AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des êtres étranges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Des êtres étranges   Dim 16 Oct - 9:39

Chiro, ville Arshee spécialisée dans la marine, aussi le port le plus important de l'archiduché. C'est dans la pénombre d'une soirée humide de la pluie récente qu'appareil un navire de transport arbrosien escorté par un navire de guerre.

Dans le port la garde essaye discrètement de faire partir les badauds pendant que débarquent les voyageurs. Des Guetteurs, des Inquisiteurs et plusieurs prêtres escortent des hommes du désert complètement recouvert part le tissu de leurs habits.

L'expérience de la mer fut intéressant pour les trois étrangers qui découvraient les merveilles du Monde Sans Nom. Le premier était l'Hombrien Shagar, un sortisan, une personne capable de tisser la magie pour façonner des sortilèges uniques selon ses besoins, ou ceux de celui qui commande un sortilège. Il est suivit par deux des siens, une fantasme et un autre artisan. Seulement personne hormis Shagar ne connaissait le potentiel de ceux qui l'accompagnait, peut être que le prêtre Arbrosien qui les accompagné depuis les profondeurs de la jungle de Chulm s'en doutais.



_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Lun 17 Oct - 23:58

Le voyage avait été long depuis la Jungle de Chulm, et les changements immenses depuis ses rives quasi-désertes. Dès son entrée dans la mer de Tinan, le navire qui transportait les Hombriens avait croisé nombre d'autres bateaux: pontons guerriers, rapides frégates, innombrables galères marchandes sillonnaient cette extension de la Grande Mer intérieure qui, enclavée entre l'Archiduché et Calim à l'Est et les Grands Marais à l'Ouest, remontait au Nord jusqu'au fleuve du même nom. Le fleuve de Tinan, à partir de la la limite Nord de l'Archiduché, baignait de multiples petits royaumes indépendants, avant d'atteindre sa source dans une région où des empires de plus grande ampleur s'étendait. Fourrures, bois et minerais du Nord descendaient rencontrer les soieries, les joyaux et les essences capiteuses du Sud. Chiro, capitale éponyme du duché du même nom, était situé au carrefour de ces différentes routes commerciales.

Le plus cosmopolite des duchés des Grandes Forêts s'avançait dans la mer, immense péninsule bordée par trois grandes îles. La capitale se trouvait à l'extrémité de la péninsule, dans une baie tournée vers le nord-ouest faisant face à la plus grande des îles. Luxuriante était la végétation de Chiro, célèbre pour ses agrumes, ses pêches et ses fruits de la passion. D'infinis vergers descendaient, sur les îles, en douces pentes vers la mer, tandis que d'immenses domaines agricoles parsemaient les côtés. La péninsule elle-même était plus escarpée, mais on pouvait voir au sommet des falaises tant de profondes forêts que des plantations parfaitement alignées, formant des motifs à l'esthétique parfaite. Et lorsque le relief s'abaissait un instant et que se découvrait une baie, de véritables cités, comptant souvent des dizaines de milliers d'habitants, s'offraient au regard.

Chiro elle-même était une pure merveille, sans commune mesure avec Tours-de-Soleil ni aucune des minuscules villes de la Jungle de Chulm. Autrefois troisième ville en importance dans l'Archiduché, la guerre avait suffi pour qu'elle double Tours-de-Lune au chapitre de la population. De puissantes fortifications transformaient, au Sud, un promontoire en une forteresse imprenable, mais le tout n'en était pas moins beau: de sublimes mosaïques verte, or, argent et bleu les ornaient, brillante sous l'éclat de la luen comme du soleil. Abrité derrière le promontoire se trouvait le premier port, longue langue d'eau entre la forteresse et la cité: là se trouvaient la flotte de guerre de l'Archiduché, abritée des tempêtes comme des attaques.

Au-delà s'étendait la ville elle-même, sur l'entièreté des rives de la Baie, et se poursuivant à l'intérieur des terres en de douces pentes vallonnées, jusqu'à une chaîne de rondes collines. Si, tout près du port militaire, d'immenses arbres se rendaient jusqu'à la mer pour finir par former de hautes tours s'élevant de l'eau claire, reliées entre elles par d'élégantes passerelles, la Cité marchande n'était pas Tours-de-Lune: bien vite, les Tours-Arbres cédaient leur place à une rade de pierre et aux quartiers des « Marbres Colorés »: les bâtiments de pierre, immenses et éclatants de couleurs, formaient la majeure partie de la Cité. Hormis le Quartier des Quais Argentés, près du promontoire et du port militaire, on ne voyait des Tours-Arbres que dans le centre de la capitale, à une certaine distance des ports: de gigantesque arbres couvraient trois grandes collines, accueillant le palais du Duc Gaborg et les bureaux de la Chancellerie, et concentrant sous et sur leurs branches près du quart de la population arshee de la Cité.

Mais près de la mer, et grouillant de vie comme en plein jour malgré l'heure avancée, se trouvaient d'innombrables quais et de rondes places de marché ou de ronds jardins s'avançant dans la mer, rompant la monotonie du port. Des centaines de navires de fort tonnage étaient amarrés, arborant une multitude de pavillons, et d'innombrables esquifs de plus petite taille faisaient des allées et venus entre plusieurs bâtiments et les diverses parties du port.

Trouver une place pour la navire des Guetteurs fut cependant chose aisée: l'Ordre possédait ses propres quais. Pour y parvenir, les Hombriens durent longer de longues barges Répargs, et eurent l'occasion d'apercevoir pour la première fois les puissants hommes lézards, ainsi que leurs ahurissants serpents de mer, qui traînaient leur corps effilé et infini dans l'eau chaude.

Faradar lui-même, qui ne voyait le grand port pour le cinquième fois, en avait presque le souffle coupé. Il devinait cependant que les Hombriens, incapables d'une quelconque émotion, regardaient sans voir. Pendant un instant, il en fut frustré, mais se rendit vite compte de l'inutilité de la chose: en fin de compte, Shagar et les siens souffraient d'un terrible handicap.

Dès que le navire eut accosté, Faradar descendit, escorté de quatre Inquisiteurs et autant de Guetteurs, et accompagné par les Hombriens. Il discourut rapidement avec les Représentants du Port, en habits verts et cape bleue, avant de revenir vers Shagar.

-Il semblerait bien que les choses aient changé ici aussi. Il y a guerre à l'Est, et l'Archiduc lui-même mène le combat. Aux dernières nouvelles, il avait lancé une puissante contre-offensive contre les Impériaux occupant Laedanio. Nous ne le trouverons donc point à Tours-de-Lune, dont la Chancelier a cependant toujours la gouvernance. L'Archiduc vous a convoqué, mais je ne crois pas qu'il soit sage de rejoindre l'armée. Je pense continuer vers Tours-de-Lune, et là demander audience avec le Chancelier. Mais pour l'instant, il est venu le temps du repos. Nous passerons la Nuit dans les murs des bâtiments de la Commanderie, dans la Cité haute. Cela vous sied-t-il?

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Mer 19 Oct - 5:21

- Avons-nous vraiment le choix ?

Shagar avait put apprendre durant le voyage qui était ces Impériaux, pour les arshees c'était un fléau dont le monde ferait mieux de se débarrasser. Pour les hombriens c’était encore des inconnus aux intentions belliqueuses comme ils en avaient vus tant. Et souvent qui étaient mort ou devenu fou à vouloir défier la Trame d’Ombre entière.

-Cependant si vous désirez vraiment mon avis, sachez que les dangers ne sont pas un problème pour nous.

Cette remarque prudente rappela à quel point la différence de référentiel pouvait être grande entre les deux hommes. Les hombriens suivirent les arbrosiens en directions de la Commanderie de Chiro. Profitant de la marche tranquille l’hombrien observait la cité, ses alentours et essaya de s’en imprégner. A ne pas en douter la vie à l’intérieur de cette ville devait être douce, les énergies parcourant les champs et les vergers semblaient palpiter pour Shagar. Il ne percevait pas la beauté du monde comme les autres, mais il voyait l’énergie du monde parcourir chaque pierre, chaque branche, et le corps même de Faradar semblait un ruisseau d’énergie pour l’hombrien. Tel était la vision de ceux qui vivent dans la Trame d’Ombre. Et il ressentait dans cette ville une sorte de plaisir, celle lié à la douceur de l’énergie qui semblait en union avec la terre. Cette union qui devait être agréable pour les gens vivant ici. Mais ce lien restait ténu et il percevait au loin des pulsations plus forte. Son frère, un Artisan Tisseur lui aussi percevait cette énergie, peut être mieux. Et il y prenait peut être plus de plaisir que Shagar.

À un croisement un hardien négociait férocement. Achetant des fruits pour Hadakis. Grand, portant une légère cotte de maille en dessous de ses vêtements, il avait le crane raser. L’habituel vêtement de voyage léger pour un hardien. Il était accompagné de quelques humains et elfes et chacun négociait ferme.
De l’autre côté de la rue, deux gardes, ou plutôt deux guetteur surveillait le groupe de près. Hadakis avait toujours suscité la méfiance des arshees, et cela était normal, les hardiens sont après tout une race jeune, et donc totalement imprévisible pour la race millénaire de l’Archiduché.
La présence donc de l’hardien était intrigante, mais il jouait son rôle de marchand à la perfection. Ces premiers contacts commerciaux devraient servir Hadakis pour des contacts pacifiques ultérieurs.

Alors que Shagar passait devant le fidèle de Hardani il sentit comme un léger frôlement dans son esprit et regarda qui avait ainsi pris contact avec lui. La vision aveugle de l’hombrien rencontra le regard de l’hardien. Un instant il y’eut comme un flottement. Un flottement dérangeant pour les deux hommes. Pour l’un la surprise que quelqu’un ai put sentir son pouvoir psychique. Pour l’autre que quel qu’un ai put le comprendre un court instant. Mais la seconde était terminée. Shagar continua son chemin avec les arbrosiens. Le fidèle de Hardani reprit sa négociation. Rien ne s’était passé.

-Faradar, commença le sortisan, vous m’avez expliqué que l’Archiduché est grand, mais je ne me souviens si vous m’aviez précisé la durée du voyage jusqu’à Tour-de-Lune. N'est ce pas là bas que la puissance de votre Dieu est la plus forte ?

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Mer 19 Oct - 14:09

Faradar hocha négativement la tête.

-Tours-de-Lune est certes un lieu de pouvoir, et s'y trouve le Grand-Temple d'Arbros, mais c'est la consécration du lieu par le Grand-Maître du Culte qui la rend sacré, de même que la présence du Lac. Le coeur du pouvoir d'Abros sur cette terre se trouve dans le Bosquet Sacré de Foresdri, près de la Cité-Monastère d'Arbro'rosi, où siège l'Archiermite. Ou encore sous l'écorce de l'Arbre-Père, à la frontière entre Tours-de-Lune et Foresdri. Nul ne connaît vraiment l'Archiduché qui n'a vu la forêt profonde du premier des duchés. Et nul n'y entre sans la bénédiction de l'Archiermite ou de l'Archiduc.

Le message était clair. Depuis les ravages des guerres contre les guerriers de Zeldra, l'Archiduché avait refermé ses frontières, et désormais rares étaient les étrangers vivants qui pouvaient se targuer d'avoir marcher sous les arbres immenses de Foresdri, la plus peuplée, la plus ancienne et la plus sacrée des terres arshees.

-Quant à rejoindre l'Archiduc, non. Du moins s'il ne vous réclame pas.Je ne suis pas un homme de cour, ni un soldat, et je n'oserais m'enfoncer dans un territoire en guerre. Encore lointain, qui plus est.

Faradar fit alors part de sa décision. C'était une chose bien innocente, puisque l'Inquisiteur commandant l'expédition et le Commandeur de Chiro pourraient s'y opposer, mais il entendait bien la défendre.

-Nous irons à Tours-de-Lune, et Tours-de-Lune est encore loin. Le temps du voyage dépendra de notre mode de transport. Par la voie des airs, à dos de Catraile, nous pourrions être à Tours-de-Lune dans quatre ou cinq jours, si nous volions toute la nuit durant. Par la voie de terre, il nous faudra compter cinq ou six jours pour quitter Chiro, deux pour traverser le Kardar libre et ensuite une autre semaine à travers le duché de Tours-de-Lune pour atteindre la capitale. Un voyage de deux semaines, dans le meilleurs des cas.

Vastes étaient les forêts de l'Archiduché, et il y avait une chaîne de hautes collines à franchir avant d'atteindre le centre des Grandes Forêts.

-Bien entendu, nous pourrions aussi poursuivre par voie de mer, et remonter la Rivière d'Argent à travers les gorges des Falaises, jusqu'au lac de la Lune, mais encore là il faudrait compter une semaine ou plus, car nous serions à contre-courant... La voie la plus rapide me semble la meilleure.

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Ven 21 Oct - 18:31

Les pulsations les plus fortes viennent donc de Foresdri pensa donc Shagar. Pensant en même temps aux conséquences de cela. Sans le Bosquet Sacré la divinité Arbros perdrait beaucoup. Le sortisan tenta d'imaginer l'enjeu que devait être ce lieu. Puis revenant à des considérations beaucoup plus terre à terre il repris la parole.

- Ce doit être un lieu merveilleux. Mais dite moi, quel est le peuple que représente le colosse qu'on à croisé dernièrement? Il semblait bien différent des autres personnes.

La vision aveugle de Shagar et des hombriens en général présente quelques avantages et inconvénients. Les inconvénients peu nombreux, se remarquent sur le monde physique, ils ne peuvent voir les réalités physiques des choses. Donc la beauté d'une personne ne sera pas remarqué par un hombrien, l'âge ne sera visible que par une énergie dégagé plus faiblement à mesure que la personne arrive à la fin de sa vie. Mais cela ne veux rien dire, un elfe millénaire pourra encore resplendir alors qu'un humain sera déjà mort. Entre eux, les hombriens ne se posent pas la question, ils peuvent connaitre la personne uniquement par leur énergie. Les avantages nombreux sont qu'ils peuvent faire fis des déguisements étant donné qu'uniquement une puissante magie permettra de cacher la personne. Chaque race et personne à une sorte de signature particulière. Ainsi les hombriens adaptés au monde peuvent rapidement faire la distinction entre deux parfait jumeaux ou des clones illusoire, alors que pendant leurs premiers pas, ils seraient à peine capable de distinguer un elfe d'un humain.

- J'ai hâte que notre voyage puisse continuer, ce monde est réellement plein de surprise.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Sam 29 Oct - 1:28

Faradar fut, pendant un moment surpris par la question du Hombrien. Tant de choses étranges et fascinantes, et cette question là, parmi toutes les autres... Cependant, habitué aux comportements étranges des Hombriens, il passa vite par-dessus son sentiment.

-Le colosse? L'être bleu? Hmmm... Il s'agit d'un Hardien, un habitant de la théocratie de Hadakis. Un peuple de fermiers et de marchands, enfants d'un Dieu mineur, mais ayant un rôle politique considérable à Soléandre, de par sa position géographique. Des gens étranges, mais relativement fiables...

Le prêtre se tut, et le silence s'installa. La nuit était définitivement tombée, et chez les Arshees la fatigue commençait à se faire sentir. Après une courte chevauchée dans les rues de la ville, le groupe parvint aux bâtiments de la Commanderie. Faradar et les Inquisiteurs furent immédiatement reçus par le Commandeur, et le prêtre ne revint vers les Hombriens qu'après un long entretien de plus d'une heure. Il s'empressa alors de les mettre au courant des décisions qui avaient été prises.

-Nous partirons demain soir, par la voie des airs. Mais pas à l'aide des petits Catrailes que vous avez connu dans la Jungle. Ce sont les plus grands de ces oiseaux, capables de transporter une dizaine de personnes grâce à des nacelles, qui nous transporteront jusqu'à Tours-de-Lune. Là, nous serons reçus par le Chancelier. Il s'agit du plus fidèle conseiller de l'Archiduc. Le commandeur nous fera précédé par un courrier, qui en ce moment même doit déjà voler vers la capitale. Si ce plan vous satisfait, dans une semaine, vous verrez le Palais des Archiducs, le lac de la Lune et les Arbres d'Argent...

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Lun 31 Oct - 18:15

(je sais j'étais long)

La réponse de Faradar donna plus de questions que de réponses à Shagar, mais ce dernier se garda bien d'exprimer quoi que ce soit. Ce sujet là serai approfondi plus tard. Le groupe venait d'arriver dans le bâtiment et les hombriens remisés dans leurs appartements jusqu'à que l'on ai besoin d'eux.
Après avoir pris possession des lieux et s'être mis à leurs aise, c'est à dire après avoir retirer leurs habits de voyages et obscurcit la pièce, les hombriens attendirent un peu.

- Les catrailes ? Ah C'est vrai que ces animaux sont fantastique, la vue depuis leur dos est vraiment excellente.

Après une courte pause, Shagar repris.

- Nous seront donc à Tours-de-Lune. Ce plan me satisfait entièrement, de plus je sais très bien que je n'aurai pas le choix. Je préfère donc prendre ce que vous nous offrez si gracieusement. Votre hospitalité aura été sans limite et notre voyage rapide, et je ne sais même pas ce que je fais ici avec mes frères et soeurs.

Faradar, dut reconnaitre l'ironie de la chose. De tous, les hombriens devaient bien être les plus perdu.


Dans la jungle de Chulm, à Tour de Soleil, les autres hombriens attendaient. Ils avaient été transporté en toute discrétion et leur liberté relativement restreinte. Le Commandeur n'avait rien dit explicitement, mais il les surveillaient, et ses hôtes venus d'ailleurs le savaient. L'architecte était introuvable. en vérité les arshees et même le commandeur, auraient été bien incapable de le reconnaitre car tous les mâles se ressemblait pour eux. De plus ils portaient le plus souvent de lours habits qui les rendaient totalement anonymes pour pouvoir se déplacer avec aisance au soleil. Et enfin le Commandeur, bien que droit et prompt à agir avec devoir, n'osait pas demander à leurs hôtes de tous se mettre nus pour les examiner et trouver celui qu'ils cherchaient, pour peu qu'il le reconnaisse, comme si ils étaient des criminels. Les hombriens avaient été jusque là étrange mais toujours pacifique, conciliant et diplomate.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Lun 31 Oct - 23:32

Faradar, les Inquisiteurs et les Hombriens s'envolèrent donc dès le lendemain pour Tours-de-Lune, sur le dos de ces gigantesques oiseaux qu'étaient les Catrailes de Foresdri et des Massifs de la Lune. Perchée sur leur dos, on trouvait une grande et confortable nacelle, munie d'un toit et de rideaux pour éviter aux Hombriens la brûlure du soleil. Shagar et les siens faisaient partie d'un convoi, affrété par les Guetteurs, qui ramenait nombre de membre de l'Ordre dans les Commanderies-Mères de Foresdri. Tours-de-Lune constituait l'une des haltes du voyage, plus long, qui devait mener les combattants d'Arbros au coeur des Grandes-Forêts.

Considérable, le convoi ne se déplaça pas aussi rapidement que l'auraient pu des cavaliers isolés, et cela prit cinq jours aux Hombriens pour atteindre Tours-de-Lune. Ils longèrent le côte de Chiro, d'abord vers le Nord puis vers l'Ouest, avant de traverse le bras de mer qui permettait d'éviter le Kardar Libre et de parvenir directement en Tours-de-Lune. S'ensuivirent près de deux jours au-dessus du duché, avant que les Catrailes ne survolent enfin la capitale de l'Archiduché.

Les Hombriens découvrirent la Cité par le Sud-Est. Aussi, la première chose qu'ils virent, ce fut une masse vert sombre et argent, au loin, semblable à une haute colline couverte d'arbres, ou à quelque éminence rompant la relative monotonie du relief. La région de Tours-de-Lune était située sur une sorte de plateau, qui s'élevait en pente douce et presque imperceptible depuis le sud du duché. Puis, derrière cette masse verte, se dessinait au loin un massif montagneux, au relief relativement égal, qui brillait d'une éclat argenté: c'étaient les imposants massifs d'argent, où se trouvaient les mines des Arshees, et à travers lesquels la Rivière de la Lune creusait un long et profond canyon, jusqu'à la mer de Tinan.

Enfin, ils purent bien discerner la glorieuse cité: ayant, depuis la fin du siège, retrouvés entièrement leur orgueilleux feuillage vert sombre, les Arbres-Tours de la capitale Archiducale s'élançaient à l'assaut du ciel à des hauteurs incroyables, dépassant de beaucoup la forêt alentour, pourtant plus haute qu'aucune hors des Grandes Forêts. Autour et dans la Cité, là où avaient eu lieu les combats, se dressaient maintenant de fiers arbres argentés, même les plus anciennes branches, si elles avaient été souillées, avaient vu leur feuillage tourner à l'argent sous l'effet du Chant de Natugrove.

C'était une ville fière et belle, plus belle que Tours-de-Soleil ou que Chiro, car plus mystérieuse et plus ancienne. Il s'agissait là, réellement, d'une ville Arshee.

Et, enfin, alors qu'ils n'étaient plus qu'à quelques kilomètres de la Cité, les Hombriens purent apercevoir, au Nord, entre les Massifs d'Argent et Tours-de-Lune, la surface calme et infinie du Lac de la Lune, dans l'eau pure et clair reflétait le lever de la Lune et les étoiles innombrables. Çà et là, quelques embarcations fendaient les flots, creusant des sillons blanc et argent dans l'eau calme.

Alors qu'ils descendaient, portés par les Catrailes, les Hombriens purent entendre les rires et les chants de la Cité, de nouveau pleine de vie. Ses habitants l'avaient réintégrée, et ils étaient de nouveau près de huit cent mille à vivre dans les Tours-Arbres. Cela, sans compter les soldats et les ouvriers qui s'agitaient hors-les-murs.

Shagar et les siens ne furent pas emmenés dans la Haute-Cité, dont les Tours élancées et les magnifiques bâtiments s'élevaient un peu plus haut, sur une colline qui s'avançait dans le lac -mais à moins d'être au bas de la colline même, au niveau du sol, on ne la discernait pas, tant les hauteur des arbres gommait tout. Ils furent déposés au Palais des Ambassadeurs, puisqu'ainsi ils se présentaient. La plupart des diplomates vivaient avec le Cour, mais nul étranger ne pouvait demeurer dans la Haute-Cité qui n'avait d'abord reçu la permission expresse du Chancelier.

Dès qu'il eut posé pied, sur une très haute terrasse, Faradar laissa échapper un soupir.

-Voilà. Maintenant, il nous faut attendre...

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Mer 2 Nov - 19:17

Encore une fois le voyage aérien stupéfia les hombriens, toujours peu habitué à ce moyen de locomotion.

Dans les appartement après avoir survoler la ville et atterrit dans le Quartier des Ambassades le petit groupe s'était réunit.

- Voilà. Maintenant, il nous faut attendre...

Shagar se tourna vers Faradar pour lui répondre.
- J'espère que l'attente sera assez courte. Je doit vous avez que quand vous dormez, nous nous ennuyons quelques peu. Heureusement, les livre ici ne manque pas grâce à vous.
- Dommage que vous n'en n'ayez pas sur vous non plus.
- Effectivement, mais je doute que vous les compreniez. Personne ne sait parler notre langue. En disant cela l'hombrien repensa à ce qui c'était passé dans la rue de Chiro avec le hardien.

Remarquant soudainement que le second hombrien avait retirer ses gant et s'agitait Faradar demanda à Shagar ce qu'il se passait mais ce dernier n'eut pas le temps de répondre.

- Je suis Rilk, Tisserand. Dans notre monde je fabrique des habits.

Les doigt de Rilk était d'une blanc comme la craie avec des fines rainures bleuté, contrairement à Shagar qui avait une chaine plus violette aux rainures rouges. Mais l'un comme l'autre la couleur semblait venir de sous l'épiderme, qui lui était transparent et d'un aspect gélatineux.

Les doigt était normal jusque là, rond, humanoïde, puis assez rapidement ils se transformèrent en pointes, aiguisées. D'un mouvement vif vers sa bouche il en sorti un fil noir de quelques dizaines de centimètres.. Puis un second et enfin un troisième. Les trois fils noir flottaient dans les airs. L'un disposé verticalement, les deux autres horizontalement et perpendiculaires l'un à l'autre. La précision était fabuleuse, et ils ne semblait ne pas bouger sauf quand Rilk s'en saisissait.

Puis agitant l'air autour des trois fils il sortis d'autres fils, d'une couleur verte cette fois-ci. Et il les assembla avec les fils noir comme si il était sur un écheveau.

- Les fils qu'il à sorti de sa bouche sont issu de son pouvoir. Ils permette de former une première trame sur laquelle il peut tisser les fils de pouvoirs, d'énergie, de magie. Ce lieu est proche d'une zone fortement influencer par votre dieu. Il se saisit donc de cette énergie pour en faire des fils. Ici l'énergie est assez puissante pour faire quelque chose, à Chiro il n'y avait pas assez de pouvoir.

Rilk alternait maintenant entre sa bouche et l'air, sortant à une vitesse fantastiques fils noirs et fils verts. Après quelques minutes où tous le monde, excepté les autres hombriens, regardaient stupéfaits l'ouvrage du tisserand, ils purent découvrir émerveillé une écharpe qui pouvait se mettre à la taille comme sur les épaules. L'ouvrage était relativement simple, il ressemblait à une bande de tissus d'une qualité extrême de couleur verte. Mais il était totalement imprégné de la magie d'Arbros. A ne pas en douté elle devait posséder quelques propriétés. Mais à côté de la magnifique étoffe se trouvait une fine cordelette. Rilk avait pris le temps de la tisser en même temps que l'écharpe, sans que son public ne s'en rende compte. Cependant elle dégageait le même pouvoir, plus ténu que l'écharpe certes, mais présent.

- Cette étoffe devrait faire un parfait cadeau à vos dirigeants pour leur prouver notre bonne volonté. Cette cordelette est pour vous Faradar, pour votre accueil. Rilk tendit son cadeau à leur hôte depuis le depuis tout en gardant l'étoffe sur son épaule.

Shagar fit signe au prêtre d'accepter.


_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Sam 5 Nov - 1:12

Fardar s'inclina, avec grande grâce.

-Je vous remercie. Arbros fasse que je sois digne de ce présent.

En se relevant, il aperçut du coin de l'oeil la silhouette d'un Inquisiteur, dans le cadre de la porte. Aussitôt que le religieux, logé dans une autre pièce du Palais des Ambassades, avait senti se déployer l'énergie magie, il avait accouru, chargé de pouvoir, prêt à frapper. Cependant, voyant que tout allait pour le mieux, il n'agit point, et se contenta de quitter doucement la pièce. L'événement, cependant, fut dûment noté.

Faradar, quant à lui, passa outre. Il savait très bien qu'il serait interrogé sous peu, et le présent qu'il venait de recevoir étudié et analysé. Mais ce n'était pas là ce qui devait retenir son attention.

-Notre demande d'audience à été envoyé au Palais Archiducal. Comme vous êtes présents ici en tant qu'Ambassadeurs des Nations du Sud, c'est le Maître de Diplomatie, Galleyrand, qui recevra notre demande. Nous ne pouvons malheureusement faire autrement, car l'homme n'est pas sûr. Néanmoins, l'Ordre devrait se charger de faire en sorte que, par son intermédiaire, nous rencontrions le Chancelier.

Ce dernier mot fut prononcé avec une certaine révérence. L'Arbre de Fer jouissait d'une réputation considérable dans l'Archiduché, et tous les habitants des Grandes Forêts connaissaient son nom et sa puissance.

-Je dois cependant vous avertir: nous ne sommes plus ici à la Commanderie, ni même à Tours-de-Soleil. Le Seigneur Galleyrand et le Chancelier sont des hommes considérables, que je n'ai jamais pu approché. Rares sont ceux qui ont le privilège de les rencontrer. Le Maître de Diplomatie est plus roué qu'Helan, et beaucoup plus dangereux. Il était déjà au pouvoir que Sa Majesté l'Archiduc n'était qu'un tout jeune homme. Quant au Chancelier...

De nouveau, Faradar marqua une pause. À l'évidence, l'idée de rencontrer Hildegard Parannéen l'effrayait et l'excitait à la foi.

-Quant au Chancelier, je ne vous cacherai rien: de son attitude pendant la rencontre, et de l'idée qu'il se fera de vous dépend votre sort. Sa Seigneurie est reconnue pour sa bonté et sa droiture, mais il est d'une extrême rigidité face aux usages, en tant que Premier Conseiller de la Cour. Aussi, d'ici à l'audience, apprenez, étudiez... et priez.

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Lun 7 Nov - 19:26

Le cadeau de Rilk fit plaisir à Faradar. Du moins les hombriens voulaient le croire. Ils désiraient sincèrement que les relations entre leurs peuples soient des meilleurs. Du moins jusqu'à que les guides décident autrement.

Le Tisserand fit rapidement une toile noire, où il rangea le tissu destiné au Chancelier. Il se dit qu'il devrait en faire un pour Natugrove, il avait entendu que c'était lui qui dirigeait réellement cette nation, mais se ravisa. Ce dernier était absent, le Tisserand aurait donc tout le loisir pour fabriqué un autre cadeau si cela était nécessaire.

Après avoir créer le paquet pour le second cadeau les doigts de l'hombrien redevinrent normaux et il remis ses gants.

Le temps passa sans que les hombriens s'en rendent compte. Faradar leur expliqua l'attitude à adopter et ensemble préparèrent des habits pour l'entrevue. Le prêtre demanda aussi à ce que les pièces soient sombre pour que les hombriens n'aient pas à se cacher sous leurs habits. Cela dans l'idée de montrer un respect mutuel.


Loin de là des consciences regardent le Monde Sans Nom. La partie ne fait commencer se disent-ils.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Mer 9 Nov - 2:18

Ils durent attendre une semaine et demie avant d'être reçus. Cela se comprenait -après tout, on était en guerre, et en Laedanio Natugrove s'apprêtait à fondre sur Rier-, mais l'attente n'en fut pas moins longue et déplaisante. Malgré les merveilles de la Capitale, les Hombriens étaient préoccupés: de leur rencontre avec le Chancelier dépendrait leur sort.

Faradar vint les prévenir avant même le lever du jour, les yeux encore embués de sommeil, que le Maître de Diplomatie les attendait à la première heure après le lever du soleil. Galleyrand était un homme occupé, qui passait ses soirées en mondanités jusqu'à passé le milieu de la nuit, et qui ne dormait guère que quatre petites heures avant se plonger dans les affaires qui requéraient son attention.

Escortés par l'envoyé du palais et quatre des gardes des Ambassades, et revêtus de leurs habits caractéristiques de l'Est, Shagar et les siens cheminèrent par l'Avenue Royale, qui traversait la Cité de la porte de Galorni à l'Enceinte Royale, à même le sol -le Palais des Ambassades était situé sur la terre ferme, les hauteurs des Tours-Arbres causant parfois des désagréments chez certaines peuplades. Déjà, la Cité s'animait, et le soleil jouait des le feuillage vert et argent.

Le petit groupe passa la toute nouvelle porte qui donnait accès à la Cité Haute, gardée par quatorze Gardes d'Émeraude, resplendissant dans leur habit vert et leur cotte de joyaux. Les gigantesques Tours-Arbres du Palais, du Grand Temple d'Arbros et de l'Université de Tours-de-Lune se lançaient à l'assaut du Ciel, à une hauteur vertigineuse. On pouvait voir les grandes passerelles et les innombrables terrasses du gigantesque palais archiducal, siège du pouvoir des Alcarin.

Les Hombriens passèrent la Porte des Sylvaniens, énorme, accessible par une long escalier qui, partant du sol, atteignait le septième étage de la Tour-Arbre centrale, toujours à l'extérieur. Une longue montée, qui inspirait l'humilité aux visiteurs. Ils furent ensuite guidés à travers de longs et grands couloirs décoré avec un goût exquis de tapisseries et de mosaïques, montant encore plus hauts dans le Palais, avant d'atteindre l'aile réservée aux Affaires Diplomatiques. Galleyrand, qui aimait bien contrôler les entrées et les sorties de ses gens, avait son bureau situé prêt de l'entrée principale de l'aile diplomatique. Un gigantesque bureau, comprenant hall, antichambre, bibliothèque, salon, salle d'audience, salle du conseil privé et lieu de travail. C'est dans la salle du conseil privé qu'il reçut les Hombriens et Faradar. Ce dernier, d'une nervosité extrême, était empli de révérence et de crainte. Il entrait dans des cercles de pouvoir auquel il n'avait jamais eu accès et sur lesquels il connaissait fort peu de choses.

Shagar et les siens durent patienter trois heures dans l'antichambre du Maître de la Diplomatie, qui, par habitude ou par obligation, se faisait encore attendre. Finalement, le secrétaire du diplomate vint les prévenir que son maître était prêt à les accueillir.

Le porte s'ouvrit sur une pièce plongée dans une semi-pénombre, les trois grandes fenêtres qui perçaient l'un de ses murs étant tendus de lourdes tentures. À l'extrémité de la table, un verre de sève à la main, sa canne appuyée contre son siège, se trouvait Galleyrand, qui darda sur les Hombriens et les prêtres un regard indéchiffrable une fois que la porte se fut refermé. Auparavant, son regard était resté fixé sur son verre.

À ses côtés, debout, se tenait un vieil Arshee, grand et sec, à l'air sévère et à la barbe longue et argentée. Un saule pleurant sous la lune -les armoiries du Chancelier- frappait sa tunique. Derrière, un peu en retrait, revêtu de l'habit des prêtres arbrosiens, se tenait un un autre vieillard, dont toute l'attention semblait fixé sur les Hombriens. Faradar eut l'air interloqué lorsqu'il l'aperçut -il s'était attendu à rencontrer le Chancelier et Galleyrand, seuls.

Le secrétaire de Galleyrand annonça les Ambassadeurs de l'Est, puis la porte se referma. Le Maître de Diplomatie invita alors les Hombriens à s'avancer...

-Allons, Messieurs. Ceci n'est pas une audience officielle -on ne reçoit pas de manière officielle dans pareille noirceur-, mais nous ne vous priverons pas du plaisir de nous faire montre de votre savoir-vivre... Après tout, on n'arrive pas aussi loin sans manières...


_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Jeu 10 Nov - 20:10

Lorsque Faradar arriva pour prévenir les Hombriens de l'heure de la réception il fut surpris de voir Shagar et Rilk jouer à un jeu de plateau, et la femme regarder cela alanguis sur un divan. Le plateau et les pièces étaient d'une noirceur absolu. De ce fait le prêtre eu un peu de mal à comprendre. Ce que c'était, mais il put en déduire que cela devait sembler à un jeu d'échec, ou du moins un jeu similaire.
Ils n'avaient pas dormi, comme d'habitude. Les Hombriens étaient totalement hors normes et le rappelaient par leur moindre faits et geste dans leur vie.

Rapidement après s'être préparé ils partirent. Les hombriens apprécièrent la beauté de Tour de Lune à leur manière. Ils savaient voir et ressentir le lieu, mais pas vraiment ce qu'il aurait dut leur inspirer. Contrairement à Faradar, ils n'étaient pas anxieux. Ils avaient conscience des risques, mais les vents de ce monde les avaient porté jusque là, ils pourraient continuer.

Une fois dans la salle, les hombriens s'inclinèrent sept fois devant le Cancelier, une fois devant Galleyrand le Maître de la diplomatie. Faradar ne les avaient pas prévenu de la possible présence de troisième homme, et par défaut, Shagar suivit des autres s'inclinèrent qu'une fois.

Cela fait, les hombriens retirèrent leurs habits leur servant à se cacher du soleil pour laisser apparaitre trois humanoïdes à la peau étrange et imberbe. Leur physionomie générale était semblable à des humains, ou des elfes. Rilk et Shagar portaient des habits sombre, décoré de fils verts et bleu provenant de la magie locale. La femme était la seul à avoir une chevelure dense et sombre qui lui tombait sur les épaules. Mais à l'exception de ses yeux, un voile couvrait son visage, et son corps était bien habillé pour laissé entrevoir le moins possible ses formes et sa peau.

Shagar se demanda vraiment ce que signifiait "manière" dans le langage de Galleyrand. Dans la Trame, les relations étaient informelle tout le temps. Seul le respect, la crainte ou le besoin dictait l’attitude.

Dans le doute il leur faudrait faire preuve du plus grand respect. S'inclinant une nouvelle fois, Shagar se présenta.

- Merci de nous recevoir fils d'Arbros, Hildegard Parannéen, Archichancelier de la Cour, Premier Conseiller de sa très Sainte Majesté l'Archiduc, Régent de Tours-de-Lune, Gardien de l'Ordre d'Arbros sur les terres des Alcarin. Ainsi que vous même Monseigneur Galleyrand. Permettez moi tout d'abord de me présenter ainsi que mes compagnons.

Devant le silence de ses hôtes l'hombrien continua.

- Je suis Shagar, sortisan, et temporairement la voix de mon peuple au près de vous. Rilk près de moi est un artisan. A ces mots Rilk s'inclina une nouvelle fois. La dernière personne est Seedra, une Fantasme de notre peuple. Son habit actuel est obligatoire pour des raison de commodité.

Le Chancelier et le Maître de la Diplomatie ainsi que les autres spectateurs ne savaient pas trop pourquoi, mais en posant les yeux sur la dénommé Seedra, ils furent brusquement attiré par elle et se retenaient difficilement. Elle n'était pas néfaste, au pire ils pourraient en venir à bout, mais ils savaient déjà qu'elle pouvait tout leur offrir. Shagar le savait, et pouvait voir les yeux de ceux qui se tenaient devant lui faire des efforts pour continuer à le regarder et le pas se laisser absorbé par l'inconnue. Le sortisan pensais avoir suffisamment couvert la Fantasme sans qu'elle ai l'air de sortir d'un désert. Discrètement un voile obscur mais léger la recouvrir, cessant immédiatement l'attirance qu'elle exerçait.

- En symbole de volonté d'échange cordiaux entre nos deux peuple, Rilk vous à confectionner une écharpe.

L'artisan s’avança et ouvrir son paquet pour offrir son contenu au Chancelier.

Shagar se figea d'un coups. Son expression étant ce qui se rapprochait le plus de la peur.
- Il est là, Il est le Voleur de Nom, un Guide. Ne le touchez sous aucun prétexte.


Dans le Palais, une forme ombreuse apparue devant les gardes qui stationnaient devant la porte du Maître de la Diplomatie. L'étranger, avec un ton cordial s'adressa aux gardes:
- Je suis Jinekiru. Je souhaiterai rencontrer vos dignitaires.

Rapidement l'ombre vaporeuse pris la forme un homme, relativement grand, aux cheveux bleu tombant sur ses épaules et aux vêtements totalement noir. Ses yeux formés de cercles bleutés étaient perçant. Sa simple présence relevait d'un pouvoir immense. Tout dans son maintient était royal, hautain presque, mais agréable. Sa peau comme celles des hombriens étaient translucide, laissant apparaître des rainures bleuté formant des labyrinthe sur son corps.


_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Sam 12 Nov - 3:19

Galleyrand, qui n'avait jamais caché son admiration pour le gent féminine, continua de scruter la Fantasme après que le voile indiscernable se fut déposé sur elle. Le Chancelier, lui, continua de l'ignorer. À peine lui avait-il jeté un regard. L'Arbre de Fer avait affronté pire, et nombre de ses épreuves avaient été plus ardues que celle-là. Quant au troisième Arshee présent, il changea d'attitude, son expression devant critique et franchement désapprobatrice. Le magnétisme animale de l'Hombrienne était clairement une tare à ses yeux.

Le Chancelier, après avoir jeté un regard à l'inconnu qui hocha la tête, allait s'avancer pour recevoir l'écharpe lorsque Shagar fut pris de panique. Les réactions des quatre Arshees présents furent aussi singulières que fascinantes. Galleyrand étendit ses jambes sous la table et cessa comme à regret son observation polie de la fantasme pour reporter son attention sur la porte, l'air mi-amusé, mi-ennuyé. L'inconnu se braqua et, même pour les Hombriens, il devint évident qu'il canalisait un fort pouvoir magique, prêt à frapper une éventuelle menace. Faradar se tourna vers Shagar, et sur son visage l'étonnement et la crainte se disputaient à la curiosité.

Hildegard Parannéen, quant à lui, demeura immobile, droit et roide, mais son regard sembla se durcir. D'un regard impérieux, il fit taire Shagar, et sa voix sévère s'éleva dans la salle. La surprise, apparemment, lui déplaisait au plus haut point.

-Que signifie donc ceci?

Ce fut l'inconnu qui répondit.

-Une présence, Seigneur Chancelier. Quelqu'un vient d'apparaître aux portes des quartiers où nous nous trouvons. Une manifestation magique puissante. Indiscutable.

De nouveau, Shagar tenta d'intervenir, mais un geste péremptoire du Chancelier le réduisit au silence. Tout l'être du vieil Arshee respirait une froide colère.

-Monseigneur Galleyrand, allez donc signifier à ce... Guide qu'il est convoqué devant le Chancelier de Tours-de-Lune. Et prenez garde à la langue de vos gens...

D'un geste nonchalant, le vieux courtisan se leva.

-Il en sera fait tel que Sa seigneurie le désire. Et que Sa Seigneurie se rassure: mes gens sont de la plus grande fiabilité, silencieux et nullement zélés... Cela nous permettra de nous entretenir avec l'homme, plutôt que de faire parler son cadavre.

D'un pas étonnamment rapide malgré son handicap, le Maître de la Diplomatie quitta la salle, sa canne claquant avec force sur le sol. Il rejoignit l'entrée de son bureau où, entre-temps, le Guide avait été « maîtrisé ». Quatre mages l'entouraient, et près d'une dizaine de lances pointaient vers lui. Apparemment, l'Hombrien n'avait pas été frappé, mais il était complètement immobilisé par plusieurs sorts. Galleyrand s'inclina devant lui et, après avoir obtenu un bref rapport de la part des gardes en faction, fit signe à deux soldats de l'escorter, lances pointées, mais sans contact physique.

-Vous m'excuserez ces manières plutôt cavalières, je l'espère, mais je me dois, en signe de bonne volonté, de vous dire que nous sommes dans un lieu régi par la loi où vous n'avez nullement l'autorisation d'être, ce qui fait de vous un criminel. Je vous l'accorde, le terme est imprécis, mais certaines choses poussent à l'imprécision...

Il eut un sourire indéchiffrable, avant de précéder le Guide et son escorte. Ils pénétrèrent dans la salle du conseil privé, refermèrent les portes, et tandis que Galleyrand allait tranquillement récupérer son siège, Hildegard Parannéen, Chancelier de Tours-de-Lune, reprit la parole. En l'absence de Galleyrand, pas un mot n'avait été échangé.

-Ceci mérite sanction. On ne se joue pas impunément des Grandes-Forêts. Mais cette sanction attendra. L'explication prime, et je la souhaite satisfaisante, car sinon je crains que cette rencontre ne finisse avant même d'avoir commencé. Quatre Hombriens sont ici, dont trois seulement ont sollicité une audience. Que le porte-parole de ces derniers parle le premier. Et que celui dont la présence ici n'était pas souhaitée se taise. Je ne souhaite pas encore l'entendre, si jamais je le souhaite un jour.

On avait souvent dit de Natugrove qu'il était homme à briser alliances et à déclarer guerre pour des raisons de protocole, de manières, de principes et de respect des traditions. Son caractère imprévisible, cependant, rendait ses réactions difficiles à prévoir. Il en allait tout autrement du Chancelier qui, s'il était plus posé et modéré que Natugrove, n'en était pas moins d'une juste et parfaite sévérité quant aux manières et aux principes... En tout temps.

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Lun 14 Nov - 19:07

La panique de Shagar ne fit qu'empirer. Ces créature parlaient d'un éventuel cadavre en parlant de Jineriku, mais ils ne savent pas à qui ils ont a faire. Et lors de l'arrivé de ce dernier dans la pièce Shagar ne put s’empêcher de penser que les Arshees vénèrent des dieux, mais sont incapable d'en voir un quand il se tien devant eux. Le sortisan espérait vraiment que les intensions du Guide étaient pacifiques. Autrement il craignait que les grandes Forêts perdent en quelque secondes les plus grands de leur royaume.

À l'extérieur du bureau Jineriku sourit en voyant l'arrivé de Galleyrand et s'inclina légèrement.

- Je comprends vos méthodes, mais je me devais de me rapprocher, autrement connaissant votre habitude, j'aurai dut attendre plusieurs jours avant de voir les miens. Je vois que vous avez changé depuis votre Présidence à la Haute Assemblé. Vous occupez toujours le même poste ? D'ailleurs j'avouer avoir été un peu surpris du changement de lieu, mais je préfère Tour-de-Lune, plus à mon goût.

A ce moment le maître de la Diplomatie eu un sourire indéchiffrable et accompagna leur "hôte" dans le bureau, attendant avant de répondre. En marchant, Jineriku donnait l'impression qu'il était inconstant, que ses pas l'emmenait légèrement plus loin, ou en arrière par rapport à un déplacement normal.

Après que le Chancelier ai parlé, donnant l'autorisation aux Hombriens de parlé de nouveau, il les vit s'agenouiller, front contre le sol, devant le Guide qui venait d'arriver. Rilk et Seedra restèrent dans cette position pendant que Shagar se relevait. Il s'était remit de son moment de panique, et extérieurement il semblait aussi calme qu'à son habitude. Mais intérieurement il craignait le désastre.
- Maître Jineriku, c'est un honneur de vous voir ici, commença t-il. Puisse notre Mère à tous vous sourisse.
- Que notre Mère te sourît aussi Shagar.

Jineriku s'inclina légèrement devant le Chancelier et l'inconnu.
- Je vous ai reconnus Sir Galleyrand, mais je vois que quelqu'un porte l'habit du Chancelier. Qu'est donc devenu Warenten?
L'inconnu portait une double robe verte par dessus une robe marron, mais le détail le plus important était son collier de bois. Chaque des "composantes" du collier représentait une feuille ou une fleur, représentant les différents ordres monastiques.
- Mais que fais donc le Haut-Abbé ici?

Voyant les réactions, parfois à peine discernable des personnes présentes, le Guide se tourna vers Shagar.
-Parle en mon nom.

Le sortisan s'agenouilla une fois encore et releva ensuite pour s'adresser aux arshees. Les deux autres hombriens restèrent dans la même position, le Guide observait les arshees d'un air intéressé.
- Mes seigneurs, je vous pris de bien vouloir saluer Jineriku, Maître du Labyrinthe. C'est notre Guide. Il est le Fils du Gardien et la notre Mère. Il peut parler en notre nom car tout ce que vous pourriez demander pourra trouver réponse dans sa sagesse. Il saura mieux vous expliquer que moi même notre monde, et notre désir de partager avec vous, que je pourrai le faire moi même.

Shagar espérait que cela suffirait. Il ne pourrait s'excuser pour Jineriku, et espérait que cela suffirait à éviter les problèmes futurs avec les arshees. Il l'espérait vraiment pour eux, car les mages qui "emprisonnaient" le Guide de leurs sorts étaient leurrés. Leur magie était rongée par les pouvoirs de la Trame, leur faisant croire que tout allait normalement. Mais Shagar le voyait, sa vision lui permettait de voir les sort non pas atteindre Jineriku, mais des fins fils noir invisible autrement. Ces derniers absorbaient la magie et donnaient l'illusion que le sort fonctionnait. Cela n'était pas tout, Jineriku était un joueur habile, et un Guide dépassé en puissance uniquement par un seul de ses frères. Tous deux de la première génération.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Mar 15 Nov - 0:48

Galleyrand avait à peine haussé les sourcils lorsque, de nouveau, le Guide avait déclaré le connaître, et il avait esquissé un sourire amusé lorsqu'il avait demandé ce qui était advenu de Warenten. Visiblement, tout cela le divertissait fort, et il choisit fort prudemment de ne pas gâcher la chose en prenant la parole. Dans des conditions aussi étranges, parler fragilisait d'autant votre position.

Le Chancelier, cependant, n'avait point cet échappatoire, et il était d'une autre nature que le Maître de la Diplomatie. L'irritation se disputait maintenant chez lui à la surprise et à l'intérêt. En véritable homme d'État, Hildegard Parannéen savait reconnaître les rencontres capitales. Celle-ci en était une. Non pas qu'il se sentit le moindrement menacé. Il était après tout dans le palais archiducal, avec à ses côtés l'un des prêtres les plus puissants du Culte d'Arbros. Le Haut-Abbé Irnegor, présent à la rencontre à la fois par déférence et par mesure de précaution, avait dès l'entrée du Guide signifié d'un signe de tête au Chancelier que l'être était dangereux. Irnegor aussi, en l'occurrence.

C'est donc d'une voix assurée et vaguement désapprobatrice que l'Arbre de Fer prit la parole. Bien qu'ébranlé, il n'avait pas ne serait-ce que sourcillé.

-Vous semblez bien connaître la Cour, Guide, bien que cette connaissance soit dépassée et ne vous autorise point de telles familiarités. Cependant, vous êtes étrangers à ce monde, m'a-t-on dit. Je suppose qu'il serait vain de vouloir vous changer, et qu'il nous incombe de nous adapter. Que cela soit clair, cependant: je n'y consens que pour une question d'efficacité, et non en tant que marque quelconque de déférence. Je ne m'incline pas devant qui je je connais pas, à plus forte raison dans la propre demeure de mon souverain.

Il marqua une pause, pour bien souligner son propos.

-Maintenant, il importe de répondre à vos questions. Ce que fait le Haut-Abbé ici, vous êtes apte à le deviner, je suppose. Quant à moi, je suis Hildegard Parannéen, Chancelier de Tours-de-Lune et Archichancelier de Cour. Sa Seigneurie le Chancelier Warenten est morte voilà bien des millénaires, bien qu'il soit encore pleuré. Natugrove Alcarin règne par la volonté d'Arbros. À moi, maintenant de vous demander des explications. Mon accueil peut paraître froid, mais je n'ai nulle raison de me montrer compréhensif, sinon par nécessité, et la nécessité impose plus qu'elle invite. Mais vous êtes ici, vous que je ne connais pas et qui ne devriez pas y être, aussi donnez-moi quelque raison d'être bon hôte, et expliquez-moi vos références à un passé révolu.

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Mar 15 Nov - 7:01

Lorsqu'il entendit qu'il était apte à deviner la présence du Haut-Abbé, Jineriku sourit légèrement. Oh oui, il le savait. Shagar peut être aussi. Ce sortisan était loin d'être stupide. Les Arshees les considéraient comme des menaces. Shagar n'aurait rien put faire contre leur pouvoir, lui, un Guide premier ordre avait largement la puissance nécessaire et même plus encore pour les arrêter net en cas d'agression. En tant qu'Hombrien il avait traité avec d'innombrables peuples, civilisations, races et entités plus ou moins puissante. Les Arshees étaient à côté de certains encore des gamins, mais ça, il ne valait pas le leur dire. Depuis sa dernière visite il semblait qu'il n'y avait eu aucun changement. Enfin, lui non plus n'avait pas changer. La Trame était merveilleuse.

- Votre volonté est apprécié, de mon côté je consentirai à un effort pour que nos différences se ressentent le moins possible. Je me nomme comme là indiqué mon frère Shagar, Jineriku. Je suis un des quatre frères qui protégeons notre monde. Mon rôle est de veiller sur notre monde, mais aussi de faire en sorte que les relations que nous entretenons restent amicales. Je connais relativement bien votre Cour, car à l'époque de Kelnokor je vint pour la première fois ici, et j'ai visiter vos terres. En temps qu'Hombrien et Guide je peux aisément me déplacer sans être remarqué et sur de très longues distances. De plus votre royaume ne fut pas le seul que j'ai visité. Votre accueille est tout à fais compréhensible, mais j'espère que vous me croirez si je vous dit que la nécessité m'imposait d'apparaître ainsi.

Le guide sembla comme s'assoir dans l'air, en réalité on pouvait voir que c'était l'ombre sous lui qui formait un siège. d'un signe de la main il invita Rilk et Seedra à se relever.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Ven 18 Nov - 19:33

Hildegard Parannéen eut un froid sourire.

-La nécessité, dites-vous. Je serais porté à vous croire, car il faut effectivement être poussé par la nécessité pour faire ce que vous avez fait et interrompre une audience privée, surtout pour qui connaît la valeur que nous, Arshees, attachons au respect des convenances et de l'étiquette. J'ai quant à moi peu de choses à dire, seulement des questions à poser. Aussi je serai bref: vous avez été amené ici par la nécessité. Quelle nécessité? Et ne craignez point de faire un long récit, car vous avez, je le sens, beaucoup à dire. Et nous beaucoup à comprendre...

Là dessus, il se tut. Devant de telles étrangetés, il avait pris le plus sage parti: laisser l'inconnu s'expliquer de lui-même. C'était là chose essentielle, et à n'en pas douter, comme le prouvait ses derniers mots, l'Arbre de Fer s'attendait à de profondes et complètes explications. Le Haut-Abbé aussi, dont le regard trahissait une égale curiosité. Quant à Galleyrand, il avait déposé sa coupe de vin, et maintenant il semblait assoupi, sa tête reposant sur son épaule...

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Mar 22 Nov - 16:55

Jineriku laissa un sourire se dessiner sur ses lèvres.

- Je ne voulais pas que mes frères vous parlent sans ma présence. Et puis je voulais participer. J'avoue avoir toujours voulu rencontrer les plus hautes instance de votre société. Vous êtes extrêmement différents de nous, voir radicalement différent, mais vous faites partis des rares à savoir garder une certaine réserve. Certains Seigneurs de ce monde détruises ce qu'ils ne connaissent pas, d'autres veulent les utiliser. Ils sont bien peu sage. De plus, si vous désirez en savoir plus sur nous il faudrait demander à une personne qui saurai vous l'expliquer, moi.

Jineriku tourna la tête vers Shagar et les autres. Un instant indescriptible se passa avant que le Guide ne reprenne la parole. Un instant durant lequel les deux hombriens semblaient avoir échanger sans que rien ne se passe.

- Cela dit, nous vous connaissons assez bien, mais vous pas du tout. Vous savez surement que nous nommons notre monde la Trame d'Ombre. Ayant une plus grande expertise des différences entre notre monde et le votre. Je dirait simplement que notre monde est simplement totalement immatériel. Quand nous venons sur votre monde, notre volonté prend forme et nous donne la forme que vous voyez ici. Notre corps. Au contraire, vous c'est votre existence ici qui dicte votre forme, et dans notre monde, le plus souvent la seule chose que vous trouvez, c'est la mort.

Un court flottement fut laissé par le Guide, il voulais voir les premières réactions avant de continuer.

- Notre monde est constituer d'une seule ville: Hombrume. C'est le coeur, on y trouve la majorité des Hombriens, mais aussi quelques visiteurs. Hombrume en elle même est sure, ce n'est pas le cas des territoires extérieurs qui sont l'Abîme qui est un chaos perpétuel, l'Arbre du Désespoir qui est étrangement le seul végétal de notre monde et enfin le Labyrinth qui est un territoire plein de mystère et d'illusions. Dit comme cela notre monde peut paraître relativement calme, mais croyez moi, même pour nous ce n'est pas toujours simple.

Jineriku laissa encore un temps avant de poursuivre.

- Notre société est organisée de façon très différente de la votre. Théoriquement personne ne gouverne, mais en réalité, mes frères et moi même somme ceux qui prenons les décisions, qui vont toute dans le sens de la protection de notre monde, même si nous avons parfois des avis différents. Après nous, ce sont les Guides, ceux qui ont le pouvoir de se déplacer d'un monde à l'autre, puis viennent les sortisan, sont pour faire simple des vendeurs de sorts. Les traqueurs, qui sont des gardes, des mercenaires. Et enfin viennent les artisans qui sont capable de façonner des onjets à partir de la magie même. Chaque hombrien à un talent particulier qui lui permet d'appartenir à une caste plutôt qu'une autre. Et dernier viennent les visiteurs, qui sont tous ceux qui résident dans Hombrume sans être des Hombriens. Les Fantasmes ne sont pas vraiment des membres de notre société car ce n'est pas une caste comme celle des sortisans, mais une espèce à part, cela dit nous les tolérons car beaucoup d'entre elles, sont nos soeurs à la base. Nous somme ouvert et tolérons toute sorte de visiteur tant que ceux-ci se tiennent tranquille. Autrement ils sont rapidement mis hors d'état de nuire.

Le ton qu'avait employé Jineriku pendant toute son discours était étrangement neutre, mais pas morne. Comme si, pour lui tout cela était normal. C'était vrai, mais les arshees ne devaient pas s'attendre à cela.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Ven 2 Déc - 3:54

Devant le silence étonnant des Arshees, le Guide pris l'initiative d'aller de l'avant.

- Mais ma présence est surtout due au fait que je doit m'entretenir avec mes mes frères et sœurs. Un des notre à disparu et j'aurai voulu savoir ce qu'ils ont vus et vécues.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Sam 3 Déc - 1:51

Les Arshees étaient réellement interloqués, et ne savaient trop que croire. C'était là une bien étrange histoire, qu'apparemment rien ne venait fonder sinon l'étrangeté de ces êtres. Mais les rapports en provenance du sud -qu'Helan s'était fait un devoir de faire parvenir quotidiennement à la Chancellerie- étaient tout aussi porteurs d'étrangeté, et si incompréhensibles que soient les discours tenus par les Hombriens, force était d'admettre que cela pouvait être véridique.

Le plus mal à l'aise de tous était sans contredit le Haut-Abbé, dont l'esprit était déjà entraîné dans d'intenses spéculations théologiques et qui s'interrogeait sur la teneur des lettres qu'il allait devoir tenir à l'Archiermite et à Natugrove. À n'en pas douter, il faudrait convoquer un concile, et trouver en Arbros et dans la toute-puissance du Panthéon l'explication de tout ceci. C'était là un problème à la fois stimulant et dangereux...

Galleyrand, pour sa part, avait relevé la tête à la moitié de la discussion, affichant un sourire quelque peu amusé qui jurait avec l'air sévère du Chancelier -qui ne semblait aucunement avoir le coeur à rire, mais qui bénissait l'absence de Natugrove. L'Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros, ombrageux et imprévisible, aurait pu fort mal réagir à une telle... présentation.

Après un moment de flottement, l'Arbre de Fer reprit néanmoins la parole.

-Nous vous fournirons des appartements dans le Palais, où vous pourrez vous entretenir avec les vôtres. Je vous demanderais cependant de suivre nos lois et de respecter les instructions que vous donneront les gens affectés à votre service. Et point de magie sans la permission expresse du Haut-Abbé -ou la mienne. Vous comprendrez que ces mesures sont à la fois des précautions et des usages, et que nous tenons à ce que les usages soient respectés en cette enceinte.

Il marqua une pause, avant de se tourner vers Faradar.

-Je vous prierais de demeurer ici. Nous avons à discuter.

Ensuite, il inclina brièvement la tête devant les Hombriens.

-On vous mènera à vos appartements. Vous pouvez vous retirer.

Et, sur ces mots, Galleyrand se redressa, alors que les portes de la salle s'ouvraient sur quatre serviteurs et quatre Gardes d'Émeraude. L'entretien était terminé.

_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Sam 3 Déc - 7:00

Les hombriens se dirigèrent vers le groupe qui les attendait. Le Guide devant, suivit de Shagar et de leurs compagnons. Au dernier moment Jineriku se retourna et s'inclina légèrement.
- Il sera fait selon votre volonté, passés une bonne fin de journée. Nous serons naturellement heureux si vous désirez vous entretenir avec nous à nouveau.

Le groupe fut donc conduit dans leurs appartement par les garde, suivis par les serviteur. Ne pas utiliser la magie, se disait Jineriku, les fous, si on leur interdisait de vivre, comment le prendraient ils ?

Une fois dans les appartements Shagar parla au Guide, dans leur langue.
- Ainsi notre précédent Guide est mort?

Jineriku répondit par l'affirmative, il était là pour ça. Et avant d'en parler il aurai voulu savoir tout ce que Shagar avait appris. Ce fut le début d'une très longue discussion.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Dim 8 Jan - 19:13

Les Hombriens ne furent convoqués de nouveau que trois semaines plus tard. Entre-temps, tant Galleyrand que le Chancelier avaient été occupés ailleurs. L'on se battait, en Laedanio. Mais maintenant, Natugrove avait atteint la frontière avec les Terres Extérieures, balayé le duché et les armées impériales de manière implacable et irrésistible. Le Maître de Diplomatie avait reçu à plusieurs reprises le nouvel ambassadeur impérial -Galleyrand avait vu partir avec une joie sincère Ardenan, cet « homme aussi vide que clinquant »- et avait noyé la déconfiture impériale sous une tonne de bon vin. Le Chancelier, pour sa part, avait fort prudemment dépêché Rienhar le long de la frontière avec le Kardar, guettant une éventuelle réaction impériale. Mais rien ne venait. Même l'Empire ne pouvait se permettre une nouvelle campagne dans les Grandes-Forêts -surtout maintenant que les Arshees se battaient à leur manière, et non plus à celle des peuples nouveaux.

Aussi, désormais, les deux hommes pouvaient-ils se consacrer au désagréable problème que représentaient les Hombriens. Faradar avait été rencontré à maintes reprises, répétant d'innombrables fois le même discours, faisant part de toutes ses observations avec la plus grande précision. Le Premier Commandeur Helan lui-même, qui avait quitté la Première Commanderie pour les profondeurs de la jungle où s'étaient installés le reste des Hombriens, s'était acharné à leur apprendre quelques rudiments de langage commun et semblait bien près de brûler quelques têtes récalcitrantes. Ses communications magiques avec le Haut-Abbé avaient clairement fait sentir son exaspération.

Le Guide et Shagar -seuls- avaient donc été convoqués officiellement par le Chancelier, qui les recevraient en audience privée. Consulté par Hildegard, Natugrove avait clairement fait comprendre qu'il ne comptait pas revenir dans la capitale avant plusieurs semaines et que rencontrer ces « Ombres incertaines » ne l'intéressait guère pour l'instant. Qu'ils les occupent, voilà tout ce que l'Archiduc demandait.

Les portes imposantes de la Salle d'Audience Privée -située juste au-dessus de la Salle du trône- s'ouvrirent donc, pour les Hombriens, sur les trois mêmes personnes que lors de leur première rencontre avec les Arshees: le Chancelier, debout à côté du trône vide, Galleyrand, confortablement assis en bas de l'estrade, et le Haut-Abbé, droit et sévère. Mis à part six Gardes d'Émeraude et deux Mages Vert Profond, la salle était vide.

Le héraut qui les introduisit les annonça d'une voix forte.

-Sa Seigneurie le Guide Jineriku et le sortisan Shagar, fils de Hombrume la Grise!

D'un geste sec, le Chancelier les invita à avancer...


_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Dack Saris
Ombre de lui même
Ombre de lui même
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/09/2011
Messages : 228
Royaume : Hombrume
Titre : Sar'

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Lun 9 Jan - 9:24

Jineriku souris intérieurement, amusé, Hombrume la Grise. Ceux qui connaissaient la ville la nommait affectueusement Cité du Cauchemar car en son sein rien n'est certain, mais l'extérieur est pire encore.

Les hombriens avançaient tranquillement, le guide portait une tunique aux motifs stylisés. Un labyrinthe bleuté se dessinant et s’effaçant perpétuellement de l’habit totalement noir. Autour de lui une vapeur noir dansait, rendant ses contours flous, incertain. Sa démarche encore emprunte de son existence particulière bien que moins marqué, toujours posant le pied trop loin, ou décalé, de sa position de départ. Dans la lumière on pouvait voir à son visage androgyne, sa chair blanche aux stries bleu et à ses cheveux sombre aux reflets bleutés qu’il n’était pas de ce monde.

Shagar, sous l’influence de l’ombre du Guide s’était autorisé à ne pas se couvrir totalement. Il arborait lui aussi une tunique, simple, noire, contrastant avec sa chair violette. Autour de lui la vapeur noire flottait aussi, le rendant incertain. Mais son pas était sûr. Sa peau reflétait clairement une certaine similarité avec les arshees, comme si c’était une écorce translucide.

Dans les pièces qui leurs étaient allouées, les deux hombriens discutaient. Mais souvent Jineriku disparaissait avant de revenir. Ses obligations de Guide et de premier né expliquait Shagar. Durant ce temps le sortisan en avait appris lui aussi. Un être aussi puissant que Jineriku ne pouvait qu’enseigner. Mais surtout s’était rapprocher des Guides. Et savait maintenant que la présence de Jineriku n’était pas un hasard. Comme il l’avait deviné, un Guide était mort, tué par un de ses frères, durant le passage d’un porte. Et Jineriku était venu ici, à la recherche de quelqu’un, lui.
Cela était inattendu en revanche. D’après le Maître du Labyrinthe, l’expédition avait été organisé par lui, et les membres de celle ci choisi par lui aussi. Il disait connaître les compétences du sortisan et qu’il devait être là. Depuis lors Shagar ne savais pas quoi dire ni quoi penser.Jineriku passait, comme ses frères premiers né, pour un titan, un être que même les dieux craignent, et il s’intéressait à lui.Devant les arshees, les deux hombriens s’inclinèrent, le Guide légèrement par respect au protocole due à son rang, le second plus amplement montrant sa plus basse condition.

Shagar n’avait pas très bien compris pourquoi tant d’attachement à ces choses, mais il acceptait les arshees dans leur entièreté. Tant qu’il était libre.

_________________
Dans la Trame d'Ombre, faites attention à ce que vous souhaitez, vous risqueriez de l'obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Natugrove
Composteur compulsif
Composteur compulsif
avatar

Masculin Date d'inscription : 13/09/2011
Messages : 122
Royaume : Archiduché des Grandes Forêts
Titre : Archiduc et Grand-Maître du Culte d'Arbros

MessageSujet: Re: Des êtres étranges   Jeu 12 Jan - 21:48

Galleyrand, toujours bon prince, inclina profondément sa tête à l'arrivée des Hombriens, jusqu'à cacher son visage. Le Haut-Abbé resta immobile -c'était là un privilège ecclésiastique-, et le Chancelier se contenta d'un bref hochement de tête. Ce fut lui qui prit la parole, et sa voix avait la fatigue du combattant vainqueur.

-Guide Jineriku, sortisan Shagar. Voilà bientôt un mois que vous êtes ici, sous la garde d'Arbros, Maître des Forêts. Vous êtes ici en invités de marque, faute de meilleur terme -et de meilleures connaissances. Cependant, je me dois de l'avouer, cette situation est insatisfaisante. Pour nous, certes -l'ignorance n'est jamais chose agréable-, mais pour vous au premier chef. Vous êtes ici immobiles, et vous n'avez vu que peu de choses du monde. Je ne connais rien de vos intentions, aussi je vous le demande: que désirez-vous? Car il est maintenant certain que Sa Très Sainte Majesté ne reviendra pas en sa capitale avant de longues semaines, et nous ne voulons point vous empêcher de mener les vôtres là où il se doit...

C'était là étrange chose, que ce vieil homme sec et sévère qui discutait de choses qu'il ne connaissait pas avec des êtres qu'il ne comprenait pas. Le discours utilisait les vieilles formules, pour une situation tout à fait nouvelle... Galleyrand, toujours sensible à ce genre de choses, laissa un fin sourire inexpressif traverser son visage, pendant un court moment. Puis, il prit la suite du Chancelier.

-Les vôtres sont encore dans notre Commanderie, dans la jungle de Chulm. Je ne crois pas vous étonner si j'affirme que ce lieu ne leur convient guère. Nous nous proposons donc, si cela vous sied, de ramener les vôtres au Nord de la Mer... À moins que vous ne préféreriez les rejoindre, et leur annoncer votre retour. Ce sont les vôtres, la décision vous revient. Et, une fois cette décision prise, nous pourrons parler, en toute connaissance de cause, de vos projets, et vous conseiller au mieux de notre connaissance...



_________________

Grand maître du culte d'Arbros
Haut Recteur du Collège de Soléandre
Grand archiviste et conservateur de la Bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des êtres étranges   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des êtres étranges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Video : Les derniers maîtres de la Martinique
» Mon RP ( TRES court... )
» TRES BELLES IMAGES
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...
» Un-dos-tres, chachacha •• Jaelynn.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde sans nom :: Les terres de l'Ouest :: L'Archiduché des Grandes Forêts-
Sauter vers: