines, peu versés en politique, se contentèrent de hocher la tête. Mais les plus savants et les plus instruits des frères guérisseurs du monastère de la Rose poussèrent un soupir de soulagement. Avec le Primat dont la santé déclinait et le baron dans l'esprit divaguait, il était plus que temps que la région soit reprise en mains...

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: La Saison de la Sorcière   Mer 19 Oct - 18:13

Si la région était frontalière à l'Archiduché, le Baron n'en demeurait pas moins fier et indépendant. Il ne craignait pas les arshees mais n’était pas assez fou pour provoquer leur colère non plus.La Baronnie assez grande pour ce titre, était une terre divisée en quatre parties, chacune répondant de ses actes au Baron. Nord, Est, Ouest et Sud. Au centre résidait la capitale de la Baronnie siège de pouvoir et justice. La cour bien que peu nombreuse comparee aux affres des royauters et empires, se comportait en gens d'intrigues et de complots.

Indirectement, le monastère de Redolya, forteresse-cathédrale du pouvoir Arbrosien, lieu de culte rival et fraternel du monastère de la Rose, faisait les frais à l'heure actuelle des conséquences des jeux politiques.
L’éboulement de neige et de gravas disparut, on n'avait jamais revu l’équipe chargé de nettoyer le chemin.Pas plus de nouvelles de Redolya, on commençait à murmurer durement au sein du monastère de la Rose.

Des rumeurs de rivières rouges, de sorcellerie...voila ce qui parvenait aux oreilles des religieux. Choses peu rassurantes,les moines devaient agir et ce fut cela qui décida d'une expédition vers Redolya.

Monastere de la Rose,salle des repas commun, 22:34

Osigmon avait comprit le discours religieux de son confrère et s'il partageait l'opinion sur le baron et le primat, son esprit demeurait occuper par le sort de Redolya. Aucune nouvelles depuis trois semaines. Cela faisait trop. Le projet de départ était que les deux cellules religieuses soient en compétition pour répandre la foi arbrosienne, la meilleure devenant le carrefour administratif du personnel religieux de la région, un relais entre les monastères et Foresdri.

Le religieux porta sa chope à ses lèvres. Il but une gorgée et d'un raclement de gorge ramena le silence.

-J'ai pris la décision d'aller à Redolya pour statuer de la situation et faire un rapport à notre supérieur.J'ai obtenu son aval.Tout ce qu'il me reste à faire c'est de rassembler un groupe pour cette expédition. Qui est tenté?

-J'ai pour projet de me rendre la-bas aussi
, intervint Morgan pour la première fois depuis le debut du dîner.Je veux bien vous accompagner frère Osigmon...
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: La Saison de la Sorcière   Mer 19 Oct - 18:40

Le Prieur jeta un regard sévère sur Frère Ogismond, et gratifia l'inconnu qui venait de parler d'un sourire froid. Ce qu'il entendait ne lui disait rien qui vaille, et il entendait bien le faire savoir. En l'absence de l'Abbé, le pouvoir passait normalement au Prieur, et c'était parce que le Prieur Harfor était en retraite au moment de son départ que le dirigeant du monastère avait dû nommer une autre Frère Supérieur en remplacement.

-Vos décisions importent peu, Frère Ogismond, dans une telle situation. L'heure n'est pas pas aux initiatives personnelles, mais à l'action concertée. C'est attendre le Très Saint Légat qu'il nous faut, et c'est là ce que nous ferons. Il sera ici demain. D'ici là, prudence et prière. Tel est mon conseil.

Le conseil avait valeur d'ordre, tous le savaient. Le respect de la hiérarchie était inculqué très tôt chez les jeunes moines arbrosiens, et n'eut été de cela la réputation de sagacité et de sainteté du prieur eut suffit à lui valoir de nombreux appuis...

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: La Saison de la Sorcière   Dim 23 Oct - 1:59

C'est sur le coup de midi, le lendemain, que l'envoyé de Foresdri et son escorte parvinrent au monastère. L'envoyé du Cardinal Barbeng -qui, depuis son retour de Soléandre, avait monté en grade, et gérait désormais pour le Culte tous les établissements extérieurs aux Grandes-Forêts- se révéla être, étonnement, un membre du clergé régulier, ce qui était à la fois une marque de respect envers les communautés monastiques et un leurre destiné à rassurer le Primat, lui-même membre du clergé séculier.

Abbé en Foresdri, le légat Ardonose Balang était une Robe Brune, soit un rigoriste issu des anciens ordres d'ermites. Seule une mince bande verte foncée, en bordure de sa bure, trahissait son statut. Une forme de déguisement, encore une fois, pensa le Prieur en l'accueillant.

À son entrée, le légat répondit de bonnes grâces aux questions des voyageurs et des prêtres, sur l'évolution de la guerre contre l'Empire.

-Tout va pour le mieux. Je ne suis pas au fait des stratégies de Sa Très Sainte Majesté l'Archiduc, mais peu avant mon départ, l'offensive contre les Cités de la Bordure était déjà lancée, et les rumeurs de son succès se sont diffusés pendant mon voyage. Son Éminence le Cardinal Barbeng lui-même avait reçu ordre de rejoindre les troupes de Sa Très Sainte Majesté. Je ne serais pas étonné, mes très chers frères, que Rier, au moment où nous parlons, soit de retour dans le giron d'Arbros!

À ces nouvelles, les moines se perdirent en louanges et en prières. Le légat disparut ensuite pendant le reste de la journée, et les moines furent convoqués dans la Salle de la Parole alors que la nuit tombait. Ce n'est que vers dix heures qu'ils quittèrent celle-ci, et que le légat réintégra les communs, suivi par le Prieur. Accompagnés du frère Ogismond, ils se dirigèrent vers l'aventurier qui, le jour précédent, avait proposé son aide au moine. Ce fut le légat, qui, le premier, prit la parole, après avoir béni le voyageur, qui eut l'intelligence de baisser la tête lors des prières d'usage.

-Mon jeune ami, frère Ogismond ici présent m'a mis au fait de votre désir d'accompagner notre expédition. J'avoue que cela m'étonne et m'intrigue. Je ne sais trop quoi y voir: la piété du fidèle... ou la rapacité de l'aventurier? Serions-nous dans les marches lointaines et sauvages, votre aide aurait été la bienvenue, quels que soient vos motifs, j'en ai peur. Mais nos moyens sont ici plus que suffisants pour que nous puissions mener seuls notre mission.

Le religieux se tut, détaillant du regard l'homme qui lui faisait face.

-Cependant, je vous ai avoué être par vous intrigué. Votre maintien comme votre attitude trahissent une certaine connaissance du monde. Aussi, j'espère, me permettrez vous cette question: qu'est-ce qui amène un voyageur, inconnu de tous les moines ici présents, à se soucier du sort d'un monastère isolé?

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: La Saison de la Sorcière   Dim 23 Oct - 8:46

Morgan avait participait aussi à l’arrivée du Légat. Certes en retrait un peu caché dans la foule, mais il avait eu vent des dernières nouvelles.
Suite à l’Assemblée qui avait suivi et à laquelle Morgan n’était pas allée ceci étant du à son statut d’étranger, il fut accosté par le Légat en personne. Il baissa la tête comme l'exigeait les moeurs arbrosiens, après tout Morgan n’était point un rustre.
Le religieux avait donc analysé la situation oui, qu'est-ce qui pouvait bien pousser l'aventurier dans un monastère à l'aspect d'une forteresse-cathédrale, autant chef-d'oeuvre d'architecture à la gloire d'Arbros que siège de pouvoir de ce dernier?

Morgan chercha ses mots.

-Je ne crains que ce ne soit guère la piéter ou la "rapacité de l'aventurier" qui m’amène en ces lieux à la recherche du monastère. On raconte qu’après l’éboulement , une équipe fut envoyée à Redolya. Mais aucune personne n'en est revenue. Une d'entre elle était un de mes amis. J'aimerais savoir ce qu'il est devenu.Et je dois avouer que je ne suis jamais aller à Redolya , l'inconnu attirant ma curiosité.

Je me suis arrêté ici, les moines m'aidant selon la règle de l'hospitalité. J'ai donc naturellement proposé mon aide à frère Osigmon...


Dernière édition par Morgan le Mer 21 Déc - 8:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: La Saison de la Sorcière   Dim 23 Oct - 13:24

Le légat eut un semblant de sourire, sa bouche s'étirant en un pli parfaitement droit droit qui, malgré l'intention aimable, n'avait rien d'engageant.

-Voilà qui est louable. Pieuse action que d'aider un ami. Maintenant que me voilà rassuré quant à vos intentions, je dois avouer être toujours dans l'ombre quant à votre identité...

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: La Saison de la Sorcière   Lun 24 Oct - 14:35

Les Légats étaient par nature peu accommodants. Souvent au-dessus des simples religieux, et dotés d'une autorité parfois abusive, ils se plaçaient dans la ligne droite de l'oeuvre des Inquisitions.L'aventurier s'en méfiait comme de la peste, ne les côtoyant que par nécessité.
Morgan opta portant pour la carte de la franchise et répondit d'une voix neutre à l'homme.

-Mon nom est Morgan. Je parcoure les terres en tant qu'aventurier. J’étais autrefois un aristocrate à la cour de Soléandre.Le triumvirat a amené bien des changements depuis lors.

L'aventurier avait joué une nouvelle manche. Il avait mélangé la vérité et les illusions. C’était au Légat, s'il y parvenait un jour à reconstituer le puzzle de l'identité de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: La Saison de la Sorcière   Sam 29 Oct - 1:45

L'éclat des yeux du légat se fit nettement moins amical, bien que le pli de sa bouche, toujours parfaitement droit, demeura le même. Son attitude avait changé à la mention du nom de son interlocuteur, qui restait apparemment un inconnu pour tous les autres prêtres présents.

-Morgan. Un aristocrate à la cour de Soléandre. J'ai connu un homme portant votre nom, jadis. Morgan Helsing. Connu de réputation, seulement, à Foresdri et lors de mon bref passage dans la Cité, il y a longtemps. Mais il n'était pas aristocrate. Un aventurier illuminé, tout au plus... Vous avez sans doute du le connaître, ne serait-ce que de réputation.

Le ton était poli, mais le message clair. Le légat savait très bien, maintenant, qui il avait en face de lui. Quiconque appartenait au cercle de Barbeng connaissait Morgan Helsing, l'un des ennemis reconnus du Culte. Les Veilleurs comptaient parmi les ennemis les plus acharnés des arbrosiens. La présence de Morgan était, en soi, un problème.

Mais le religieux savait aussi que l'aventurier avait la plus exécrable des réputations: un parangon de bêtise et d'entêtement, disait-on dans les hautes sphères. Le Cardinal Blanc lui-même, après quelques échanges indirects avec l'homme, avait lâché un jugement lapidaire, admettant que, finalement, il y avait plus imbécile que la foule, plus stupide que le peuple: il y avait l'Aventurier, Morgan Helsing!

Bref, le légat avait devant lui un paquet de problèmes. En faisant mine -plus ou moins subtilement- de l'ignorer, il simplifiait les choses. Il n'aurait pas à refuser sa présence -et alors, Arbros sait quelles bêtises et quelles séditions auraient germé dans l'esprit de l'homme!-, ni à le faire enfermer, ce que du reste lui interdisaient les lois de l'hospitalité. Et puis, le tout était commode: même si, par le plus grand des hasards l'un des moines se révélaient connaître Morgan Helsing, il ne le confondrait jamais avec l'aristocrate que se prétendait ce Morgan. Aristocrate, dans la tête des Arshees, Helsing ne l'était nullement: il était l'Aventurier, et cela n'était guère flatteur.

Aussi le légat sourit-il.

-Nous partons demain, à l'aube. Soyez prêt.

Et sur ces mots, il s'en retourna aux affaires d'Arbros.

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: La Saison de la Sorcière   Sam 29 Oct - 17:28

Morgan resta silencieux même quand le légat partit, vaquant à ses affaires. Le voyage qui s’annonçait semblait périlleux, autant à cause de ce qui les attendait que grâce à la présence du religieux fort soupçonneux.

Il discuta quelques instants avec certains moines. Puis finalement tout le monde alla se coucher.
Dans son lit, l'aventurier réfléchissait aux implications des évènements des derniers jours. Il fit par trouver le sommeil vers minuit.

Le lendemain , Morgan attendait dans la cour entouré des moines fidèles à frère Osigmon. Celui-ci soucieux et impatient de partir, finissait d'inspecter son sac, de peur d'avoir oublier quelque chose.

-Alors on va finir par savoir ce qu'il se passe à Redolya? s'exclama-t-il soudainement, surprenant Morgan et les autres moines.
-Voyons Frere Osigmon que d'impatience! ironisa avec un sourire l'aventurier
-Je sais mais l'attente me pèse et ce silence, je persiste, n'est pas normal!

Morgan jeta un dernier coup d'oeil sur son équipement et patienta.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
Dauphin
Dauphin
avatar

Masculin Date d'inscription : 21/09/2011
Messages : 466

MessageSujet: Re: La Saison de la Sorcière   Mer 21 Déc - 8:45

Le voyage en lui-même s’était bien déroulé. Pas de brigands ni de chemins escarpés, n’étaient venus troubler le périple qui venait de s'achever il y a quelques heures.

Le Monastère de Redolya se dressait, incroyablement beau. La cathédrale-forteresse dominait complètement la vallée qui se tenait en arrière. L'architecture rappelant les gigantesques châteaux de la Renaissance Soleandrinne (époque aussi appelée "Renaissance Archerorienne") assez impressionnante laissait entrevoir un long escalier montant vers les grandes portes de l’édifice

Le groupe passa sous une arche enneigée à demi en ruine, les escaliers eux étaient plutôt intacts mais seul le vent et le silence des morts berçaient d'une mélodie mélancolique le paysage.

Finalement, il parvint devant les lourdes portes barrées de fer rouillé. Frère Osigmon poussa celle de droite dans un grincement strident, des morceaux de neige tombant sur sa bure.

Le groupe débarqua dans un hall illuminé par des bougies. La clarté jouait un jeu de lumière teintait d'ombres. Présentant l'escalier principale de marbre couvert d'un tapis vert sombre et de reliures dorées, la statue d'un mage arbrosien accueillait les visiteurs sur son socle de pierre, emprisonnée par des lierres sortant du bâton magique.
Au centre du hall, la statue faisait office de gardien et pourtant l’éclat des émeraudes finement taillées avait disparu.

La partie de l'escalier menant aux étages sur la gauche gisait brisées en deux, laissant un monticule de gravats dans sa chute.
-Eh bien c'est plutôt grandiose comme lieu, commenta Morgan pour briser le silence. J'ignorais que les Arbrosiens avaient des monastères de cette trempe. Cet édifice est gigantesque et par conséquent doit être un sacré labyrinthe.
-Ce monastère est une de nos plus belles oeuvres c'est sur. A l’époque de sa construction , il servit à initier le projet de construire des lieux de cultes imposants à la vue des voyageurs, les incitant à venir chercher refuge au sein du giron d'Arbros. Il est de type "cathédrale-forteresse". Ce lieu était pressenti pour être le carrefour entre Foresdri et cette région... jusqu’à aujourd'hui...
informa frère Osigmon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Saison de la Sorcière   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Saison de la Sorcière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
» Ouverture de la saison de la chasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde sans nom :: Les terres de l'Ouest :: L'Archiduché des Grandes Forêts-
Sauter vers: