AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Description des égoûts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Qunhae
Gentilhomme
Gentilhomme


Masculin Date d'inscription : 05/11/2011
Messages : 40
Royaume : Baq i Kawten
Titre : Commandeur

MessageSujet: Description des égoûts   Sam 5 Nov - 14:59

Une ville aussi vaste et populeuse que Soléandre ne pourrai exister sans un système performant de traitement des déchets. Au fur et à mesure du développement de la ville, les réseaux souterrains se sont développés avec elle, jusqu'à devenir un immense labyrinthe truffés de voies sans issues ou sans utilités. Aux canaux souterrains se sont greffés les caves, les trous de gobelins, les fondations d'immeubles et autres catacombes pour former un ensemble hétéroclite et anarchique.

Aux premiers temps de Soléandre, les Immortels avaient creusé une voie première qui allait approximativement du Palais à l'ancien port, sur les bords du fleuve. Le Conseiller au Port, Böriac, avait créé un deuxième égout partant du Palais, mais pour rejoindre le second port, qui fait face à la mer. De cette origine subsistent deux réseaux de collecte des eaux usées partant du Palais. Le pus récent, et aujourd'hui le plus important, traverse la Haute Cité pour se jeter dans la mer, selon un axe est/ouest. Le plus ancien se divise en une myriade de ramifications dans les Halles avant de prendre les eaux usées des Bas Fonds pour se jeter, finalement, dans le Fleuve, selon un axe grossièrement nord/sud.

Mais à ces voies s'ajoutent, et c'est encore plus frappant autour de l'Egout Ancien, des conduits secondaires innombrables, creusés au fur et à mesure des agrandissement de la ville. Certains sont même, parfois, d'anciennes rues, tellement crasseuses qu'on a préféré les enfouir sous des voûtes de pierre. Ces myriades de tunnels, dont tous ne servent d'ailleurs pas d’égouts, sont la raison de la réputation de "monde à part" des dessous de Soléandre. Et puisque ceux des Bas Fonds sont les plus anciens, ce sont également les plus habités. et utilisés.

Les légendes urbaines de Soléandre colportent un grand nombre de légendes sur les égouts de la Sainte Cité. L'histoire du Crocodile que Dame Angelot aurai relâché là par ennui, et qui se serai reproduit dans ce lieu accueillant, est aussi courante que fausse. Les histoires de cambriolages formidables et d'infiltrations magnifiques par les égouts sont également, pour la plupart, pures légendes. Les seigneurs de la Pègre de Soléandre savent tous que les égoûts, s'ils peuvent servir à se cacher un jour d'urgence, ne peuvent guère permettre de circuler impunément dans la Sainte Cité. Tout d'abord, parce qu'une simple pluie en surface suffit à inonder plusieurs portions, et transforme alors le refuge en piège mortel. Ensuite parce que de nombreux yeux surveillent ces lieux, à commencer par les services du Palais chargés de déboucher tout blocage dans les évacuations. Enfin, si les égouts de Soléandre sont un labyrinthe parfait, ils n'ont pas tant d'issues que cela et peuvent rapidement devenir des prisons puantes.


Revenir en haut Aller en bas
 
Description des égoûts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Description physique (PV: Gin et Lil Meyer)
» Cours de description Physique (PV Lokhlass)
» [HRP] Description de la forêt
» Description physique (PV Vlacula)
» Gué de Sarn - Description

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cité de Soléandre :: Les égouts-
Sauter vers: